> ENSEIGN. SUPERIEUR et OUVERTURE SOCIALE > Cordées de la réussite > Cordées de la réussite (Actions locales et académiques) > B* Cordées de la réussite : - à l’Internat d’excellence du Lycée International (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Cordées de la réussite : - à l’Internat d’excellence du Lycée International de Valbonne en liaison avec le collège REP Picasso de Vallauris - à l’Ecole de la sécurité sociale (En3s)

6 avril

Hybrider de l’orientation, histoire d’une cordée réussie : ORR

QUOI ?

« Objectifs Orientation Réussie » vise à accompagner les lycéen·nes de 2des, 1ères, et Terminales de l’Internat d’excellence du Lycée International de Valbonne (LIV) dans le processus de construction de leur projet d’orientation. L’objectif est de faire réfléchir les élèves sur leurs choix d’orientation de manière proactive.

Chacun en 2des présente son projet lors de l’évènement « Mon orientation en 120 secondes », évènement que nous avons créé en nous inspirant de « Ma thèse en 180 secondes ».

L’épreuve du confinement a poussé l’équipe à penser la démarche en incluant des séances en distanciel pour assurer la continuité pédagogique. De nouvelles compétences ont émergé chez tous les impliqués : élèves et professeurs.

Aujourd’hui la modalité de fonctionnement est devenue l’hybride. Les séances en distanciel sont pensées comme des modalités complémentaires au présentiel et stimulantes pour les élèves.

Ce qui au départ représentait un obstacle est devenu un atout.

Recherche

L’équipe autour de ce projet réunit :

• un enseignant chercheur au CNRS (l’université Côte d’Azur),
• Laboratoire I3S, Valbonne
• des étudiants de l’école d’orthophonie,
• une troupe de théâtre Bal et 2 professeurs de lycée.

L’équipe est multidisciplinaire alliant :

• des chercheurs dans différents domaines (économie, biologie, finance …),
• des ingénieurs de recherche, intervenants de divers milieux professionnels,
• des étudiants en orthophonie et en processus émotionnel.

QUI ?

3 membre(s) dans l’équipe - 2 partenaire(s)

Le lycée International se situe dans un environnement socialement favorisé. Toutefois, les élèves entrant en Seconde depuis un autre établissement issus du "Quartier de la politique de la Ville", au titre des Cordées de la réussite, doivent trouver leur place. L’expérience montrait que ce n’était pas facile pour tous.

Dans un souci d’égalité des chances et pour lutter contre les phénomène d’autocensure en matière d’orientation, nous avons décidé d’agir auprès de ce public.

Le projet met en relation des élèves, des enseignants (SVT, EPS, ...) des chercheurs, des professionnels de tous domaines, des étudiants en orthophonie, des comédiens.

- Les partenaires

Structure Participation
Laure MAYER Référente projet Revego
xx Tête de cordée

- Les participants

• 60 élève(s)
• 2 enseignant(s)
• 16 autre(s) participant(s)

OÙ ?

Interétablissements Nice

Lycée - 2de générale, 1ère générale, Terminale générale

En présence :

• Lycée international se situe à Valbonne (06)
• Le Collège Pablo Picasso, en zone REP est situé à Vallauris.
• En déplacement aux îles de Lérins, dans la vallée des Merveilles.

Nous travaillons avec le laboratoire IPMC : Institut de Pharmacologie Moléculaire et Cellulaire (CNRS) Valbonne et l’Ecole Polytech ’Sophia (Sophia-Antipolis), Laboratoire I3S (Laboratoire Informatique Signaux Systèmes de Sophia-Antipolis

A distance via les outils de visioconférences institutionnels

• 1 académie(s)
• 2 établissement(s)
• 3 classe(s)

POURQUOI ?

- Problème identifié

• Les élèves de l’internat d’excellence qui arrivent au lycée international de Valbonne en classe de seconde éprouvent pour certains de la difficulté à s’intégrer. Ils se retrouvent dans un environnement étranger car les élèves se connaissent depuis la classe de sixième. Les écarts sociologiques sont très importants entre leur environnement d’origine et celui où ils entament les classes de lycée.
L’équipe pédagogique a souhaité proposer un projet innovant non seulement pour faciliter cette intégration mais aussi pour apporter une attention particulière à leur vœux d’orientation .

