Le 13 sept. 2015, dans Zone interdite (M6, 20h 55) : « Profs à Marseille : la réussite étonnante d’un collège difficile » (collège Jean-Moulin en REP+ dans le nord de Marseille)

13 septembre 2015 Version imprimable de cet article Version imprimable

Ce soir, sur M6 à 20 h 55 : « Profs à Marseille : la réussite étonnante d’un collège difficile »

Le collège Jean-Moulin, dans le nord de Marseille, fait partie des Réseaux d’éducation ultraprioritaire (REP+). La plupart des élèves sont issus de familles vivant dans la précarité ; et beaucoup connaissent d’importantes difficultés scolaires. Le principal s’attache à régler les problèmes de discipline mais également à préserver l’endroit de la violence environnante avec l’aide d’une équipe particulièrement impliquée. Le magazine a suivi le quotidien de l’établissement.

Critique de la rédaction de « Télé-Loisirs » : Ce document très intéressant va au-delà des clichés sur le sujet et s’attache à montrer qu’il n’y a pas de fatalité. Filmé sur une longue période, il permet de voir l’évolution des élèves, de comprendre les difficultés qu’ils rencontrent et comment ils parviennent à les surmonter grâce au travail admirable de l’équipe scolaire.

Extrait de programme-tv.net : Zone interdite

 

Pas question d’en remettre une couche sur la violence des quartiers nords de Marseille ce dimanche soir. Cette fois-ci, "Zone Interdite" a choisi d’installer ses caméras dans un collège difficile pour en montrer le dynamisme. En quatre ans, le taux de réussite au brevet de cet établissement est passé de 40% à plus de 75%. Une image positive de l’école dont Wendy Bouchard est fière.

[...] Un succès dû à l’équipe éducative

Nous n’avons pas falsifié les chiffres et la réussite de ce collège est indéniable. C’est un succès imputable au projet éducatif et même si le principal ne peut pas choisir son équipe, il arrive à impulser une énergie qui fonctionne.

L’harmonie au sein de l’équipe est fragile, et peut-être que cet équilibre savant peut s’écrouler au départ d’un professeur. Mais ce qui est certain c’est qu’aujourd’hui, c’est efficace. Ca prouve bien que c’est possible. Et ça marche aussi pour ma sœur, qui est prof porte de Bagnolet… Il faut sortir du discours anxiogène.

Valorisons les enseignants
Evidemment, pour ces équipes éducatives, c’est un combat au quotidien, épuisant. C’est un vrai sacerdoce et il faut le montrer. Si les profs ne sont pas valorisés financièrement, autant qu’ils le soient dans la reconnaissance de leur immense boulot.

Ces gens se battent pour établir puis garder un lien de confiance entre eux et leurs élèves, ne serait-ce que pour en sauver un.

Extrait de leplus.nouvelobs.com du 14.09.15 : Zone interdite sur M6. Nous avons filmé un collège difficile. Ce docu casse les a priori

Répondre à cet article