> ACTEURS et PARTENAIRES > Parents > Parents (Textes et Rapports officiels) > Les apports de l’éducation prioritaire (1). La relation parents-école

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Les apports de l’éducation prioritaire (1). La relation parents-école

14 janvier 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

Série OZP : Quels sont les apports de l’éducation prioritaire à la transformation du système éducatif ?

 

LES RELATIONS PARENTS-ÉCOLE

Historique des textes officiels charnières (par catégorie)  :

 

Textes spécifiques à l’éducation prioritaire
- Zones prioritaires et programmes d’éducation prioritaire BO spécial n°1 du 21 janvier 1982)

Extrait : "Il pourra également s’avérer nécessaire de mettre en valeur les actions visant les publics adultes : de telles actions devraient en effet se révéler particulièrement utiles en état, par exemple, dirigées vers les parents d’enfants qui rencontrent des difficultés d’adaptation".

- Conception et mise en œuvre de projets dans les zones connaissant des difficultés scolaires et dans les établissements à la recherche d’une vie éducative nouvelle (BO n°13 du 01.04.82)

Extrait : "Conformément à l’annexe II de la note de service précitée du 24 août, les travaux relatifs à l’analyse des besoins devront être prévus dans les quatre directions suivantes :
[...] - associer les parents pour connaître les besoins liés au travail scolaire, carences scolaires, etc...) ainsi que pour faciliter le lancement des projets avec la participation des parents."

- Mise en œuvre de la politique des zones d’éducation prioritaires pour la période 1990-1993 (BO n°7 du 15 février 1990)

Extrait : "Les parents sont les premiers partenaires de l’école. Lorsque des élèves connaissent des difficultés particulières, il est indispensable qu’ils se sentent soutenus dans leurs efforts au sein de leur famille. En conséquence, tout doit être mis en œuvre pour faire en sorte que leurs parents viennent à l’école ou au collège, pour y parler du travail de leurs enfants ou pour participer à des activités spécifiques à destination des adultes, activités auxquelles les GRETA pourront contribuer. Dans un certain nombre de cas, il convient de trouver des relais (municipalités, associations, travailleurs sociaux) pour engager le dialogue avec les parents".

- Relance de l’éducation prioritaire. Les zones d’éducation prioritaire (BO du 13 novembre 1997)

Extrait : 2. Le deuxième champ de réflexion concerne les relations avec les familles . Après une série de discussions avec les associations concernées, je souhaite lancer une campagne nationale sur la représentation des parents des milieux populaires et un travail particulier sur les liens que l’école doit tisser avec les familles touchées par la grande pauvreté.

- Principes et modalités de la politique d’éducation prioritaire (BO du 6 avril 2006)

Extrait : III - Articuler le projet éducatif hors-temps scolaire avec la famille et les partenaires de l’école
Une des conditions de la réussite des élèves relevant de l’éducation prioritaire est une association renforcée des parents à l’action de l’École. L’institution scolaire doit jouer pleinement son rôle d’information et d’éducation, en développant et en diversifiant les modalités d’information et de participation des familles. Elle doit par ailleurs veiller à ce que l’ensemble des dispositifs hors-temps scolaire soit mis en cohérence avec le projet de réseau.
Avec la famille
Dans la mesure du possible, une salle sera aménagée dans les équipements scolaires pour accueillir les parents, organiser des cours d’alphabétisation, des rencontres, des activités associatives ou des permanences des associations de parents.
L’école, ou le collège, devra présenter et expliquer aux parents, notamment lors des réunions de rentrée, le règlement intérieur de l’établissement. Chaque enseignant aura soin de préciser les enjeux et les programmes de l’année ;

