> VIE SCOLAIRE : Climat, Décroch., Internats, Rythmes, Santé > Décrochage > Micro-lycée, Micro-collège > Trois nouveaux micro-lycées contre le décrochage à Amiens, Paris et dans la (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Trois nouveaux micro-lycées contre le décrochage à Amiens, Paris et dans la région Aquitaine. La formule pourrait être étendue, déclare G. Pau-Langevin

6 septembre 2013 Version imprimable de cet article Version imprimable

Note : Ces trois créations sont le fruit d’une collaboration Rectorat - Conseil régional

 

Académie d’AMIENS

Un micro-lycée accueille des élèves volontaires, aux itinéraires complexes, sans solution de scolarité à qui il propose des parcours de reprise d’études. Cette structure est rattachée à un EPLE et bénéficie de moyens de l’académie et des partenaires, dont des collectivités territoriales, notamment la région.

Télécharger la brochure de présentation du micro-lycée d’Amiens au format PDF

Informations (mise à jour septembre 2013)

 

AQUITAINE (Conseil régional)

Nouveauté de la rentrée scolaire 2013 en Aquitaine : un micro-lycée à Agen pour lutter contre le décrochage scolaire

Alain Rousset, président du Conseil régional d’Aquitaine, et Anne-Marie Cocula, vice-présidente du Conseil régional en charge de l’Education et des Lycées, formulent des vœux d’encouragement aux 5 premiers lycéens qui entreront demain dans le premier micro-lycée d’Aquitaine, installé au sein du lycée professionnel Antoine Lomet d’Agen.

[...] Depuis plusieurs années, la Région Aquitaine mène plusieurs actions pour la persévérance scolaire, l’orientation, l’insertion des jeunes lycéens et la lutte contre le décrochage. C’est dans ce cadre, et en collaboration avec le Rectorat de Bordeaux, qu’elle pilote ce projet et qu’elle en a fait un pari de réussite. La Région a ainsi attribué les moyens financiers nécessaires à sa création et son fonctionnement : 75.000 € de travaux et 37.000 € d’achat d’équipements.

Extrait de mcetv ;fr du : Un micro-lycée à Agen pour lutter contre le décrochage

 

Le pre­mier micro-lycée inté­gré à un lycée pro­fes­sion­nel a été ouvert cette semaine à Agen et cette ini­tia­tive, des­ti­née à aider les jeunes "décro­cheurs", pour­rait être repro­duite ailleurs si elle fait ses preuves, a déclaré jeudi la ministre de la Réussite éduca­tive, George Pau-Langevin.

Le micro-lycée, ins­tallé au sein du lycée pro­fes­sion­nel Antoine-Lomet à Agen, compte pour l’instant six élèves âgés de 17 à 23 ans et doit leur per­mettre de pré­pa­rer un bac pro "Commerce" ou "Gestion et administration".

Le micro-lycée est une des struc­tures mises en place par l’Education natio­nale pour per­mettre à des jeunes âgés de 17 à 25 ans ayant quitté le lycée sans diplôme avant la seconde, des "décro­cheurs", de se rattraper.

De petite taille, le micro-lycée dis­pose d’horaires amé­na­gés et per­met d’atteindre l’objectif (le bac) en un ou deux ans. Cinq struc­tures de ce type exis­taient déjà en France — dans les aca­dé­mies de Créteil, Amiens, Reims et Nice — mais aucune ne per­met­tait de pré­pa­rer un bac professionnel.

Cette struc­ture "va être sur­veillée de près. Nous avons créé un Conseil (natio­nal) de l’innovation pour la réus­site éduca­tive pour pou­voir pré­ci­sé­ment exa­mi­ner ces inno­va­tions locales, les évaluer et voir si on peut les repro­duire", a déclaré jeudi à la presse George Pau-Langevin, en visi­tant l’établissement.

Extrait de vousnousils.fr du 05.09.13 : Le premier micro-lycée professionnel ouvert à Agen

Académie de Paris

2 septembre, c’est le grand saut. Ingrid, Hélène, Elias ouvrent un nouveau lycée. De surcroit un lycée innovant, le micro lycée de Paris. Leur vie prend un tournant. Les voilà qui doivent se préparer à recevoir les décrocheurs parisiens. C’est toujours le métier d’enseignant, mais vécu plus fort ?

Au nouveau micro lycée de Paris comme ailleurs, la rentrée s’organise autour d’une cafetière. A 9 heures tout le monde est là. Il y a la quinzaine d’enseignants des structures du Pole innovant lycéen (PIL), dont fait partie le micro lycée, les personnels d’éducation, les techniciens. Coté enseignants on se connait forcément, car les équipes se cooptent, et on a des choses à se dire. Il y a aussi les invisibles qui s’invitent dans les discussions.

[...] Le PIL est le fruit d’une volonté de la région Ile-de-France et du rectorat de renforcer les dispositifs contre les décrocheurs, le micro lycée est né en juin dernier.

Extrait de cafepedagogique.net du 03.09.13 : Maxi rentrée au micro lycée

Répondre à cet article