> INEGALITES SCOLAIRES, MIXITE SOCIALE, PAUVRETE, ETHNICITE, OUVERTURE (...) > Inégalités territoriales : la Seine-Saint-Denis > Les départements de la Seine-Saint-Denis et de la Meurthe-et-Moselle (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Les départements de la Seine-Saint-Denis et de la Meurthe-et-Moselle demandent une reprise des cours pour des collégiens en difficulté

25 mai Version imprimable de cet article Version imprimable

Retour en cours : deux départements « rouges » plaident pour une rentrée anticipée des collégiens
La Seine-Saint-Denis et la Meurthe-et-Moselle demandent une reprise des cours pour des collégiens en difficulté. Une requête qui relance le débat parmi les enseignants.

[...] Or le temps presse : en Seine-Saint-Denis, en Meurthe-et-Moselle, deux territoires très touchés par l’épidémie de Covid-19, les présidents des conseils départementaux – qui ont la charge des collèges – demandent à ce qu’un retour en cours puisse se faire au plus tôt. Dans un communiqué diffusé vendredi, les socialistes Stéphane Troussel et Mathieu Klein plaident ainsi « pour qu’un retour au collège, ciblé et progressif, soit envisagé dès maintenant dans tous les départements, verts ou rouges ».

[...] En Seine-Saint-Denis, où près des deux tiers des 130 collèges publics et de leurs 80 000 élèves relèvent de l’éducation prioritaire, ce sont les « enfants des quartiers » que Stéphane Troussel voudrait pouvoir reconvoquer au plus vite. « Depuis quinze jours, les jeunes peuvent sortir, prendre les transports, aller au supermarché… Est-ce qu’ils ne seraient pas plus en sécurité au collège ? », questionne l’élu. En Meurthe-et-Moselle (28 000 collégiens), ce sont les jeunes urbains mais aussi des villages isolés que voudrait pouvoir « raccrocher en priorité » Mathieu Klein.

Extrait de lemonde.fr du 23.05.20

Répondre à cet article