> POLITIQUE DE LA VILLE > QUARTIERS : Culture, Jeunes, Médias, Sport > Médias et quartiers > "InterClass’, éducation aux médias et à la citoyenneté", Emmanuelle Daviet. (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

"InterClass’, éducation aux médias et à la citoyenneté", Emmanuelle Daviet. Coédition France Inter et ESF, 2019. Faire travailler ensemble journalistes et enseignants (Entretien des Cahiers pédagogiques avec l’auteur)

15 avril 2020 Version imprimable de cet article Version imprimable

Urgence écologique : un défi pour l’école
InterClass’, éducation aux médias et à la citoyenneté

Emmanuelle Daviet. Coédition France Inter et ESF, 2019

L’ouvrage débute par le rappel du contexte de création du dispositif InterClass’ : les attentats de janvier 2015 et les retours d’enseignants évoquant leurs difficultés devant des élèves qui n’étaient pas Charlie. InterClass’, c’est d’abord un projet politique et social, rétablir le dialogue entre de jeunes banlieusards, dont on donne souvent une image négative dans les médias, et les journalistes de radio publique que ces jeunes n’écoutent pas et dont ils se défient autant que des autres journalistes. Les questionnaires présentés dans le livre montrent que ces jeunes, à l’instar de leurs congénères, s’informent principalement par les réseaux sociaux et n’ont pas confiance dans la presse institutionnelle.

InterClass’ est né de ce constat et de l’envie d’Emmanuelle Daviet d’aider les enseignants et les journalistes à travailler avec de jeunes élèves pour se déjouer des fake news et faire de la radio ensemble. Dès le sous-titre, le ton est donné, il s’agit de proposer un travail de fond.

[...]

Questions à Emmanuelle Daviet

[...] Quelles sont les conditions d’un travail commun réussi entre journalistes et enseignants ?

La réussite de notre travail se matérialise très concrètement dans la production de reportages diffusés dans la grille d’été de France Inter en matinale et dans des émissions grand format (cinquante-six minutes). Donc, à la fin de l’année, on peut juger si le contrat est rempli ! On aurait tort de penser que ce travail est simple. Il y a parfois beaucoup d’embuches sur le chemin d’un journaliste pour parvenir à la réalisation et à la diffusion de son sujet. Toutes ces contraintes, les élèves les découvrent, non sans surprise, au fil de l’année, et ils parviennent à surmonter les aléas de ce métier.

Pour arriver à ce résultat, mon maitre mot c’est le compagnonnage. Lors d’une séance, il n’y a pas les professeurs d’un côté et les journalistes de l’autre. Il s’agit de construire un projet ensemble. Ce programme d’éducation aux médias est certes adossé à l’expertise journalistique, mais cette acquisition des savoirs se déroule dans une interaction complète entre l’élève, le journaliste et l’enseignant. Chacun est acteur au même titre que les autres. Enseignants, journalistes, tous ces adultes témoignent d’un grand sens de la coopération, qui développe chez les élèves le gout d’apprendre sans compétition, l’entraide, le plaisir de la recherche, le respect d’autrui et de ses points de vue.
[...]

Extrait de cahiers-pedagogiques.com d’avril 2020

&nbsp ;

Voir en bas à gauche la liste des mots-clés de cet article
et ci-dessous les 10 derniers articles de la rubrique "Quartiers et médias"

Répondre à cet article