> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Evaluation, Compétences) > B* Classes d’Evaluation par compétences sans notes et travail sur l’EIST en (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Classes d’Evaluation par compétences sans notes et travail sur l’EIST en 6ème au collège ECLAIR Rabelais de Blois

15 juin 2013 Version imprimable de cet article Version imprimable

Classes de 6ème par compétences

Collège [ECLAIR] François Rabelais
2 rue Rabelais, 41008 Blois
Site du collège
Auteur : Pontillon
Mél : thibaud.pontillon@ac-orelans-tours.fr

Classes de 6e par compétences. Communiquer avec les familles sur les acquis des élèves en 6e. Liens écoles-collège.

Plus-value de l’action
Projet HandiChien : Français / CDI / CPE, action valorisée par un prix au concours de l’ordre national du Mérite

Nombre d’élèves et niveau concernés
60 élèves, soit les 3 classes de 6e à la rentrée 2012-2013

A l’origine
Nécessité du prolongement du travail par compétences mené à l’école.

Objectifs poursuivis
Dans le prolongement de l’Ecole primaire, et dans l’esprit des textes concernant l’Ecole du Socle, nous envisageons de démarrer l’année de 6e en évaluant les élèves par compétences et en ne les notant pas. Pour les élèves, cette modalité d’évaluation formative permettrait de valoriser ce qui est acquis, de mieux faire les liens avec les dispositifs d’aide (tout particulièrement avec l’AP 6e) et de favoriser l’auto-évaluation.

Description
Suppression de la notation, passage à l’évaluation par compétences sur toutes les disciplines. Dans ces conditions il ne peut s’agit que d’une démarche mobilisant l’ensemble de l’équipe pédagogique et éducative, CPE comprise (il n’y aurait pas non plus de Note de vie scolaire, uniquement une évaluation au regard des critères déjà définis).

Modalité de mise en œuvre
L’analyse en concertation de quelques expérimentations nous amène à penser qu’il vaut mieux tenter cette expérimentation sur tout le niveau, afin d’éviter des comparaisons. Pour autant, nous imaginons introduire la notation soit en cours d’année progressivement, soit en 5e. Dans le même esprit, les bulletins trimestriels traditionnels ne peuvent répondre que partiellement au besoin de communication avec les familles. Pour autant, des grilles d’items ne faciliteront pas non plus le dialogue avec nos familles.

Trois ressources ou points d’appui
- Les PPRE-Passerelles et l’accompagnement personnalisé en 6e.
- Le travail en équipes.
- La mallette des parents.

Difficultés rencontrées
- Le prolongement ou non en 5e : comment montrer que ce travail est en lien avec le socle ?
- Faire évoluer les mentalités des usagers sur la demande de notes
- Outils peu adaptables

Moyens mobilisés
HSE Cardie

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
Au-delà du suivi par la Cardie, un groupe de suivi composé d’enseignants (dont les préfets des études) et de la CPE préparent la réflexion, ensuite portée par le conseil pédagogique.

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves : Les élèves les plus en difficulté ne décrochent pas (indicateurs vie scolaire) ; l’évaluation par compétence est jugée plus bienveillante ; dans le contexte ZUP, c’est moins difficile d’être un bon élève (la réussite n’est pas dévalorisée)
- Sur les pratiques des enseignants :
▪ Expliciter ses attentes.
▪ Nécessité d’avoir une cohérence au sein des équipes.
▪ Revisiter sa façon d’enseigner.
▪ Créer des outils propres à ce mode d’évaluation.
- Sur le leadership et les relations professionnelles :
▪ Apport d’un préfet des études
▪ Approche collective de la question de l’évaluation : nécessité de la recherche du bon compromis.
- Sur l’école / l’établissement :
▪ Réflexion pédagogique sur l’évaluation formative et le socle
▪ Dynamique d’équipe
▪ Nourrit les échanges écoles-collège

Extrait du site Expérithèque : Clg F.Rabelais-Blois-Classes de 6ème par compétences

 

Dialogue entre deux scientifiques Marty et Marticus

Collège [ECLAIR] François Rabelais
2 rue Rabelais, 41008 Blois
Site du collège
Auteur : Pontillon
Mél : thibaud.pontillon@ac-orelans-tours.fr

EIST 6e : progression mêlant histoire des sciences et manipulations sur les sciences, technologie et mathématiques. Partenariats avec un zoo et un IUT

Plus-value de l’action
Le sténopé : un travail repris dans les écoles primaires...

