> 9 - POLITIQUE DE LA VILLE > TEXTES, RAPPORTS OFFICIELS, ETUDES... (Politique de la Ville) > Politique Ville (Etudes) > Politique Ville (Dossiers) > Histoire des politiques de "rénovation" et de "renouvellement" des quartiers (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Histoire des politiques de "rénovation" et de "renouvellement" des quartiers prioritaires en lien avec la mixité sociale (Résovilles)

10 septembre Version imprimable de cet article Version imprimable

PNRU, NPNRU, ANRU ? Comprendre les politiques de renouvellement urbain des quartiers prioritaires

Pourquoi la Rénovation urbaine ? Pourquoi parle-t-on maintenant de renouvellement urbain ? Qu’est-ce que l’ANRU et pourquoi existe-t-elle ? Nous allons tenter dans cet article de comprendre d’où viennent ces politiques urbaines actuelles. Depuis maintenant plus de 40 ans, la politique de la ville tente d’innover afin de répondre aux enjeux des quartiers, et apprenant de ces échecs tente de réagir par de nouvelles mesures censées être plus efficaces, plus pertinentes que les précédentes. Ainsi, en posant quelques éléments de compréhension, de contexte dans ce processus, il devient plus aisé de saisir la ou les raisons qui ont conduit à l’émergence des grandes politiques urbaines à destination des quartiers depuis 2003.

(...) Quel est le bilan de la rénovation urbaine des quartiers ?

Voici les éléments qui ont été reprochés pendant puis après la mise en œuvre de cette politique de rénovation urbaine

• La violence du dispositif
Avec la double volonté d’efficacité et de banalisation, les transformations lourdes des quartiers ont parfois été précipitées sans tenir compte de ce que cela pouvait produire chez les habitants et notamment les délogés

• Une politique trop centrée sur les enjeux urbanistiques
La rénovation urbaine avait pour objectif de changer les lieux afin qu’ils deviennent « comme les autres » pour que les populations habitantes profitent des mêmes conditions que le reste de la ville. Les aspects sociaux et économiques de telle politique ont été exclus des subventions ANRU et, donc, souvent peu présentes dans les programmes.

• Un objectif de mixité sociale critiqué
Les exemples de mixité sociale relèvent plus de l’exception que de la généralité, c’est donc un objectif très compliqué, si ce n’est impossible. La mixité telle qu’elle est appelée dans la Rénovation Urbaine recherche “l’intégration sociale et politique ou […] de réduire certaines inégalité” (Charmes, 2009), or ces qualités ne peuvent être atteintes par la seule mixité sociale. En revanche, dans les quartiers où elle existe elle apporte “dynamisme économique et culturel” et une expérience unique pour les habitants. Enfin, la mixité est souvent critiquée parce qu’elle se fait souvent au dépend des plus précaires devant partir ailleurs et rarement dans le cas de figure inverse.

• Amélioration de la qualité de vie et de l’image des quartiers.
La réussite principale de la rénovation urbaine est d’avoir amorcé un changement de l’image des quartiers en cassant des représentations esthétiques typiques des quartiers de grands ensembles, en liant les quartiers à leur environnement proche, etc. Dans nombre de projets, des équipements, commerces, transports en communs, esthétique des espaces publics ou des logements rénovés ont réussi à améliorer la qualité de vie et la satisfaction des habitants à résider dans leur quartier.

De la rénovation vers le Renouvellement urbain : le NPNRU (...)

Extrait de resovilles.com du 30.09.19

 
Voir au milieu de la colonne de gauche la liste des MOTS-CLES liés à cet article, classés par ordre alphabétique.
Croiser le mot-clé choisi avec d’autres (en repérant grâce aux * sa place dans les sous-groupes du tableau de croisement)
Voir en haut de la page le chemin de la RUBRIQUE de cet article
Rechercher sur le mot anru (avec de nombreux articles sur l’éducation prioritaire)

Répondre à cet article