> EDUCATION PRIORITAIRE (politique d’) > EDUC. PRIOR. Types de documents > Educ. prior. (Positions) > Educ. prior. Positions d’observateurs, journalistes, associations... > Nouvelle attaque conservatrice contre les ZEP et leurs expérimentations

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Nouvelle attaque conservatrice contre les ZEP et leurs expérimentations

14 avril 2006

Extrait de « SOS éducation » du 13.04.06 : ZEP : Zone d’Expérimentation Pédagogique

Les chercheurs en pédagogie n’oseraient jamais faire dans les écoles des quartiers riches ce qu’ils expérimentent dans les quartiers pauvres. Comment se justifieraient-ils face aux parents qui, inévitablement, leur demanderaient de justifier ce qu’ils font faire à leurs enfants ?
C’est sur les enfants des ZEP que les Frankensteins de l’éducation mènent leurs expériences. Car dans ces quartiers, la plupart des parents n’ont pas les moyens de contrôler ce qui se passe dans la classe de leurs enfants, ni d’argumenter avec des prétendus experts en pédagogie au vocabulaire impénétrable.

Voici un exemple d’expérimentation pédagogique, tiré de la "revue française de pédagogie" qui a consacré son dernier numéro (numéro 153) aux "pédagogies nouvelles" :
Saint Cyr Chardon, chercheur à l’Université de Grenoble II et à l’IUFM de Grenoble, a évalué dans une école... classée en ZEP bien sûr... un nouveau dispositif d’entraînement à la lecture au CP, sollicitant les modalités visuelle, auditive et haptique (tactiol-kinesthésique).

Et qu’a-t-il constaté ?

Que les élèves du groupe expérimental obtiennent de meilleures performances en lecture que les autres, sauf en ce qui concerne la compréhension et la dictée.
On ne sait pas en quoi consistent ces "meilleures performances" mais en revanche, on sait que les enfants qui ont été soumis à ces expériences :

1) comprennent moins bien que les autres ce qu’ils lisent
2) écrivent moins bien que les autres.

Les apprentis sorciers qui ont imaginé ces expériences sont à l’abri de toute poursuite. Les parents et leurs enfants n’ont qu’à se débrouiller pour compenser, s’ils y arrivent.

Répondre à cet article

1 Message