> FORMATION, ACTES > Formateur et Formation de formateurs > L’utilisation de la photo par les formateurs : quelles plus-values dans nos (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

L’utilisation de la photo par les formateurs : quelles plus-values dans nos missions de conseils ? (Centre Alain Savary)

27 octobre 2017 Version imprimable de cet article Version imprimable

L’utilisation de la photo : quelles plus-values dans nos missions de conseils ?

Nombre de formateurs ont recours à des vidéos ou des photos pour leurs visites-conseils. Eric Demangel et Olivier Boussert, conseillers pédagogiques dans l’Yonne, expliquent comment ils s’y prennent...

A l’heure du numérique et des smartphones, se prendre en photo correspond à une habitude sociétale (selfie, post d’images sur les réseaux sociaux). Le numérique est entré dans nos pratiques personnelles et/ou professionnelles quotidiennes surtout pour les jeunes enseignants. En revanche se prendre en photo constitue quelque chose de peu courant dans les pratiques en situation d’enseignement.

Si la photo constitue un premier filtre de l’activité enseignante faite par le formateur (effet trou de serrure) qui focalise l’observation sur un aspect précis (car une partie de l’action est occultée) cet outil peut néanmoins avoir une certaine efficacité…

Extrait de centre-alain-savary ;ens-lyon.fr du 07.10.17 : Utilisation de la photo

Répondre à cet article