> 7 - DISPOSITIFS, VIE SCOLAIRE, ÉVALUATION... > VIE SCOLAIRE (Climat, Décrochage, Internats, Milieu rural, Pauvreté, Rythmes, (...) > SANTE en EP et en Quartier Prioritaire > Santé (Dossiers) > "Le délitement sans fin de la médecine scolaire" (Libération)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

"Le délitement sans fin de la médecine scolaire" (Libération)

7 janvier Version imprimable de cet article Version imprimable

HÉROS DU QUOTIDIEN
Le délitement sans fin de la médecine scolaire

La France compte désormais moins d’un millier de médecins scolaires, pour 12,5 millions d’élèves.

Un élève qui peine en classe simplement parce qu’il a besoin de lunettes. Un autre qui n’arrive pas à entrer dans les apprentissages parce qu’en fait, il entend mal. En principe, tous les enfants de 6 ans, à leur arrivée au CP, doivent être auscultés par un médecin scolaire pour un bilan de santé. C’est obligatoire. « Sauf que seuls 24,88 % des enfants ont effectivement fait ce bilan, avec des écarts entre départements allant de 0,8 % à 100 %», déplore Marianne Barré, la secrétaire générale du SNMSU-Unsa, le syndicat majoritaire représentant les médecins scolaires.

Extrait de liberation.fr du 02.01.18 : Le délitement sans fin de la médecine scolaire

Répondre à cet article