> VIE SCOLAIRE : Climat, Décroch., Internats, Rythmes, Santé > DECROCHAGE, ABSENTEISME > Décrochage (Textes officiels) > La circulaire "Vaincre l’absentéisme" (BO du 3 février 2011), qui précise (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

La circulaire "Vaincre l’absentéisme" (BO du 3 février 2011), qui précise toutes les phases des procédures juqu’à la suspension des allocations familiales, fixe quelques dispositions spécifiques pour "les établissements des quartiers prioritaires de la ville" et pour ceux du programme Eclair

3 février 2011 Version imprimable de cet article Version imprimable

La présente circulaire présente les dispositions de la loi n° 2010-1127 du 28 septembre 2010 visant à lutter contre l’absentéisme scolaire et rappelle celles issues de la loi n° 2007-297 du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance. Elle s’applique à tous les élèves mineurs inscrits dans les établissements d’enseignement scolaire publics ou privés. Si les dispositions de ces deux lois ne s’appliquent pas aux élèves majeurs, ils n’en restent pas moins soumis au même devoir d’assiduité.

[...] I.3 Dans chaque académie
Le recteur définit les orientations générales en matière de lutte contre l’absentéisme scolaire et veille à la cohérence des mesures prises au niveau départemental. Il impulse la diffusion des bonnes pratiques, propose des outils de pilotage académique. Il met en place un accompagnement particulier pour les collèges et les lycées où l’absentéisme est le plus fort, notamment dans les établissements des quartiers prioritaires de la politique de la ville, conformément aux décisions du comité interministériel des villes du 20 juin 2008 relatives au décrochage scolaire (circulaire aux préfets et aux recteurs du 18 décembre 2008).
Dans ces établissements, la mise en place de tableaux de bord relatifs à l’absentéisme permet de fixer les indicateurs et les résultats à atteindre qui sont repris nécessairement dans les contrats d’objectifs.

[...] - Au niveau de l’établissement
Dès la première absence non justifiée, c’est-à-dire sans motif légitime ni excuses valables :
- à l’école, des contacts étroits sont établis par le directeur d’école avec les personnes responsables ;
- dans le second degré, l’élève est convoqué par le conseiller principal d’éducation (CPE) ou dans les établissements relevant du programme écoles, collèges, lycées, ambition, innovation, réussite « Eclair », le cas échéant, par le préfet des études, en lien avec le professeur principal, afin que lui soient rappelées ses obligations en matière d’assiduité.

Extrait de education.gouv.fr le 03.02.11 : Obligation scolaire. Vaincre l’absentéisme

 

Un résumé par Tout Educ

Répondre à cet article