> INEGALITES, MIXITE SOCIALE, PAUVRETE, ETHNICITE.. > Mixité sociale et Carte scolaire > Mixité sociale et Carte scolaire. Situations locales et académiques > Mixité sociale et Carte scolaire. Situations locales et académiques : (...) > A Montpellier, des mères d’un quartier enclavé réclament davantage de mixité (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

A Montpellier, des mères d’un quartier enclavé réclament davantage de mixité sociale à l’école

20 mai 2015 Version imprimable de cet article Version imprimable

Je veux aller à l’école avec des blancs. Il faut lutter contre les ghettos scolaires

Par Jean-Marcel Bouguereau
éditorialiste

À Montpellier, des parents d’élèves d’origines marocaines, essentiellement des mères, viennent de remporter une bataille : le réexamen de la carte scolaire et le gel de la sectorisation, qui regroupait jusque-là tous ces élèves dans le même collège. Elles demandaient davantage de mixité sociale. L’occasion pour Jean-Marcel Bouguereau de revenir sur la ségrégation scolaire

Extrait de nouvelobs.fr du 31.06.15 : Je veux aller à l’école avec des blancs. Il faut lutter contre les ghettos scolaire s

 

REPORTAGE - Une soixantaine de mamans d’un quartier difficile sont mobilisées contre une évolution de la carte scolaire qui risque, selon elles, de ghettoïser davantage ce quartier enclavé.

« Nous allons faire des bêtises, pour attirer l’attention. Comme les enfants… » glisse Fouzia en souriant. Ce 13 mai, une soixantaine de mamans du Petit Bard-Pergola, quartier difficile de l’ouest de Montpellier, bloquent la circulation du tramway. Elles interpellent le maire (DVG) de Montpellier. « Saurel, ne fais pas la sourde oreille », disent les pancartes brandies par les enfants. Pendant une heure, elles auront réussi à créer un joyeux désordre.

Extrait de lefigaro.fr du 17.05.15 : A Montpellier, des mères en colère réclament la mixité et l’excellence à l’école

 

Montpellier : Des mères contre la ségrégation scolaire

La réalité de la carte scolaire, ces mères de Montpellier la connaissent.
Selon 20 Minutes, depuis 15 jours elles cadenassent les portes de 4 écoles élémentaires et maternelles de leur quartier . C’est leur façon de refuser la ghettoisation. Elles demandent des écoles mixtes socialement et ethniquement. Une revendication déjà portée au collège mais maintenant reportée sur l’école. "Nous voulons que les écoles du quartier puissent refléter ce qu’est la société d’aujourd’hui".

Extrait de cafepedagogique.net du 20.05.15 : Montpellier : Des mères contre la ségrégation scolaire

Répondre à cet article