• Ces élèves, en réussite dans leurs collèges affrontent des difficultés inédites au lycée international. Pour qu’ils maintiennent leur motivation, l’équipe pédagogique a proposé un projet ambitieux : axes de travail et activités pour leur redonner confiance.
Leur projet d’orientation est soutenu afin qu’ils se projettent et se fixent des objectifs sans censure et trouvent du sens à leurs apprentissages.

- Indicateur(s) qualitatif(s)

Comment constatons-nous que notre action porte des fruits ? Nous sommes attentifs aux critères suivants :

• le niveau d’assiduité des élèves en distanciel
• le taux d’acceptation des voeux sur Parcours Sup
• la qualité de l’intégration personnelle des élèves dans l’établissement et leur implication
l’aisance à l’oral
• pérennisation du projet
• l’essaimage du projet

- Sources d’inspiration

Type Titre Auteur Année Observation
Livre Mindful management et capital émotionnel : l’humain au coeur d’une performance et d’une économie bienveillantes Bénédicte GENDRON 2015 xx
Conférence Apprendre : les talents du cerveau, le défi des machines Stanislas Dehaene 2018 https://www.youtube.com/watch?v=DAIhjeyET4c
Livre Leadership et compétences émotionnelles : Dans l’accompagnement au changement Bénédicte Gendron, Louise Lafortune 2009 xx

COMMENT ?

La modalité hybride nous a permis de continuer à penser l’orientation pendant la crise sanitaire.

• l’axe « apprendre à se connaître » est traité en présentiel sur site. Les élèves travaillent via des ateliers de théâtre (travail sur les gestes qui parlent) et des séances sur la posture et la voix avec des étudiants en orthophonie. Ils construisent leur projet d’orientation.
• l’axe « s’informer » sur les parcours et les métiers sont assurés en distanciel avec des professionnels d’ici et d’ailleurs. Ces séances sont l’occasion pour les élèves de prendre des responsabilités en binôme. La modalité distancielle nous permet de solliciter des professionnels locaux mais également sur le plan national voire international. Par exemple les élèves ont été mis en contact avec des chercheurs des Etats-Unis (New-York)

- Modalités de mise en œuvre

Le projet a démarré par l’identification des représentations initiales et des besoins exprimés des élèves via une réunion de lancement du projet puis une série de réunions entre septembre et décembre. Les informations collectées nous permettent d’affiner le programme des activités prévues.

• 7 visioconférences sont programmées sur l’année entre élèves et professionnels.

Les intervenants appartiennent à des mondes professionnels variés, notamment : comédiens, universitaires, ingénieurs de recherche, contrôleur financier, un pilote d’avion, inspecteur du fisc, chercheurs en cancérologie, en sciences sociales, ...

• Chaque visioconférence donne la parole à 3 professionnels pour un exposé de 10 minutes qui sera suivi d’un échange avec les élèves.
• 3 élèves prennent des notes individuellement. Ensuite, en atelier, les élèves complètent un pdf inscriptible collaboratif qui servira de fiche mise à disposition de tous ceux qui le souhaitent. Des documents papiers sont disponible à l’internat à la consultation

L’un des aboutissement a consisté de pour les élèves de seconde à présenter à l’oral leur choix d’orientation devant un jury de professionnel et un public de collégiens, à la médiathèque Nucéra le 7 avril 2021 (Nice, demi-journée)

QUEL BILAN ?

- Modalités d’évaluation

• Auto-évaluation de l’action par l’équipe pédagogique

Comment analysons-nous nos effets ?

◦ Des évaluations tout au long du projet sont prévues via des réunions régulières de suivi avec les élèves, des temps et des espaces dédiés aux échanges avec les élèves (temps de parole et de retour direct avec les élèves).
◦ Nous suivons les cohortes de l’entrée en seconde jusqu’à la sortie à la terminale pour le LIV.
◦ Un bilan en fin d’année scolaire est rédigé chaque année à l’attention du rectorat, de la Région Sud et du CGET/Politique de la ville.
◦ Grâce à ce projet des élèves issus de REP ont pu accéder à des écoles prestigieuses : classes préparatoires, facultés de médecine, Ecoles d’ingénieurs en alternance, écoles de commerce.
◦ L’investissement des enseignants sur des horaires élargis (19:30 - 21:30) compris dans leur EDT permet un suivi méthodologique particulier qui stimule, incite au dépassement de soi, soutient la persévérance et donne de très bons résultats.

