> EDUCATION PRIORITAIRE (250 SR) > POSITIONS (5 SR) > Positions politiques (ZEP) > Présidentielle. Une lettre d’Emmanuel Macron aux enseignants reprend les (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Présidentielle. Une lettre d’Emmanuel Macron aux enseignants reprend les engagements en faveur de l’éducation prioritaire

20 avril Version imprimable de cet article Version imprimable

[...] A cet égard la limitation à 12 élèves par classe de CP et de CE1 dans les établissements de l’éducation prioritaire s’appuie sur des expériences françaises et internationales dont l’efficacité a été démontrée. Par ailleurs, il n’est plus acceptable que les enseignants les moins expérimentés soient chargés de faire réussir les élèves qui rencontrent les plus grandes difficultés. C’est pourquoi plus aucun enseignant ne pourra être affecté en éducation prioritaire - hors choix motivé - s’il n’ a pas au moins trois années d’expérience.

De même, il est inacceptable que les territoires où les difficultés sociales et scolaires se concentrent soient confrontés chaque anée à l’impossibilité de recruter des enseignants. parce qu’il faut reconnaître cette difficulté et y répondre, les professeurs du premier et du second degrés qui enseignent en éducation prioritaire seront mieux accompagnés et recevront une prime annuelle supplémentaire de 3 000€ nets, qui s’ajoutera aux primes existantes. [...]

Extrait de enmarche.fr du 19.04.17 : Lettre ouverte au enseignants

Répondre à cet article