> Fonctions : ACTEURS et PARTENAIRES > Coordonnateurs > Coordonnateurs (Actes et Productions OZP) > Les retombées dans la presse électronique du communiqué de l’OZP : les (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Les retombées dans la presse électronique du communiqué de l’OZP : les coordonnateurs conçus comme lien entre la politique de la Ville et l’Education nationale

19 mars 2010 Version imprimable de cet article Version imprimable

Un communiqué de presse de l’OZP sur la fonction de coordonnateur d’éducation prioritaire a été envoyé le 15 mars 2010

Il a été repris par plusieurs sites éducatifs

L’Ewpresso

(...) Alors qu’un rapport parlementaire (Philippe Dallier et Gérard Longuet) a souligné les difficultés de coordination entre politique de la Ville et politique éducative, l’Observatoire des zones prioritaires (OZP) rend compte de deux journées d’étude sur la fonction de coordinateur d’éducation prioritaire.

Extrait de cafépegagoqique.net Education prioritaire : L’OZP demande la reconnaissance des fonctions de coordinateur

 

Le site Toudeduc

(...) A cette occasion, il rappelle le travail effectué pour identifier les compétences de ces enseignants chargés d’harmoniser des projets sur un secteur géographique difficile : ce sont notamment la "capacité à surmonter le fossé entre les cultures professionnelles du premier et du second degré" et la capacité "à faire travailler ensemble, sans être en position hiérarchique, des personnes de culture, de fonction et d’origine différente".

Extrait du site touteduc.frZEP : les compétences des corrdonnateurs

 

Le site education.weka

"Ils constituent une ressource rare indispensable au bon fonctionnement des réseaux mais aussi au développement des nouvelles politiques territoriales », note l’OZP.

Extrait du site education.weka.fr L’Observatoire national des zones prioritaires réclame la reconnaissance des fonctions de coordonnateur d’éducation prioritaire

 

Enfin l’agence de presse AEF publie une longue interview de Marc Douaire, membre du bureau de l’OZP, intitulée : "Education prioritaire : le silence du ministère est troublant".
Cette interview traite de la fonction de coordonnateur et plus généralement de la situation actuelle de l’éducation prioritaire et se termine par cette phrase :
"L’éducation prioritaire , qui n’est pas seulement un phénomène urbain mais qui fait partie des politiques de la ville, devra être réglée en interministériel."

Le site de l’AEF

 

Lire les commentaires déposés récemment au sujet des coordonnateurs-secrétaires de réseau

Portfolio

Répondre à cet article

1 Message

  • En effet, il serait urgent que d’autres personnes (hors OZP) s’intéressent à la fonction de coordonnateur. L’Education prioritaire a toujours été un lieu d’innovations dont certaines "inventions" se sont généralisées dans le système scolaire. Nous détenons avec l’expérience des coordonnateurs et leur manière d’agir une réponse originale et concrète pour mettre en œuvre une réelle politique d’éducation inter-institutions.

    Il faut espérer que ceux qui cherchent des solutions à des problèmes, qu’ils arrivent à analyser mais qui les dépassent, s’adressent aux bonnes personnes. Mes fonctions de coordonnateur/secrétaire de RRS (depuis 10ans) + Mission « Réussite éducative » (depuis 5 ans) + Mission « Accompagnement éducatif et scolaire » (pendant 1 an) me confortent dans une « attitude d’optimiste vigilant ».

    Optimiste, car si la période est peu favorable à l’innovation dans l’Education nationale, l’Ecole continue de changer. Vigilant, car l’institution scolaire a besoin de préserver à tous les niveaux de la cohérence dans un monde instable. Les coordonnateurs sont donc à la fois des repères et des passeurs… en étant en relation constante avec d’autres professionnels qui sont souvent des coordonnateurs d’autres structures éducatives.

    Mais je sais également qu’il est difficile de tenir cette position. Il n’y a pas de métier facile actuellement dans l’Education nationale !

    Répondre à ce message