il présentera également les objectifs et les méthodes de travail de sa discipline. Les professeurs souligneront l’importance de l’assiduité scolaire et insisteront sur la nécessité d’un travail personnel et régulier de l’élève. Ils présenteront alors les différentes possibilités d’aide aux devoirs offertes par le réseau. Un guide de l’accompagnement à la scolarité, composé de fiches pratiques, élaboré par la délégation interministérielle à la famille sera diffusé largement auprès des enseignants et des acteurs de l’accompagnement à la scolarité.
Des rencontres trimestrielles avec les parents permettront de faire le point sur la situation de leur enfant et de les informer des actions de soutien personnalisé. À cette occasion, les livrets et les bulletins scolaires leur seront remis en main propre par un enseignant de la classe afin d’avoir un échange sur les progrès de leur enfant ou ses difficultés. S’il y a lieu, il conviendra de s’assurer du recours à un interprète extérieur.

- Refondation de l’éducation prioritaire. Circulaire du 04.06.14. BO du 5 juin 2014

Extrait : Pour construire l’École de la réussite de tous les élèves, une coopération renforcée avec les parents, particulièrement avec les parents les plus éloignés de l’institution scolaire, constitue un enjeu majeur. Les relations avec les parents donnent lieu à un travail construit dans le but de bien comprendre leurs attentes et de les aider à bien comprendre celles de l’école et son fonctionnement. Ces relations sont établies dans un climat positif. Fondé sur le respect mutuel, le dialogue avec les parents contribue également à la qualité du climat scolaire et à la promotion de la coéducation, comme y invite la circulaire n°2013-142 du 15 octobre 2013. Les ressources et services numériques, mis en place dans le cadre du service public du numérique éducatif, peuvent contribuer largement à améliorer la relation avec les familles.

 

Textes sur des dispositifs touchant des publics particuliers très présents en éducation prioritaire
- Opération expérimentale : Ouvrir l’École aux parents pour réussir l’intégration (BO du 31 juillet 2008)
- Extension du dispositif de la "Mallette des parents" expérimentée depuis 2008 dans l’académie de Créteil (BO du 22 juillet 2010)
- Débat sur l’identité nationale. Un communiqué du Premier ministre (février 2010) annonce la généralisation à tous les départements de "L’école ouverte aux parents d’enfants étrangers"

 

Textes de droit commun
- Le rôle et la place des parents à l’école (BO du 31 août 2006)

Extrait : "Cette circulaire remplace la circulaire n° 85-246 du 11 juillet 1985 portant mesures concernant le rôle des parents dans l’école, la note de service n° 86-265 du 16 septembre 1986 relative aux rencontres des enseignants et des parents et la circulaire n° 2001-078 du 3 mai 2001 relative à l’intervention des associations de parents d’élèves dans les établissements scolaires".

- Renforcer la collaboration entre les parents et l’école dans les territoires. Circulaire interministérielle du 15.10.13. (BO du 17 octobre 2013)

Extrait : Pour construire l’École de la réussite de tous les élèves, une coopération renforcée avec les parents, particulièrement avec les parents les plus éloignés de l’institution scolaire, constitue un enjeu majeur.
[...] Pour renforcer la coopération entre l’école et les parents, trois leviers d’actions sont à privilégier :
- rendre effectifs les droits d’information et d’expression des parents, déjà affirmés et précisés par les circulaires du ministère de l’éducation nationale n° 2006-137 du 25 août 2006 relative au rôle et à la place des parents à l’école et n° 2012-119 du 31 juillet 2012 relative à l’information des parents ;
- construire de nouvelles modalités de coopération avec les parents pour une école plus accueillante dans une perspective de coéducation ;
- développer des actions d’accompagnement à la parentalité à partir d’un diagnostic partagé avec l’ensemble des partenaires, dans le cadre des projets d’école et d’établissement et notamment des projets éducatifs territoriaux.

Un test de l’OZP sur la présence des parents dans quelques circulaires annuelles de préparation de la rentrée
- Rentrée 2007 3.5 "Les parents dans l’école, au service de l’égalité des chances"
- Rentrée 2008 : Pas de référence aux familles sauf en ce qui concerne leurs demandes de dérogation à la carte scolaire
- Rentrée 2009 : En bas de la circulaire : "Associer les parents d’élèves à la réussite de leurs enfants"
- Rentrée 2010 : 1.2.5 : Soutenir les élèves en grande difficulté en dialoguant avec les familles
- Rentrée 2015 : Chapitre 3. "Développer les partenariats et la culture de l’engagement avec tous les acteurs de l’éducation".

