> EDUCATION PRIORITAIRE > EDUC. PRIOR. (Délabellisation) > Philippe Meirieu, la répartition proportionnelle des moyens, l’innovation (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Philippe Meirieu, la répartition proportionnelle des moyens, l’innovation pédagogique et les bonnes pratiques

1er septembre 2015 Version imprimable de cet article Version imprimable

" En matière pédagogique, nous sommes en pleine amnésie : tout ce qui a été imaginé depuis deux siècles est tombé aux oubliettes". Triste état des lieux pour Philippe Meirieu qui s’étend à l’action d’un Etat qui n’a plus les moyens de ses politiques. Raison de plus, pour Philippe Meirieu, de défendre le travail de l’équipe pédagogique, l’accompagnement des élèves par les professeurs, la redistribution des moyens vers ceux qui en ont besoin.

[...] Quant à la question de la « justice scolaire », nous avons pris un retard considérable et nous sommes contraints de gérer l’éducation prioritaire avec des bouts de chandelle. Le ministère a évoqué, à plusieurs reprises, le fait de proportionner les dotations aux établissements aux difficultés sociales des élèves. Il y a quelques avancées dans ce sens, mais le chemin à parcourir est très long et exigerait des moyens supplémentaires que nous n’avons guère. Il faudrait aussi, bien sûr, pour que cette mesure soit vraiment efficace, appliquer cette proportionnalité aux « établissements de prestige » et à l’enseignement privé sous contrat. Mais je crains que le gouvernement ne soit plus en mesure de prendre de telles décisions.

Extrait de cafepedagogique.net du 31.08.15 : Philippe Meirieu : Nous sommes en pleine amnésie pédagogique

 

"Très en vogue, la notion de bonne pratique est particulièrement ambigüe : ce qui est efficace ici peut-il l’être automatiquement ailleurs ?" Sur son site, P Meirieu publie le texte complet d’un article paru partiellement dans Le Monde. Il revient sur la politique d’innovation pédagogique du ministère. "L’exhortation à l’innovation ne fait pas une politique".

[...] Quant à la notion de « bonne pratique », très en vogue aujourd’hui, elle est particulièrement ambiguë : s’agit-il d’attitudes, d’outils, de méthodes, de techniques,
de projets afférents aux 3 contenus d’apprentissage ?

Lire la suite sur le site de Philippe Meirieu

Extrait de cafepedagogique.net du 01.09.15 : Philippe Meirieu : Quelle innovation pédagogique ?

Répondre à cet article