> POLITIQUE DE LA VILLE > Soutien périscolaire > Club Coup de pouce > Selon une étude de l’université de Grenoble, la lecture d’histoires par les (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Selon une étude de l’université de Grenoble, la lecture d’histoires par les parents a un effet très positif sur les apprentissages dans les clubs Coup de pouce (ToutEduc)

28 avril Version imprimable de cet article Version imprimable

La lecture d’histoires prédictrice de la réussite scolaire (Coups de pouce CLE)
“La pratique parentale qui a le plus d’impact sur la réussite scolaire des enfants, c’est la lecture d’histoire“, estime Céline Ferrier. Pour la chargée d’études et de recherches à l’association Coup de Pouce (organisatrice notamment des Clubs lecture écriture), “les enfants qui bénéficient de petits temps de lecture avec leurs parents, leurs frères et sœurs vont développer un rapport non scolaire à la lecture, un rapport affectif, et c’est ce plaisir de lire qui va les aider à l’école, qui va leur permettre de réussir, davantage que pour ceux qui ont un rapport plus scolaire et plus technique à la lecture."

Dans une année sous pandémie, qui a fait naître selon elle “des fragilités spécifiques pour les enfants de grande section et de CP au moment crucial qu’est l’entrée dans l’écrit“, “les inégalités se sont creusées et les inquiétudes des parents et des enseignants ont également grandi“. Elle ajoute que “la pression est forte sur les enfants“, et que “forcément cela affecte la confiance de certains enfants et aura certainement des conséquences sur leur réussite scolaire“.

Pour la chercheuse au laboratoire LIDILEM (Linguistique et Didactique des Langues Étrangères Maternelles - Université Grenoble Alpes), le rôle des parents a également été mis en évidence : “on leur a demandé d’accompagner les apprentissages scolaires et cela du jour au lendemain, c’est difficile voire impossible car c’est un métier, et cette confusion a créé de véritables crispations et des conflits au sein de certaines familles. C’est dommage car les parents jouent pleinement leur rôle dans le soutien à la scolarité, dans des apprentissages plutôt informels, dans des pratiques culturelles et ludiques c’est à dire jouer, lire ensemble, cuisiner ensemble, ce sont des moments précieux pour prolonger les apprentissages, pour avoir envie d’apprendre.“

De plus, elle voit l’apprentissage de la lecture et de l’écriture comme un continuum entre la famille et l’école, où “ce sont les parents qui préparent les conditions de réussite de l’apprentissage scolaire en créant avec les enfants des habitudes et des pratiques autour des livres“.

L’association Coup de Pouce, qui entend s’appuyer sur la mobilisation et l’engagement des parents pour réduire les inégalités et favoriser la réussite scolaire, vient par ailleurs de nommer Cécile Jéhanno (qui était précédemment consultante) au poste de directrice générale.

Le lettre d’information de l’association ici

Extrait de touteduc.fr du 26.04.21

 

Voir :
la sous-rubrique Club Coup de pouce
le mot-clé Soutien périscolaire (gr 5)/

Répondre à cet article