Extrait : L’école se construit aussi grâce à la participation de tous les parents, dans le cadre de la coéducation ; le dialogue avec ceux-ci, notamment les plus éloignés de l’institution scolaire, devra être redynamisé.
Pour cela, on pourra s’appuyer sur l’aménagement des espaces parents au sein des écoles et des établissements, la généralisation du dispositif de la Mallette des parents, le renforcement du dispositif Ouvrir l’École aux parents, la généralisation des environnements numériques de travail et les différentes actions de soutien à la parentalité (actions éducatives familiales, notamment).

 

COMMENTAIRE :

Les premières références officielles relatives aux parents socialement défavorisés sont en lien avec la loi sur la formation continue de 1971, l’Education nationale à l’époque ayant classé les immigrés parmi les publics prioritaires des GRETA "Groupements d’établissements" pour la formation des adultes.

En éducation prioritaire, les circulaires de 1981 et 1982 évoquent les parents d’élèves de façon très discrète. Dans tous les exemples cités ci-dessus, il s’agit pour l’Education nationale d’établir avec ces parents une relation d’aide à des personnes en situation de manque, social, culturel ou linguistique, plutôt qu’une relation de dialogue et de collaboration entre co-éducateurs.
La circulaire de 1990 sur la mise en œuvre de la politique d’éducation prioritaire pour les années 90-93 marque une avancée en affirmant que "les parents sont les premiers partenaires de l’école".
Les circulaires relatives aux relances de l’éducation prioritaire, celles de 1997 et de 2006, comprennent d’importants passages sur la participation des familles, à l’exception de la circulaire sur la refondation de l’éducation prioritaire (BO du 5 juin 2014), qui traite de thèmes plus internes au monde scolaire : carte, personnels, pilotage.

Sur le plan du droit commun, la circulaire du 11 juillet 1985 (à laquelle se substituera celle du 31 août 2006) traite essentiellement du droit des parents à l’information et à la réunion, notamment à travers leurs associations, sans faire aucune allusion au cas particulier des publics en difficulté.

En 2008 ont été lancés à titre expérimental deux dispositifs "Ouvrir l’école aux parents pour réussir l’intégration" et "la Mallette des parents" visant des catégories de publics en difficulté (d’origine immigrée ou éloignés de l’école) très présentes en éducation prioritaire. Ces dispositifs ont été peu à peu étendus aux écoles et à toutes les académies et sont actuellement toujours actifs.

En 2013, une circulaire interministérielle de droit commun invite à renforcer la collaboration entre les parents et l’école dans les territoires (dans le cadre des PEDT), particulièrement avec "les parents les plus éloignés de l’institution scolaire".

La circulaire de préparation de la rentrée 2015 illustre bien l’évolution en cours qui met en avant la notion de coéducation pour tous les parents tout en continuant à privilégier l’attention aux parents de milieu défavorisé, que leurs enfants soient ou non en éducation prioritaire.
L’éducation prioritaire semble avoir joué un rôle essentiel dans cette évolution.

 

Des références documentaires :
- sur le site OZP : le mot-clé PAR. Parents (généralités) (gr 3)
- sur le site OZP : la rubrique Parents
- sur le site Education prioritaire : Priorité 3 : Coopérer avec les parents et les partenaires
- sur le site du Centre Alain Savary : Relations École-Familles, enseignant(s)-parent(s)
- sur le site du LARHRA (Cnrs) : L’Éducation prioritaire à travers les textes institutionnels de 1981 à 2000, par Lydie Heurdier Deschamps

 

Voir La liste des 24 fiches de la série "Les Apports de l’Education prioritaire" (OZP, 2016)

Répondre à cet article