> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales INTERDEGRES > B* Projet culturel et musical interdegrés d’un an sur les déportés et (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Projet culturel et musical interdegrés d’un an sur les déportés et résistants dans la cité scolaire REP François Villon de Paris 14e

16 juillet Version imprimable de cet article Version imprimable

Musiques et écrits : souvenirs de déporté(e)s et résistant(e)s à la cité scolaire François Villon

Comment transmettre la mémoire des déporté(e)s et résistant(e)s de la seconde guerre mondiale à nos élèves ? Des enseignants de la cité scolaire [REP] François Villon ont choisi un parcours culturel et musical, à l’échelle du réseau d’éducation prioritaire, en collaboration avec un lycée professionnel de l’académie de Créteil. La Cardie accompagne ce projet avec, en point d’orgue, deux concerts à la fin du mois de mai qui permettront de faire jouer les élèves avec des musiciens professionnels.

A l’origine du projet, une participation au concours national de la Résistance et de la Déportation

Engagé dès 2019, le projet est porté par trois enseignants de la cité scolaire Villon (14e), M. Pierre (Education musicale), Mme Habbaba (Histoire-géographie) et Mme Combaz (Lettres). Afin de participer au CNRD (Concours National de la Résistance et de la Déportation), les collègues mettent en place un parcours culturel et mémoriel interdisciplinaire autour de la question de la Résistance et de la Déportation, en vue de préparer un spectacle musical.

Ce projet ramène l’émotion au cœur de l’étude de faits historiques et renforce l’enseignement de l’éducation musicale en s’appuyant sur l’étude d’archives, de visites et de rencontre avec témoins.

Un projet qui devient interdisciplinaire, interdegré et interacadémique

Dès le départ il s’agit d’un projet d’équipe, jouant sur les complémentarités entre lettres, histoire, théâtre et musique. Ainsi, les textes déclamés et chantés lors du concert ont été choisis par les élèves eux-mêmes, sous l’égide des professeurs d’Histoire et de Lettres, et la mise en scène est réalisée en concertation avec les élèves par le professeur de théâtre du collège François Villon, M. Dubin .

Très vite, des élèves de Cm2 de l’école Fournier, faisant partie du réseau éducation prioritaire (REP) du collège, entrent dans l’aventure ainsi que les élèves de seconde et de première du lycée professionnel Bartholdi de Seine-St-Denis emmenés par Salima Moratille, professeur de musique.

Ainsi, ce projet réunit des élèves appartenant à des cycles différents et proposant un partenariat interacadémique inédit.

Un parcours culturel et mémoriel très riche

Tout au long de l’année scolaire un programme conséquent d’activités a été préparé par les enseignants : étude d’archives (ateliers aux Archives Nationales), visites (Musée de l’armée, mont Valérien, Mémorial de la Shoah, fondation Charles de Gaulle) et de rencontre avec témoins, notamment Frania Eisenbach Haverland. En général, ces ateliers étaient menés en commun avec des élèves d’âges et d’établissements différents : un bon moyen de faire connaissance en vue du concert !

De nombreux partenariats

Outre les établissements cités plus haut, ce projet accompagné par la Cardie a été soutenu par la fondation de France, la fondation Seligmann, le ministère de l’Armée et le ministère chargé de la mémoire et des anciens combattants, le mémorial de la Shoah et la mairie du 14ème arrondissement.

Quel bilan provisoire ?

Au cœur d’un établissement faisant partie d’un réseau d’éducation prioritaire, ce projet propose une autre pédagogie, permet de créer du lien mais également de faire rayonner l’établissement hors les murs et aussi dans les murs. En effet, tous les élèves de troisième (soit 125 élèves) vont étudier en cours une partie des chants qui seront entendus en concert.

A l’heure actuelle, les enseignants constatent des changements dans l’implication des élèves, dans leur manière de s’exprimer, leur recul par rapport à l’Histoire, leur discours vis-à-vis des autres élèves, leurs rapports à l’enseignant et à l’enseignement et dans leur rapport au savoir. Ainsi, beaucoup d’entre eux, qui avaient du mal à s’exprimer à l’oral, s’ouvrent et se sentent plus sereins, ce qui constitue une avancée certaine en terme de compétences psycho-sociales.

