> EDUCATION PRIORITAIRE > EDUC. PRIOR. Dédoublement, Pdmqdc, Taille des classes > EP. Dédoubl., Pdmqdc, Taille (Situations locales et acad.) > A Mayotte où "l’effort de construction d’écoles primaires sera long, très long" (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

A Mayotte où "l’effort de construction d’écoles primaires sera long, très long" (E. Philippe), le dédoublement des classes en REP+ et REP se heurte au système de rotation, certains élèves venant le matin, les autres l’après-midi (ToutEduc)

25 avril 2018 Version imprimable de cet article Version imprimable

Mayotte : l’effort de construction d’écoles primaires sera "long, très long" (E. Philippe)
Paru dans Scolaire le vendredi 20 avril 2018.

Le Premier ministre présentera au mois de mai un "plan pour l’avenir de Mayotte". Après des mesures d’urgence qui ont notamment porté sur le déploiement de forces de sécurité pour sécuriser les établissements et les transports scolaires, a indiqué hier 19 avril Edouard Philippe, l’Etat organisera "une réelle déconcentration" avec la création d’un rectorat de plein exercice. Il prévoit également "un plan de rattrapage" de construction de bâtiments scolaires et de classes puisque "le besoin est incontestable", "particulièrement net dans le secteur primaire", mais "nous partons de très loin", le besoin augmente "incroyablement rapidement" et "l’effort sera long, très long". Annick Girardin avait déjà estimé le besoin à "une classe par jour". La ministre des outre-mer intervenait le 6 mars à l’Assemblée nationale.

Mercredi 18 avril, une intersyndicale était réunie au siège de la CGT, et déplorait "le désengagement de l’Etat" quand "il n’y a ni assez d’écoles pour scolariser tous les enfants ni assez de médecins pour soigner tout le monde ni assez de moyens pour quoi que ce soit d’ailleurs".

Jean-Denis Merle, qui représentait la FAEN et le SAEM Mahorais indique à ToutEduc que, selon l’entourage du président de la République qui a reçu les syndicalistes quelques jours auparavant, "plusieurs ministères sont en train d’évoluer sur Mayotte, prenant conscience qu’ils ne peuvent faire un simple copier-coller de ce qui est fait en métropole". Comment par exemple réaliser le dédoublement des classes REP et REP+ alors qu’à Mayotte "les écoles fonctionnent en rotation", certains élèves venant le matin, les autres l’après-midi.

A noter un autre sujet de tension, pour le pouvoir politique, seuls les élus peuvent être considérés comme des interlocuteurs alors que les membres du collectif ont vigoureusement fait savoir qu’ils n’avaient plus confiance en leurs élus. Le nouveau préfet "aurait des instructions pour assouplir la position rigide de départ sur la prise en compte du Collectif".

http://www.touteduc.fr/fr/abonnes/article/id-14888-mayotte-l-effort-de-construction-d-ecoles-primaires-sera-long-tres-long-e-philippe-

Répondre à cet article