> ACTEURS /POSITIONS > ACTEURS > Enseignants > Enseignants (Dossiers et Actes) > Deux dossiers : - "Les enseignants débutants" (Revue internationale (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Deux dossiers : - "Les enseignants débutants" (Revue internationale d’éducation, Sèvres) - La formation continue des enseignants (Le Monde Campus)

22 mai 2017 Version imprimable de cet article Version imprimable

Les enseignants débutants
Revue internationale d’éducation, Sèvres
n° 74, avril 2017

Le phénomène de massification de la scolarisation, qui s’accentue au début du XXIe siècle, engendre une plus grande hétérogénéité des publics scolaires et provoque un besoin accru de nouveaux enseignants dans des proportions jamais atteintes. Qui sont aujourd’hui ces nouveaux enseignants, comment sont-ils formés et découvrent-ils le métier, quelle est leur insertion dans l’établissement scolaire ou dans l’institution ?

À travers huit études de cas (Argentine, Chine (Shanghai), États-Unis, Finlande, France, Niger, Rwanda, Suisse) et un article de l’OCDE, le numéro 74 de la Revue internationale d’éducation de Sèvres met en évidence, dans des contextes pourtant très différents, une exigence commune de professionnalisation, qui demeure paradoxale pour de multiples raisons. Les auteurs soulignent aussi l’importance cruciale de l’accompagnement dans l’établissement scolaire et l’enjeu politique du développement professionnel des enseignants.

Dans de nombreux pays, on observe une diversification des parcours des enseignants débutants et un phénomène de décrochage professionnel, en lien avec les conditions matérielles et symboliques d’exercice du métier. Les réorganisations en cours du métier d’enseignant, montrées par les contributions, révèlent, de fait, les modèles politiques d’éducation des sociétés contemporaines.

Un numéro coordonné par Patrick Rayou, Université Paris 8, et Jean-Pierre Véran, IA-IPR honoraire

Le sommaire

En particulier :

L’accueil des nouveaux enseignants dans les collèges et les lycées français
Pascal Guibert
La phase d’insertion professionnelle est cruciale dans le développement professionnel des enseignants. Outre le rôle des pairs, celui des chefs d’établissement, dans ce processus d’intégration en début de carrière, est clairement interrogé par les travaux de recherche. En France, leur participation, lorsqu’elle est effective, n’est pas formalisée et s’effectue « au coup par coup ». Dans un contexte où les épreuves rencontrées en formation et en début de carrière par les enseignants débutants sont nombreuses et rendent souvent difficile leur insertion professionnelle, cette quasi absence de procédure d’accueil peut sembler paradoxale. Cependant, elle s’explique en partie par la forte séparation existant encore en France entre ce qui relève de l’administration et ce qui concerne la pédagogie.

 

Quels débuts pour les enseignants ?

La massification de l’enseignement a-t-elle fondamentalement modifié le métier enseignant et par suite l’entrée dans le métier ? Est-on en train de passer de la vocation à un métier comme un autre ? Comment éviter les démissions et encourager le maintien dans le métier ? Ces questions sont abordées dans le dernier numéro (74) de la Revue de Sèvres coordonné par Patrick Rayou et Jean-Pierre Véran, un IPR honoraire. Mais à la façon particulière de cette revue : c’est à dire à travers des études de cas dans une dizaine de pays aussi différents que la France, la Suisse, le Niger, la Mauritanie ou l’Argentine et la Chine. Si quelques traits communs se dégagent, la revue n’en tire pas de conclusion sur ce que cela signifie en terme de management des enseignants. Et c’est dommage.]

Extrait de lecafepedagogique.net du 20.05.17 : Quels débuts pour les enseignants ?

 

Formation continue des enseignants : entre « saupoudrage » et SAV des réformes

Les enseignants français suivent beaucoup moins de formation continue que leurs homologues européens. Celle-ci est avant tout perçue, et utilisée, comme un outil de transmission des réformes de l’éducation.

Extrait de lemonde.fr/campus du 20.05.17 : http://abonnes.lemonde.fr/campus/ar...

 

Note du QZ : La question des enseignants débutants est particulièrement d’actualité avec l’engagement du candidat Emmanuel Macron : "C’est pourquoi plus aucun enseignant ne pourra être affecté en éducation prioritaire - hors choix motivé - s’il n’ a pas au moins trois années d’expérience."

Sur le site OZP
Voir le mot-clé *GRH (Débutants) (gr 3)/

Répondre à cet article