> VIE SCOLAIRE : Climat, Décroch., Internats, Rythmes, Santé > SANTE en EP et QPV > Santé (Etudes, Dossiers et Actes) > La santé des élèves de CM2 en 2007-2008. Une situation contrastée selon (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

La santé des élèves de CM2 en 2007-2008. Une situation contrastée selon l’origine sociale (DREES, 2013)

16 octobre 2013 Version imprimable de cet article Version imprimable

La santé des élèves de CM2 en 2007-2008
Une situation contrastée selon l’origine sociale

In Etudes et Résultats, n°853,sept.2013

En 2008, 19% des élèves de CM2 sont en surcharge pondérale et, parmi eux, 4
% sont obèses. L’Enquête nationale sur la santé des élèves de CM2, conduite en 2007-2008, confirme la stabilisation des prévalences de la surcharge pondérale (surpoids et obésité) observée depuis 2002. Elle montre également que la santé bucco-dentaire des enfants s’est améliorée depuis le début des années 2000, et que la couverture vaccinale a progressé pour la rougeole et l’hépatite B depuis 2005.

Cependant, la plupart des indicateurs de santé de l’enquête rendent compte de situations contrastées selon l’origine sociale des élèves. Ainsi, la prévalence de l’obésité chez les élèves de CM2 varie d’à peine 1 % chez les enfants de cadres à près de 7 % chez les enfants d’ouvriers. De même, ces derniers ont nettement plus souvent des caries non soignées ou des troubles de la vision non corrigés.

Enfin, au-delà du champ de la santé, les enfants d’ouvriers ont, en CM2, quatre fois plus de risque d’avoir des difficultés de lecture que les enfants de cadres et plus de la moitié d’entre eux déclarent ne pas savoir très bien nager.

Olivier CHARDON, Nathalie GUIGNON, avec la collaboration de Jean-Paul GUTHMANN, Laure FONTENEAU et Marie-Christine DELMAS

Extrait de drees.sante.gouv.fr : La santé des élèves de CM2 en 2007-2008
Une situation contrastée selon l’origine sociale

 

Note du Quotidien des ZEP (QdZ) :
Voir ci-dessous le paragraphe "santé" dans l’exposé de Chantal Zaouche-Godron (Université Toulouse II Le Mirail) lors de la Rencontre OZP du 23 janvier 2008 sur les effets scolaires de la grande pauvreté :

4.1. Le domaine de la santé
Je ne citerai, pour mémoire, que les situations sanitaires les plus préoccupantes : l’asthme, la symptomatologie ORL, dus à l’humidité des logements, aux moisissures, au chauffage insuffisant ou défectueux ; le saturnisme : d’après le défenseur des enfants (4) (dans son rapport annuel de 2005, 202-206), 85 000 enfants ont une plombémie élevée. En raison d’une alimentation déséquilibrée (trop de sucres et de graisses qui sont les aliments les moins onéreux), l’obésité se développe chez ces enfants ; enfin, on peut aussi relever une hygiène défaillante, des troubles de la vision non corrigés (avec peu d’accès aux lunettes), des problèmes bucco-dentaires, des problèmes dermatologiques de toute nature.
..

Répondre à cet article