> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES (en EP) > Innovation, Réformes (Généralités) > Parmi les 7 projets d’"innovation dans la forme scolaire" retenus par le (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Parmi les 7 projets d’"innovation dans la forme scolaire" retenus par le gouvernement : les moins de 3 ans et la formation de base des parents à Roubaix, une cité éducative rurale en Indre-et-Loire (ToutEduc)

22 juillet

Innovation dans la forme scolaire : les 7 projets lauréats de l’appel à manifestation d’intérêt

Aménagement du bâti, innovation pédagogique, intelligence artificielle, ouverture aux parents, ruralité... La liste des sept lauréats de la première vague de l’appel à manifestation d’intérêt, "Innovation dans la forme scolaire" (lancé par le secrétariat général pour l’investissement) a été publiée. Ils bénéficieront d’une subvention à hauteur de 2 millions d’euros minimum sur 5 ans. Le jury, présidé par Bénédicte Robert, rectrice de l’académie de Poitiers et sous la vice-présidence de Denis Metzger, président fondateur de la "Break Poverty Foundation" les a choisis parmi les 23 dossiers éligibles à cet AMI.

Ampiric est piloté par une équipe de l’Université d’Aix-Marseille, sous la responsabilité de Virginie Baby-Collin, géographe, professeure à l’INSPE et a pour projet la refondation des temps de l’enfant en misant sur l’innovation pédagogique, l’offre périscolaire et extra-scolaire et l’aménagement du bâti.

"Bien à l’école" vise à améliorer la persévérance scolaire au cours des cycles 3 et 4 (cours moyen et collège) en "agissant sur trois axes, les interactions enseignants-contenus-élèves, le bien-être psychologique des élèves, et la coéducation, la continuité éducative". Il est porté par une edtech, "ProfesseurBob.ai", une intelligence artificielle "capable d’enseigner, de poser des questions aux élèves, de répondre à leurs questions, et de personnaliser les apprentissages en fonction du profil de chaque élève".

"E-collège" est porté par le Conseil départemental du Calvados qui fait "le pari de transformer en trois ans les collèges du Calvados en les dotant de tablettes, d’une couverture en réseau Wi-Fi et d’équipements au choix, mais aussi d’un volet "dont les contours seront à construire avec les établissements volontaires". Il s’agit notamment "de faire évoluer les espaces pédagogiques"

La ville de Roubaix souhaite "réinventer la forme scolaire", notamment pour "favoriser la scolarisation des enfants de moins de 3 ans", mais aussi "la formation des parents aux savoirs de base" et "développer de nouvelles formes d’apprentissage".

Pour "ACCompagner la forme scolaire", Fusion Jeunesse propose d’implanter dans les établissements scolaires "des projets qui motivent, stimulent, interpellent et engagent les jeunes qui risquent de décrocher par la création de partenariats" avec des étudiants pour mener avec eux des "projets parascolaires (robotique, cuisine santé, multimédia, sports, leadership, mode, environnement, sciences, etc.)"

OASIS (Organisation des apprentissages au service des itinéraires scolaires), porté par le Département des Ardennes et l’Université de Cergy, veut favoriser l’autonomie des élèves. "Une classe voyageuse sillonnera le département." Il s’agit aussi de "remodeler le bâti existant".

Terrecole est porté par l’association des maires de l’ancien canton de Montresor (Indre-et-Loire) et vise à modéliser "une logique de Cité Éducative rurale".

http://www.touteduc.fr/fr/abonnes/article/id-20597-innovation-dans-la-forme-scolaire-les-7-projets-laureats-de-l-appel-a-manifestation-d-interet]

 

Voir :
la sous-rubrique Innovation, Réformes (Généralités)
le mot-clé Innovation, Réformes (Général.) (gr 4)/

Répondre à cet article