> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales A L’ECOLE > Ecole (Climat scolaire, Harcèlement) > B* Favoriser sérénité, posture d’élève, besoins particuliers et cohérence (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Favoriser sérénité, posture d’élève, besoins particuliers et cohérence d’équipe à l’école ECLAIR (petite section à CM2) Les Géraniums de Lyon 9e

15 novembre 2014 Version imprimable de cet article Version imprimable

École en paix

Ecole élémentaire publique ECLAIR Les Géraniums
570 rue Beer Sheva , 69009 Lyon 9e arrondissement
Site du Cardie académique
Auteur : Hélène Bernard
Mél : ce.0693991n@ac-lyon.fr

- A. Mobiliser l’ensemble des moyens humains disponibles pour que chaque enfant arrivant en classe ait une posture d’élève.
- B. Prendre en compte les élèves à besoins éducatifs particuliers.
- C. Construire et soutenir une cohérence d’équipe autour de cet axe.
- D. Favoriser l’implication des parents dans le projet scolaire de leur enfant.

Plus-value de l’action
Poursuite de l’action.

Nombre d’élèves et niveaux concernés
De la Petite section jusqu’au CM2.

Objectifs poursuivis
Permettre aux élèves de mener leurs apprentissages dans un climat serein et respectueux favorisant le devenir citoyen.
• Mobiliser l’ensemble des moyens humains disponibles pour que chaque enfant qui arrive en classe ait une posture d’élève.
• Prendre en compte les élèves à besoins éducatifs particuliers.
• Construire et soutenir une cohérence d’équipe autour de cet axe
• Favoriser l’implication des parents dans le projet scolaire de leur enfant.
• Poursuivre de l’action.

Description
A. Mobiliser l’ensemble des moyens humains disponibles pour que chaque enfant arrivant en classe ait une posture d’élève.
- Explicitation des règles du cadre :
• En maternelle, construction avec les élèves d’un règlement de classe et des lieux collectifs. En GS, généralisation d’un outil pour évaluer le comportement individuel de l’élève en classe et dans la cour (type permis à points).
• En élémentaire, utilisation du permis à points dans toutes les classes.
- B. Accueil des élèves :
• En maternelle : le matin dans la classe, accueil individualisé de l’enfant et de son parent par l’enseignant et l’ATSEM - temps de séparation négociée ; l’après-midi, accueil dans le hall de l’école afin de marquer la nécessité de cette séparation.
• En élémentaire : Accueil échelonné de l’enfant dans l’école par 4 adultes (au portail, dans le hall, dans l’escalier, dans la classe).
- Aménagement des récréations : Une récréation calme est proposée chaque jour à une dizaine d’élèves volontaires, dont le permis est vert. Surveillée par un membre de l’équipe pédagogique, cette récréation permet de jouer à des jeux de société, de faire des coloriages, dessins, dans une salle du rez-de-chaussée. Les élèves dont le comportement n’est pas stabilisé sont accueillis dans une autre salle, avec un enseignant, de façon régulière (une récréation sur deux), après décision du conseil des maîtres. Ils sont au maximum quatre et apprennent à jouer ensemble. Ce temps calme et très encadré permet à l’élève de se distraire un quart d’heure puis de retourner en classe apaisé et disponible pour travailler.
- Mise en place d’espaces et de temps de gestion des conflits, avec la psychologue scolaire et la directrice.
- Implication des élèves dans la vie scolaire : conseils de classe, conseils d’élèves.
- Interventions du cabinet médico-social lors de séances d’éducation à la vie
B. Prendre en compte les élèves à besoins éducatifs particuliers :
- Mise en œuvre d’un protocole construit par l’équipe pédagogique en 2010. Réactualisation du protocole si besoin
- Mise en place, si possible de séances d’analyses de la pratique avec une psychologue scolaire
C. Construire et soutenir une cohérence d’équipe autour de cet axe.
- Élaboration d’un guide du « nouvel arrivant » à destination de tous les adultes de l’école, listant et explicitant les règles de fonctionnement de l’école : actions à mettre en œuvre, posture des adultes, exigences retenues…
- Participation à des temps de concertation réguliers afin de réajuster les aménagements du cadre.
D. Favoriser l’implication des parents dans le projet scolaire de leur enfant :
- Soutien du lieu accueil parents en proposant des actions conjointes (les masques, arbre à mots, financement des sorties…)
- Organisation d’ « une quinzaine des parents » pour une meilleure connaissance de la vie scolaire de leur enfant. Les parents sont invités, pendant cette quinzaine, à venir observer un moment de classe, dans la classe de leur enfant (1H30 environ).
- Sollicitation de temps de rencontre réguliers.
- Mise en place d’un temps banalisé (hors temps scolaire) pour remettre aux parents en main propre les bulletins des élèves du 1er trimestre et faire un bilan de mi-année (à partir du CP)

Trois ressources ou points d’appui
- L’uniformisation des règles rend le cadre scolaire plus cohérent et lisible pour les élèves. Cette action a fédéré l’équipe enseignante qui s’est stabilisée.
- Les enseignants remplaçants ont un support de référence qui leur permet d’assurer rapidement une continuité dans le cadre posé.

Difficultés rencontrées
Cette action s’inscrit dans une continuité sur plusieurs années. Son temps de construction et de mise en œuvre a été long. Elle est liée en partie à la stabilité de l’équipe. C’est une condition dont l’école n’a pas l’entière maîtrise. La mise en place de ce cadre scolaire prend du temps de classe (bilans réguliers des permis, des « gêneurs », etc.)

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
- 
- Nombre d’équipes éducatives réunies chaque année suite à des difficultés de comportement d’un élève à l’école.
- Nombre d’élèves pour lesquels le niveau 3 du protocole a été activé.
- nb de permis orange et rouge
- nb de parents participant à la qinzaine des parents -nb de parents reçus lors de la remise du bulletin du 1er trimestre.

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves : 85% des élèves ont validé les compétences de l’outil d’évaluation de GS.
- Sur l’école / l’établissement :
• En élémentaire, 10 % maximum de permis orange par classe sur l’année. Pas de permis rouge.
• - 75 % des parents d’élèves participent à « la quinzaine des parents »
• 100 % des parents rencontrent les professeurs lors de la remise du bulletin du 1er trimestre.
• Le climat de l’école s’est apaisé. L’arrivée en classe est calme. La mise au travail se fait plus rapidement. Les élèves perturbateurs sont pris en charge par l’ensemble de l’équipe qui se sent concernée, quelle que soit la classe où est scolarisé l’élève. -
• Les récréations sont plus sereines. Peu de conflits. Ils sont gérés avant le retour en classe.
• La confiance des parents envers l’école a été améliorée. Leur implication a augmenté.

Extrait du site Expérithèque : École en paix

Répondre à cet article