> POLITIQUE DE LA VILLE > POLITIQUE DE LA VILLE. Types de documents > Politique Ville (Rapports officiels) > Un avis du Conseil National des Villes (CNV) sur l’après Covid-19 recommande (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Un avis du Conseil National des Villes (CNV) sur l’après Covid-19 recommande de développer l’aide à la parentalité

3 juillet Version imprimable de cet article Version imprimable

AVIS
Conseil National des Villes
COVID-19
Panser le présent
Penser les futurs,
L’urgence d’agir : des chantiers concomitants
Ccontribution au plan de relance
22 juin 2020

[...] L’ECOLE (p.25)
Les questions d’éducation et de continuité éducative sont au centre de toutes les
préoccupations : les inégalités scolaires se révèlent et s’amplifient. Dans le contexte social actuel, les mesures de prévention et d’information des populations sont un enjeu capital pour penser la société de demain.
L’accompagnement des parents et plus généralement l’aide à la parentalité doit être une priorité pour le gouvernement et pour la branche famille de la Sécurité Sociale. Il pourrait être envisagé de développer des réseaux d’écoute et de soutien valorisant les ressources, savoir-être et savoir-faire des parents.
Développer l’aide à la parentalité, et la maîtrise de la langue et des outils numériques, mais aussi former les parents, y compris concernant les enjeux de santé et d’alimentation (pratiques culinaires, accès aux produits frais dans les banques alimentaires et épiceries sociales et solidaires, etc.) 42

Le soutien à la parentalité ne doit pas être appréhendé par l’unique prisme des parents mais également par celui des enfants et des adolescents qui, dans le cadre de la crise, se sont confrontés à une violente réalité. La crise a induit une prise de conscience sur la situation de pauvreté à laquelle ils se retrouvent confrontés. Le CNV propose que puissent être organisés, dans des lieux d’accueil, des activités partagées parents-enfants pour retrouver des liens de confiance, de dialogue et de valorisation des savoir-être.
Les inégalités scolaires ne doivent pas être réduites au seul cercle scolaire, mais prendre en considération tout un écosystème contribuant au bien-être de l’enfant ; à savoir la relation parent-enfant (famille nucléaire) mais également la famille dans un sens plus large (famille élargie), le respect de soi ou encore l’hygiène alimentaire. Ces différents aspects devant contribuer conjointement à créer un environnement
avorable au développement des capacités et des modes d’apprentissages évolutifs.
Le CNV souhaite mettre en lumière la nécessité de renforcer la confiance – trop souvent inexistante – entre les parents et les institutions pour créer les conditions nécessaires à la réussite éducative des enfants. Force est de constater aujourd’hui, que les institutions ne parviennent pas à établir de liens et de contacts avec de nombreuses familles. Aujourd’hui, on estime qu’entre 5 et 10% des jeunes sont sortis du système scolaire depuis l’apparition de la crise, ce pourcentage pouvant aller jusqu’à 50% dans certains territoires.
Créer le lien entre les parents, l’école et les acteurs associatifs de proximité
43 notamment à travers le développement et l’accompagnement avec des outils
numériques simples permettant le renforcement du lien et des échanges institutions/parents/enfants44.
Le CNV relève que dans ce contexte, de nombreux jeunes sont en décrochage et pour une partie d’entre eux peuvent basculer vers des incivilités et des actes délinquants. Les familles peuvent être démunies face à ces situations. Le CNV préconise de renforcer la coordination des politiques de réussite éducative, de décrochage scolaire, d’accompagnement à la parentalité et de prévention de la délinquance, en veillant à ne pas stigmatiser les parents rencontrant des difficultés à exercer leur autorité parentale. A ce titre, le CNV rappelle les propositions 48 et 49 du rapport de la FFSU publié en 2019.45 46

Si le programme des Cités éducatives porté par l’ANCT a, dans certains territoires su
répondre aux effets de la crise sur la continuité éducative 47, le CNV souligne néanmoins que ces expériences de coopérations et de soutien ont été inégales sur les territoires des Cités éducatives. Elles se sont aussi appuyées sur les coordinateurs des Programme de réussite éducative, qui, là où elles ne sont pas implantées ont aussi été une cheville ouvrière efficace à la continuité éducative. Le CNV relève une initiative dont certaines cités éducatives ont bénéficié : l’action « 1 000 livres pour les Cités éducatives » montée par l’ANCT en partenariat avec l’association nationale Biblionef. Cette opération avait pour objectif, durant le confinement, de faciliter l’accès à la lecture pour les enfants de 3 à 12 ans 48.

Lors de la période des congés d’été, le CNV portera une attention particulière à la
déclinaison et au suivi territorial des dispositifs en direction des enfants et des jeunes des quartiers du plan « Quartiers d’été 202049 » et notamment l’opération vacances apprenantes avec les dispositifs compatibles et cumulatifs tels que Ecole ouverte (écoles ouvertes buissonnières, école pour les lycées professionnels), colos apprenantes mais également à tout dispositifs en direction des enfants, des jeunes et des familles.
Δ Si le CNV salue les efforts financiers inédits déployés par le ministre chargé de la ville et du logement pour permettre aux enfants et aux jeunes âgés de 3 à 17 ans de partir pendant les vacances et de vivre autre chose tout en étant intellectuellement soutenus ; il s’inquiète néanmoins de la crainte des familles à s’y inscrire et préconise que les crédits alloués pour cette période soient sanctuarisés pour soutenir ces dispositifs pour les petites vacances d’automne et d’hiver.

Notes
42 Contribution du CNV pour le Comité Interministériel des Villes (CIV), 2017.
43 Avis du CNV « Mères isolées en QPV, monoparentalités, employeurs publics et privés : le défi de la conciliation des temps », 2019.
44 https://www.cned.fr/maclassealamaison/.
45 Favoriser le développement d’instances de travail partenariales de suivi individuel sur les mineurs exposés à la délinquance, axées sur la prévention (groupes de suivi des mineurs, Conseil des droits et devoirs des familles (CDDF), etc.). Y associer les organisations travaillant auprès des familles afin que l’environnement du jeune soit
pris en compte, ce qui n’est actuellement pas le cadre de réflexion des politiques publiques de parentalité.
46 Soutenir le développement des dispositifs de prévention de l’exclusion scolaire, en associant les acteurs locaux. Systématiser la participation de représentants des collectivités locales dans les comités d’éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC) afin de mieux partager le diagnostic et les priorités d’actions entre les établissements scolaires et le CLSPD. Permettre l’échange d’informations entre les plateformes de suivi et d’appui aux décrocheurs (PSAD) et les CLSPD pour faciliter le repérage et la prise de contact avec les jeunes que les PSAD ne parviennent pas à toucher. Ces jeunes sont un public particulièrement à risques d’entrée dans
la délinquance. En ce sens, des conventions entre la PSAD et les équipes de prévention spécialisée ou autres professionnels pratiquant l’aller-vers, peuvent utilement être développées.
47 CNOE : Synthèse de l’avis du CNOE « Dans la plupart des 80 cités éducatives, les collaborations tissées ont montré leur efficacité pour répondre à l’urgence de la crise sanitaire ».
48 https://biblionef.fr/1000-livres-pour-les-cites-educatives-une-action-de-biblionef-pour-la-continuiteeducative-dans-les-quartiers-prioritaires-de-la-ville/.
49 Instruction Plan Quartiers d’été 2020, Référence D20007104. Le 10 juin 2020. : https://agence-cohesionterritoires.gouv.fr/pour-un-ete-dapprentissage-de-decouverte-et-de-solidarite-139.

Extrait de irdsu.net de juin 2020

Répondre à cet article