> ACTEURS et PARTENAIRES > Enseignants (Identité professionnelle) > Enseignants (Rapports officiels et Etudes univers.) > Deux enquêtes - sur le moral des enseignants par l’institut Choose My (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Deux enquêtes - sur le moral des enseignants par l’institut Choose My Compagny pour des parlementaires En Marche - sur le moral des chefs d’établissements par G. Fotinos et J.-M. Horenstein

8 octobre 2020 Version imprimable de cet article Version imprimable

L’édito politque
Enseignants : les dramatiques résultats de l’enquête sur leur état d’esprit
2 minutes

Enquête impressionnante, menée auprès de plus de 20 000 enseignants par l’institut Choose My Compagny, pour le compte d’un collectif de profs et de parlementaires En Marche, mais très critiques, vous allez voir, envers le ministère (qui n’a pas été prévenu)

Il s’agit de l’enquête ChooseMyCompany HappyIndex AtWork 2020. Un questionnaire #MoiEnseignant(e) élaboré par le collectif Regards d’enseignants, constitué de députés LREM, dont certains sont issus de l’Éducation nationale, d’enseignants, de directeurs d’école et de retraités de l’Éducation nationale a été ouvert et c’est aujourd’hui, lundi de rentrée que nous avions les résultats. Au total, 22 225 enseignants du public et du privé, en primaire, collège et lycée, de toute la France, ont répondu à cette enquête menée en ligne par le site ChooseMyCompany entre le 23 juin et le 15 août.

Extrait de franceinter.fr du 31.09.20

 

La moitié des chefs d’établissement déprimés
Réalisée par Georges Fotinos et José Mario Horenstein, médecin psychiatre, avec le soutien du Snpden et de la banque Casden, l’étude a touché la moitié des personnels de direction franciliens. Selon elle, l’épidémie du Covid 19 a eu un fort impact sur les relations des personnels de direction avec leur environnement. Elle les aurait rapproché des enseignants mais éloigné de leur hiérarchie et des collectivités territoriales. "Ce sont surtout les PERDIR des Lycées (23,57% des LEGT : Lycées d’Enseignement Général et Technologique et 20,65% des LP : Lycées Professionnels) ainsi que ceux ayant 16 à 25 ans d’ancienneté (soit 2 fois plus que ceux qui ont moins de 5 ans d’expérience) qui en témoignent". La moitié des personnels de direction montrent "des niveaux d’anxiété cliniquement significatifs... Dans les groupes d’anxiété sévère, tout est perçu négativement : les rapports avec les enseignants, la hiérarchie et les collectivités territoriales, les missions, le statut de cadre autonome, les conditions de travail et tâches professionnelles ainsi que la confiance envers l’institution". La moitié souffrirait également de symptomes dépressifs

Extrait de cafepedagogique.net du 06.10.20

 

Voir aussi Personnels de direction : le confinement leur a donné plus de liberté, plus d’anxiété et a dégradé les relations avec la hiérarchie et les collectivités (Enquête de Georges Fotinos et Mario Horenstein : exclusif ToutEduc)

Répondre à cet article