Au final, chacun des acteurs de ce projet en sortira grandi et changé. Ce projet va les marquer, et ils ont parleront à leurs parents, leurs enfants... En cela, ils deviennent des "Passeurs d’Histoire".

Ce projet est lauréat du prix d’excellence de la Commission Interministérielle de Coopération Pédagogique (CICP) du Ministère des Armées, qui leur a été remis lors d’une cérémonie au Panthéon le 20 mai dernier, où les élèves ont chanté une partie du programme. "Souvenirs de déporté(e)s et résistant(e)s" a obtenu le 3ème prix du Concours National de la Résistance et de la Déportation (CNRD) dans l’académie de Paris.

En point d’orgue, une création musicale

Afin de clore ce projet sur une prestation finale artistique et mémorielle, les élèves se réuniront pour former un chœur inter-cycle d’élèves de Cm2, troisième, seconde et première où ils déclameront des textes et chanterons des œuvres écrites par d’ancien(ne)s déporté(e)s et résistant(e)s. Ils seront accompagnés par un orchestre de musiciens professionnels.

Les dates de concert : le 27 Mai dans le théâtre du lycée Paul Eluard (Saint-Denis) et le 31 Mai au Théâtre 14 situé près de la cité scolaire François Villon. En raison des conditions sanitaires, le public sera restreint et les concerts accessibles uniquement sur invitations.

Le programme du concert

• Deux extraits musicaux de l’œuvre de Germaine Tillon « Le Verfügbar aux enfers » (Mon papa est venu me chercher, On m’a dit « il faut résister »)
• Le Chant des partisans
• Le Chant des Marais
• La chanson populaire : Nokh a gläzele weine

entrecoupés par six lectures d’extraits de lettres ou de textes de déporté(e)s et résistant(e)s (Simone Veil, Françoise Seligmann, Frania Eisenbach Haverland, le Général De Gaulle)

• Une création originale « F. Devaux », composition de P. Chepelov, texte des élèves (retraçant la vie de Fernand Devaux, déporté communiste à Auschwitz à 17 ans)

Les élèves seront accompagnés par un orchestre éclectique de musiciens professionnels composé de :

• Un quintette à cordes
• Une flûte traversière
• Deux clarinettes dont une clarinette basse
• Un accordéon
• Un/une percussionniste
• Une trompette/cornet

Extrait de ac-paris.fr du 26.05.21

 

Les élèves de 3ème du collège VILLON à l’honneur lors de la Cérémonie des trophées au Panthéon jeudi 20 mai dans le cadre du projet mémoriel "Souvenirs de déporté.es""

Les élèves de 3ème de la Cité scolaire François VILLON furent à l’honneur dans le cadre du projet pédagogique interdisciplinaire "Lutte contre la haine et les discriminations" sur le thème traité : Souvenirs de déporté.es . S’inscrivant à l’occasion dans un réseau d’Education prioritaire rassemblant plusieurs établissements (classe de CM2 de l’école FOURNIER de Paris et élèves du lycée professionnel Frédéric BARTHOLDI en Seine Saint-Denis) impliqués dans cette réalisation. Ce projet ayant pour objectif de transmettre la mémoire et l’histoire de la déportation à travers un spectacle musical.

La cérémonie des trophées "Histoire de mémoires" du jeudi 20 mai 2021 est placée sous le signe de la diversité au travers de la variété des différents projets recevant un trophée, de la diversité territoriale représentée avec des établissements scolaires issus de dix villes différentes, des formes variées de participation des jeunes (présentiel pour certains élèves et distanciel pour d’autres) et d’une mise en lumière de projets concernant la lutte contre la haine et les préjugés avec la remise par la Ministre déléguée auprès de la Ministre des Armées, Madame Darrieussecq, de deux trophées sur ce thème.

Opération "Héritiers de Mémoire", conduite par la Direction des patrimoines de la mémoire et des archives (DPMA) du ministère des Armées, en lien avec le Ministre de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports et le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation met en lumière des projets remarquables d’enseignement de défense d’écoles ou d’établissements d’enseignement secondaire.

"Héritiers de mémoire" a enfin une dimension internationale, des établissements français à l’étranger étant primés.

Pour en savoir plus

Extrait de ac-paris.fr du 21.05.21

Répondre à cet article