• Évaluation par des chercheurs

Nous participerons aussi à l’évaluation du dispositif des cordées de la réussite réalisée par l’École Universitaire de Recherche ELMI de l’Université Côte d’Azur

- Indicateur(s) qualitatif(s)

Des effets inattendus.

• La conversion en distanciel de notre dispositif a mis en lumière que certains élèves, plus réservés, se sentaient soulagés de se soustraire au regard de l’autre sur les questions qui touchaient à l’orientation.

• Une grande complicité s’est nouée entre Terminales, 1ères, 2des qui ont mieux appris à se connaitre. Au point que les Terminales ont spontanément proposé de devenir tuteurs de leurs camarades plus jeunes en toute autonomie. Le dispositif est installé.

◦ assiduité : les élèves étaient davantage connectés à ces sessions qu’aux autres cours
◦ la qualité de l’intégration personnelle des élèves dans l’établissement et leur implication
◦ l’aisance à l’oral : les résultats des élèves de Terminale sont au Grand Oral sont très satisfaisants au vu du niveau de départ.
◦ satisfaction des voeux : 100% des élèves qui ont participé ont vu leurs voeux acceptés.
◦ Les élèves se sont parfaitement intégrés dans les écoles qu’ils ont rejointes post-bac.

ET APRÈS ?

Le projet de Cordées ORR, démarré il y a 4 dans un format qu’on n’appelait pas encore "présentiel" a pris son virage numérique. C’est l’ironie de la pandémie d’avoir permis à ce projet de proposer des rencontres avec des professionnels distants et de tous horizons y compris à l’international, ce que bien sûr nous n’aurions pas pu faire dans les conditions normales.

D’autres enseignants se joindront prochainement au projet en français et anglais

- Développement et suite de l’action

Un élargissement du projet en direction de la est déjà lancé avec le lycée professionnel Raymond Neris, le collège [REP] Gerard Cafe [Le Marin], le collège Jacques Roumain.

En 2022 contact a été pris avec les enseignants pour construire la prochaine cordée :
un recueil des besoins à la Martinique est mené.

Ce partage sera un enrichissement pour tous. Nous ferons profiter la Martinique de notre expérience sur les sciences cognitives au service de la confiance et estime de soi. Nous échangerons avec la cordées martiniquaise nos contacts de professionnels.
Nous escomptons pouvoir mener vos futures visioconférences dans des temps synchrones entre métropole et territoires ultramarins.

Extrait d’Innovathèque du 02.04.22

 

Égalité des chances  : L’EN3S devient «  tête de cordée  » de la réussite
l’École nationale supérieure de Sécurité sociale (EN3S)

Le dispositif des cordées de la réussite vise à faire de l’accompagnement à l’orientation un réel levier d’égalité des chances.
L’objectif  : lutter contre l’autocensure et susciter l’ambition scolaire des élèves par un continuum d’accompagnement de la classe de 4e au lycée et jusqu’à l’enseignement supérieur.

Depuis 2021 les cordées de la réussite s’ouvrent aux écoles de service public, avec pour ambition d’élargir le vivier des préparationnaires et candidats aux concours et métiers du service public. Dans ce contexte, l’Ecole a répondu à un appel à projets interministériel* et entre dans le dispositif comme «  tête de cordée  ».

Des échanges sont en cours avec plusieurs établissements qui seront prochainement «  encordés  » par l’EN3S  : il s’agit de lycées de la voie générale, technologique ou professionnelle, implantés sur le territoire ligérien et qui relèvent plus particulièrement es réseaux d’éducation prioritaire, des quartiers prioritaires de la politique de la ville ou de zones rurales éloignées des métropoles.

Concrètement, il s’agit de définir et coconstruire avec les équipes encadrantes et pédagogiques des actions visant à favoriser une plus grande égalité des chances dans l’accès à l’enseignement supérieur et aux filières dites «  sélectives  ».

Extrait de en3s.fr du 04.04.22

Répondre à cet article