> SYSTEME EDUCATIF. Généralités > EDUC. Généralités (Positions) > Etats généraux de l’éducation : une plate forme "citoyenne" ouverte à tous du (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Etats généraux de l’éducation : une plate forme "citoyenne" ouverte à tous du think tank Vers le Haut (Eduscol)

6 juillet Version imprimable de cet article Version imprimable

Un site : États généraux de l’éducation

Une grande mobilisation citoyenne pour contribuer à améliorer l’éducation en France.

Les États généraux de l’éducation sont une initiative citoyenne organisée par VersLeHaut, un laboratoire d’idées (ou think tank) dédié aux jeunes et à l’éducation.

Depuis novembre 2019, les États généraux de l’éducation et la plateforme associée ont été lancés afin que le plus grand nombre (les jeunes et les familles, mais aussi les professionnels et acteurs éducatifs, l’État et les collectivités locales, ou encore les entreprises et les syndicats) puisse participer à une démarche inédite :

les États généraux de l’éducation s’organisent autour de sept défis éducatifs posés sous forme de question : « Comment aider les parents à exercer leur rôle ? », « Quelle éducation voulons-nous pour nos enfants entre 0 et 6 ans ? », « N’y a-t-il qu’une seule façon de réussir à l’école ? », « Le monde change. Et l’éducation ? », « Qui doit décider dans l’éducation ? », « Comment revaloriser les métiers d’enseignant et d’éducateur ? », « Comment aider les jeunes les plus défavorisés à bien partir dans la vie ? » ;
de cette mobilisation naîtra une Charte de l’éducation qui sera remise aux pouvoirs publics en 2021 ;
la démarche participative s’articule en plusieurs temps autour des journées de coconstruction, des ateliers participatifs, de soirées publiques en région, mais également autour de la plateforme de participation en ligne.

Jusqu’à fin octobre 2020, cette plateforme permettra de recueillir les propositions du grand public sur les sept défis éducatifs et sur la Charte de l’éducation.

Extrait de eduscol.education.fr du 02.07.20

Répondre à cet article