> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales A L’ECOLE > Ecole (EAC) > Le programme de formation de l’ENSAD (l’École nationale supérieure des arts (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le programme de formation de l’ENSAD (l’École nationale supérieure des arts décoratifs) pour les "Artistes intervenant en milieu scolaire » (Aims). Une artiste à l’école REP Robespierre d’Aubervilliers

8 février Version imprimable de cet article Version imprimable

Les élèves de l’école Robespierre d’Aubervilliers à la découverte de l’École nationale supérieure des arts décoratifs (ENSAD)

Ce 28 janvier 2021, c’est au cœur de Paris, tout près du Panthéon, que les élèves de CM1 et leur enseignant, Matteo de Petra, avaient rendez-vous avec Charlotte Attal, la jeune artiste qu’ils accueillent toutes les semaines dans leur classe depuis le mois de novembre 2020.
Accompagnés du directeur de l’école Robespierre, Dominique Sforza, et du conseiller pédagogique départemental en arts plastiques, Pascal Meny, le groupe a donc quitté Aubervilliers de bon matin pour se rendre dans le 5e arrondissement de la capitale.

« Artistes intervenant en milieu scolaire », une passerelle entre les arts et l’école

Fraichement diplômée de la section design graphique de l’ENSAD, Charlotte Attal participe au programme « Artistes intervenant en milieu scolaire » (AIMS) mis en œuvre depuis 2016 dans le département et en Île-de-France.

Elle est cette année l’une des huit bénéficiaires de ce dispositif qui fédère cinq grandes écoles publiques, fleurons de l’excellence dans différents domaines d’expression artistique : arts dramatiques, musique, danse, cinéma, beaux-arts, …

Bénéficiant du soutien du ministère de la Culture, le programme AIMS correspond à une formation diplômante d’un an qui, au-delà du Master, a pour objectif de former des créateurs et créatrices à l’intervention en milieu scolaire tout en leur permettant de développer leurs projets artistiques personnels.

En moyenne, c’est une vingtaine d’heures par semaine que l’artiste consacre à l’école, essentiellement dans le cadre d’ateliers avec de petits groupes d’élèves.

Découvrir des techniques artistiques variées

Les élèves de l’école Robespierre ont pu découvrir successivement plusieurs départements de l’ENSAD.
Ils ont assisté à la projection de films d’animation réalisés par les étudiants dans le cadre de leur cursus. Une démonstration des savoir-faire mobilisés dans le domaine de la sérigraphie les a particulièrement intéressés.

Les élèves avec Charlotte Attal dans l’atelier de sérigraphie

Ils ont également été initiés aux différentes techniques de gravure sur cuivre, ou « gravure taille-douce » : gravure à l’eau-forte, au vernis dur ou à l’aquatinte.

Une visite propice à l’enrichissement de son lexique : burin, pointe sèche, berceau, …

Avant même de quitter l’ENSAD, tous les élèves étaient déjà en mesure d’envisager la manière dont, de retour en classe, cette visite enrichirait le parcours artistique et culturel dans lequel ils sont engagés.

Un enthousiasme et une motivation partagés par leur enseignant pour lequel ce type de dispositif partenarial satisfait une attente institutionnelle majeure, particulièrement dans un contexte incertain, puisqu’il s’agit à la fois d’éduquer à l’art et par l’art.

Plus d’informations
• le site de l’ENSAD
https://www.ensad.fr

Contacts
• École élémentaire Robespierre,
rue Adrien Huzard, 93300 AUBERVILLIERS
ce.0930243J@ac-creteil.fr

• Mission départementale Éducation artistique et culturelle
ce.93eac@ac-creteil.fr

Extrait de desden93.ac-creteil.fr du 05.02.21

Répondre à cet article