Nombre d’élèves et niveau concernés
60 élèves (trois classes de 6e).

A l’origine
Donner le goût des sciences.

Objectifs poursuivis
- Proposer aux élèves un enseignement unique et donc décloisonné de sciences (SVT, PC et Maths) et technologie en 6e.
- Développer chez les élèves un goût pour l’investigation et l’expérimentation et donc de leur permettre de travailler les compétences attendues du socle, plus particulièrement les compétences 1,3,4 et 7.
- Pour l’équipe enseignante, il s’agit de poursuivre la démarche de projet : bassin pédagogique.

Description
Progression fondée sur l’histoire de deux personnages imaginaires (merci au Collège Les Gatines pour l’idée) : Marticus un scientifique vivant à l’époque antique et Marty son descendant vivant à notre époque, qui après avoir découvert le journal de son ancêtre désire suivre ses pas de scientifique.
- Chapitre 1 : Découverte de l’environnement de Marty et Marticus
• L’environnement actuel (orientation, classification des éléments :objets techniques-objets naturels),
• Le bassin à l’époque Antique et actuelle (étude et comparaison des matériaux, étude la faune et la flore des milieux aquatiques, construction d’une maquette d’un bassin, calcul d’échelle et de volume).
- Chapitre 2 : En route vers la Chine
• Se souvenir du voyage (construction du sténopé, l’ancêtre de l’appareil photo)
• Le voyage (étude des transports et des sources d’énergies à l’époque antique, évolution des transports de l’époque antique à aujourd’hui, réalisation d’une frise chronologique),
• Zoo de Beauval (observation de poissons pour notre bassin, étude des animaux de la Chine).
- Chapitre 3 : En route vers la Grèce
• Astronomie (étude des étoiles et des constellations qui différent en fonction des pays, exploitation de notre planétarium).
• Le blé (La culture du blé, transformation de blé en farine puis en pain)
• Mise en eau du bassin (plantes, poissons )

Modalité de mise en œuvre
- 4 groupes avec 4 enseignants : PC, SVT, Techno et Maths
- 2 x 2 heures par semaine + concertation

Trois ressources ou points d’appui
- Motivation des élèves
- Liberté de traiter les thèmes
- Partenariats

Difficultés rencontrées
- Temps pour bâtir les séquences.
- Pas de recul sur la progression.
- Difficulté à enseigner une autre discipline.

Moyens mobilisés
6 H sur DGH + HSE Rectorat / Cardie

Partenariat et contenu du partenariat
- Beauval (zoo) : visite personnalisée.
- IUT Blois : dosage eau + microscopie électronique .
- Conseil Général 41 : création du bassin.

Liens éventuels avec la Recherche
Main à la Pate : venue d’E. Guyon au collège

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
Evaluation IA-IPR SVT + concertations avec la direction.

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves :
▪ Autonomie / initiative : très sensible durant les séances d’EIST. Pas forcément de transfert dans les autres cours.
▪ Les élèves manifestent une grande appétence pour les sciences
▪ Goût pour les manipulations : ils ont acquis des connaissances sur les protocoles
- Sur les pratiques des enseignants :
▪ En lien avec le travail par compétences (cf fiche)
▪ Grande diversité des activités proposées (sténopé, astronomie, etc.)
- Sur le leadership et les relations professionnelles : Une équipe "Sciences" est créée avec une cohésion et un grand dynamisme.
- Sur l’école / l’établissement : EIST participe à modifier l’image de l’établissement. Ce projet donne une vision dynamique des sciences. Venue du vice-président du Conseil Général + E. Guyon
- Plus généralement, sur l’environnement :
▪ Participation aux rencontres Jeunes Chercheurs de Blois
▪ Séminaire EIST

Le projet Marty et Marticus

Site de la fondation la main à la pâte (diaporama)

Extrait du site Expérithèque : Clg F.Rabelais-Blois-EIST, dialogue entre deux scientifiques Marty et Marticus

Répondre à cet article