> ACTEURS et PARTENAIRES > Pilotes : Principal, IEN, Directeur d’école, IA-IPR (identité et (...) > Un décret ouvre un concours de directeur d’établissement aux candidats (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Un décret ouvre un concours de directeur d’établissement aux candidats justifiant de 8 années d’activités professionnelles, quelle qu’en soit la nature, ou d’un mandat d’élu de collectivité ou de responsable d’une association

13 août Version imprimable de cet article Version imprimable

JORF n°0198 du 13 août 2020
texte n° 7

Décret n° 2020-1030 du 11 août 2020 relatif aux personnels de direction d’établissement d’enseignement ou de formation relevant du ministre de l’éducation nationale

Notice : mise en œuvre des nouvelles modalités de recrutement dans le corps des personnels de direction d’établissement d’enseignement ou de formation relevant du ministre chargé de l’éducation nationale. Le décret modifie les modalités d’accès à ce corps par la voie de la liste d’aptitude ainsi que du détachement et réduit la durée de services effectifs demandée pour se présenter au concours.
Il crée un troisième concours ouvert aux candidats justifiant de l’exercice, pendant huit ans, d’une ou de plusieurs activités professionnelles, quelle qu’en soit la nature, d’un ou de plusieurs mandats de membre d’une assemblée élue d’une collectivité territoriale ou d’une ou de plusieurs activités en qualité de responsable, y compris bénévole, d’une association.

Par ailleurs, le décret supprime l’obligation de détention du diplôme de directeur d’éducation adaptée et spécialisée (DDEEAS) pour exercer les fonctions de directeur d’établissement régional d’enseignement adapté (EREA) et de directeur d’école régionale du 1er degré (ERPD) et confie au recteur d’académie l’affectation des personnels de direction stagiaires au sein de ces établissements. Par cohérence, le décret supprime également l’exigence de ce diplôme pour l’exercice, par les personnels de direction, des fonctions de directeur adjoint de section d’enseignement général et professionnel adapté (SEGPA). Enfin, il retient, parmi les années de service exigées pour l’accession à l’échelon spécial de la hors classe des personnels de direction, celles qui ont été accomplies au sein d’établissements situés à l’étranger ou relevant d’autres départements ministériels.

Extrait de legifrance.gouv.fr du 13.08.20

Répondre à cet article