> ACTEURS et PARTENAIRES > Pilotes (identité prof., Témoignages) > Les enjeux du profilage dans l’Education nationale (Paul Devin). La position (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Les enjeux du profilage dans l’Education nationale (Paul Devin). La position de l’OZP pour l’éducation prioritaire (Manifeste, déc. 2016)

24 mars Version imprimable de cet article Version imprimable

Les enjeux du profilage des postes dans l’Education nationale
Les initiatives se multiplient qui rompent avec les principes d’attribution des postes dans l’Éducation nationale pour leur préférer des recrutements profilés décidés par la volonté d’un supérieur hiérarchique. Un tel usage s’est longtemps limité à quelques postes de nature particulière mais il devient de plus en plus fréquent.

[...] Illusions d’améliorations qualitatives
La logique développée par les défenseurs de ces recrutements profilés est celle de l’amélioration qualitative par la recherche d’une meilleure adéquation entre les compétences singulières d’un fonctionnaire et la nature du poste occupé.
Mais lorsque l’entretien consacré à recruter un directeur d’école en éducation prioritaire ou un enseignant de classe dédoublée dure une quinzaine de minutes qui pourrait croire qu’il y a là la possibilité réelle d’identifier l’ensemble des compétences ciblées ?
De toute manière, cela supposerait déjà que nous soyons capables d’identifier ces compétences spécifiques. Quand des qualités sont listées pour un poste profilé, ce qui est loin d’être toujours le cas, elles sont souvent peu spécifiques au poste : quelles seraient en effet les qualités indispensables à un directeur de l’éducation prioritaire dont pourrait se dispenser n’importe quel directeur ? A la lecture des fiches de postes publiées pour les recrutements profilés, on perçoit bien que la difficulté de l’exercice génère très fréquemment un énoncé formel de compétences qui sont loin d’être spécifiques au poste visé et dont on se demande souvent comment elles pourront être vérifiables lors d’un entretien au-delà de l’habileté déclarative du candidat.
Dès qu’il s’agit de devoir opérer sur une quantité plus importante de candidats et c’est déjà le cas dans certains départements… la durée des plus réduite des entretiens en fait des exercices formels totalement inadaptés à un repérage effectif de compétences.
Disons-le clairement, l’affirmation des effets qualitatifs du recrutement profilé est un jeu de dupes. C’est bien autre chose qui s’y joue. [...]

Extrait de blogs.mediapart.fr/paul-devin du

 

Les 8 propositions de l’OZP

[...] 7- Activer la Gestion des Ressources Humaines
Que la Gestion des Ressources Humaines prenne en compte, pour les affectations des personnels d’encadrement et sur les fonctions spécifiques, les exigences de l’éducation prioritaire. Pour ces postes et seulement pour ces postes, l’OZP est favorable à un recrutement sur profil.
Reconnaitre le travail engagé par les acteurs exerçant dans les fonctions spécifiques.

Extrait de ozp.fr de décembre 2016 / janvier 2017

Répondre à cet article