> INEGALITES SCOL. et TERRITOR., MIXITE SOCIALE, PAUVRETE, ETHNICITE, (...) > Mixité sociale et carte scolaire > (Archives). La carte scolaire dans la campagne présidentielle de (...) > La Fidl interroge les candidats sur les moyens pour les ZEP

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

La Fidl interroge les candidats sur les moyens pour les ZEP

29 janvier 2007 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extraits du site de France 2, le 29.01.07 : Deux syndicats de lycéens, l’UNL et la Fidl, ont tenu samedi et dimanche leurs rencontres nationales

L’Union nationale lycéenne (UNL) et la Fédération indépendante démocratique lycéenne (Fidl) ont chacun profité de l’occasion pour faire entendre leur voix en s’adressant aux candidats à l’Elysée.

Les lycéens de la Fidl ont reçu samedi la visite du secrétaire général de FO, Jean-Claude Mailly, qui les a félicités pour leur engagement en assurant : "La relève est prête !"

Ils ont rédigé un questionnaire à l’attention des candidats leur demandant en huit questions leurs positions sur la situation des lycéens sans-papiers, le racisme, les moyens alloués aux ZEP ou à la lutte contre la précarité pour conforter l’emploi.

A l’UNL aussi, précarité des jeunes et présidentielle ont été au centre des préoccupations : "Les lycéens attendent des réponses des candidats à la présidentielle", a souligné ce syndicat pendant son 7e Congrès des élus lycéens samedi à Paris, rappelant que la France compte plus de 2 millions de jeunes dans l’enseignement secondaire.

Selon Floréale Mangin, sa présidente, le CPE a permis aux lycéens de réaliser qu’ils n’étaient "pas assez entendus alors qu’ils ont des problèmes de précarité comme les étudiants" car "de plus en plus de lycéens sont obligés de travailler".

Selon une étude récente de l’institut CSA pour l’UNL, près d’un jeune sur cinq (18%) a travaillé pendant l’année scolaire durant ses années de lycée.

L’UNL "demande que les candidats apportent des réponses concrètes à leurs revendications : la citoyenneté lycéenne, la lutte contre la précarité des lycéens avec la création d’un statut lycéen, la réussite de tous les jeunes au lycée et la réforme de notre système éducatif".

Répondre à cet article