> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS LOCALES par niveau et discipline/ > Actions locales en MATERNELLE > Actions locales pour les moins de 3 ans > Une classe dédiée aux tout-petits à la maternelle REP+ Champagne à Besançon (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Une classe dédiée aux tout-petits à la maternelle REP+ Champagne à Besançon dans le cadre d’un projet départemental

12 août Version imprimable de cet article Version imprimable

A propos de la classe dédiée !

La classe dédiée de l’école maternelle [REP+]Champagne à Besançon accueille depuis trois ans des tout-petits. Rencontre avec Stéphanie Rouhier, professeure des écoles et formatrice en maternelle qui a pris cette classe en main dès son ouverture.

Ce jour-là, compte tenu de la chaleur caniculaire, surtout dans les salles, toute la classe s’était installée dans la cour, les élèves tout occupés à barboter dans les bacs à eau. Que de choses il est possible de faire avec de l’eau !

Une classe dédiée aux TPS, un projet départemental

La classe dédiée accueille à temps plein un maximum de seize enfants à compter du jour de leurs deux ans. Ce n’est pas tout à fait une classe maternelle qui accueille les enfants à partir de trois ans et dont la scolarité sera obligatoire à compter de la prochaine rentrée. Ce n’est pas non plus une classe passerelle telle que celle qui fonctionne à Ornans (Lire l’article) et celle qui ouvre à Arc-et-Senans à la prochaine rentrée. Ce n’est pas davantage une crèche.

La classe dédiée aux TPS dans le quartier de Champagne à Besançon est située dans le réseau d’éducation prioritaire renforcé. Elle accueille des enfants du secteur de l’école ainsi que des enfants issus de familles dites éloignées de l’école, socialement ou géographiquement et repérés par la PMI (protection maternelle infantile) ou le CMS (centre médico-social).

Conformément au cahier des charges institutionnel, la classe dédiée repose sur une approche pédagogique spécifique adaptée au très jeune enfant basée sur le jeu, les manipulations, une organisation de l’espace (pas de tables de travail du moins en début d’année), une exploitation des « bacs à objets ». Les points forts de la démarche de Stéphanie Rouhier : le développement sensoriel, l’acquisition des compétences langagières, la socialisation.

Une classe ouverte aux parents

Ce sont des flots de larmes à chaque rentrée ! Il faut se séparer des parents !
Pour la majorité des élèves, pour ne pas dire la totalité, c’est la première rupture, a fortiori douloureuse ! Alors l’accueil se fait progressivement selon les besoins de l’enfant, une heure, puis davantage et avec la complicité des parents invités à entrer et à rester dans la classe tout le temps nécessaire.

Objectif : arriver à une scolarisation à la journée. Cette première scolarisation fait chaque année l’objet d’un projet d’accueil individualisé pour une minorité des élèves.

« Le faire permet le dire »

L’ouverture de la classe aux parents favorise ce passage en douceur de la maison à l’école. A Champagne, elle prend la forme d’atelier parentalité, une option spécifique de la classe dédiée. Il s’agit d’échanger et de partager en toute convivialité avec de jeunes parents sur les problématiques en rapport avec la petite enfance : la séparation, les jeux, la propreté, l’alimentation, les écrans et leurs dangers…. Les parents s’engagent à participer de façon régulière aux dix ateliers animés par des professionnels du Service oreille de l’antenne petite enfance.

En participant elle-même aux ateliers parentalité, toutes les trois semaines, le lundi à la première heure, Stéphanie Rouhier établit un lien étroit et très précieux avec son travail dans la classe. L’entrée par la manipulation, réalisation de la recette des crêpes lors de l’atelier sur l’alimentation ou celle de la pâte à modeler lors de l’atelier sur le jeu, facilite les échanges.

Le taux de participation à 90 % résume à lui seul le succès du dispositif dont les retombées vont bien au-delà. Se sentant aidés, compris, soutenus, les parents s’investissent davantage dans l’école, participent volontiers aux sorties. Lors de la sortie à la ferme pédagogique de Buffard, par exemple, tous les parents étaient présents. Il n’est plus à démontrer que la régularité et la qualité des relations entre l’institution scolaire et les familles sont essentielles pour le bon déroulement la scolarité des élèves et leur réussite scolaire.

Car c’est bien là la finalité de la classe dédiée aux tout-petits : favoriser l’égalité des chances.

Le dispositif départemental

Neuf écoles maternelles bénéficient du dispositif « classes dédiées aux TPS » dans le Doubs, dont une qui ouvrira à la rentrée scolaire 2019 :

● écoles maternelles Champagne [REP+] et Debussy à Besançon
● écoles maternelles [REP] du Centre et Les Chênes à Sochaux
● écoles maternelles [REP+] Louise Michel, Jean de la Fontaine et Victor Hugo à Bethoncourt
● école maternelle [REP] Pierre Curie à Grand-Charmont
● école maternelle Les Sapins Bleus à Maîche

Les neuf classes de Planoise accueillant des « toutes petites sections de maternelle » (TPS) à la rentrée 2019 bénéficieront des ateliers parentalité.

Contact
● Stéphanie Rouhier, école Champagne Besançon Courriel
● Anne Ottmann, inspectrice de Besançon 8 chargée de la mission départementale maternelle, Courriel
● Valérie Hertz, inspectrice de Besançon 1 (ateliers parentalité) Courriel
● Myriam Pretot, conseillère pédagogique départementale maternelle (prise de fonction à la rentrée scolaire)

Extrait de ac-besancon.fr du 25.07.19

 

Voir au milieu de la colonne de gauche la liste des MOTS-CLES liés à cet article,
en particulier les mots-clés du groupe 4 : **Maternelle 2 ans, crèche (gr 4)/ et du groupe 5 : ***Pilot. acad. (gr 5)/
Croiser le mot-clé choisi avec d’autres (en repérant sa place dans le groupe-colonne avec les *)

Voir en haut de la page le chemin de la RUBRIQUE de cet article Actions locales pour les moins de 3 ans (une des 8 sous-rubriques de Actions locales EN MATERNELLE)

Répondre à cet article