> INEGALITES, MIXITE SOCIALE, PAUVRETE, ETHNICITE.. > Inégalités territoriales > Une étude universitaire analyse la surmortalité due au Covid-19 dans les (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Une étude universitaire analyse la surmortalité due au Covid-19 dans les quartiers populaires du Grand Paris (Le Monde)

4 novembre 2020 Version imprimable de cet article Version imprimable

Covid-19 : dans le Grand Paris, les personnes âgées défavorisées sont les premières victimes
Au printemps, en Ile-de-France, le virus a d’abord fauché les plus de 65 ans dans les communes où les revenus sont les plus bas et les logements les plus exigus, selon une étude universitaire qu’a pu se procurer « Le Monde ».

En Ile-de-France, la deuxième vague sera-t-elle aussi meurtrière que la première au sein des quartiers populaires ? Dans la région la plus touchée par l’épidémie de Covid-19, le virus a fauché au printemps d’abord les personnes âgées, dans les communes les plus défavorisées.
Le Monde s’est procuré la première étude universitaire qui analyse ce phénomène. Menée par Guy Burgel, professeur de géographie urbaine à l’université Paris-Nanterre, elle met en évidence le tribut bien plus lourd payé par cette catégorie de la population au sein de la Métropole du Grand Paris – qui englobe la capitale, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne, les Hauts-de-Seine, et sept communes de l’Essonne et du Val-d’Oise.

Extrait de lemonde.fr du 03.110.20

 

Voir les sous-rubriques
Inégalités territoriales
Inégalités territoriales : la Seine-Saint-Denis

Répondre à cet article