> 7 - DISPOSITIFS, VIE SCOLAIRE, ÉVALUATION... > Enseignement privé > Les qualités attribuées au privé dans un collège ZEP de Paris

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Les qualités attribuées au privé dans un collège ZEP de Paris

25 septembre 2006 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extrait de « Challenge » du 22.09.06 : Ceux qui réinventent le mieux l’école

Avec l’autonomie laissée aux établissements, et la prime donnée à l’expérimentation locale, le privé instille sa culture au public. L’innovation œuvre dans les deux camps.

Une plongée rassurante

Au collège de la rue de la Fontaine-au-Roi, dans le XIème arrondissement de Paris, le premier jour de la rentrée est réservé aux sixièmes. Moment privilégié, où ils sont chouchoutés, rassurés, maternés.

Le cartable neuf et la mine inquiète, ils partagent leur première heure de collégien avec leurs parents, assis dans une classe, face au prof principal. Puis ils partent, ragaillardis, par petits groupes de quatre ou cinq faire un jeu de piste.

Mis en place il y a trois ans, ce « parcours de découverte » leur propose des énigmes thématiques, qui les aident à s’orienter dans le dédale de hauts bâtiments de brique, et à faire la connais¬sance des adultes qui s’occu¬peront d’eux, enseignants et personnel administratif.

Non, nous ne sommes pas dans un établissement privé, où l’accueil individualisé est une tradition, mais dans un collège public.

Un établissement classé en ZEP (zone d’éducation prioritaire), dans lequel le suivi personnalisé des élèves passe aussi par des jeux, des cours de secourisme, de l’escalade. La preuve que l’école de la République sait aussi innover et inventer.

(...)

Anne-Sophie Bellaiche et Sabine Syfuss-Arnaud

Répondre à cet article