> 9 - POLITIQUE DE LA VILLE > OUVERTURE SOCIALE > Grandes écoles, universités, entreprises, fonction publ. > Ouverture sociale. Les actions des grandes écoles (sauf Sciences (...) > Ouverture sociale dans les écoles de théâtre pour les étudiants (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Ouverture sociale dans les écoles de théâtre pour les étudiants d’Outre-mer

19 juin Version imprimable de cet article Version imprimable

Les jeunes pousses de la classe préparatoire de l’Académie de l’Union font un tabac aux concours d’entrée des écoles de théâtre

Quatre élèves de la classe préparatoire des Outre-mer de l’Académie de l’Union ont été reçus au Conservatoire National de Paris, mais aussi à l’ESAD et à l’ENSATT. Le dispositif mis sur pied par Jean Lambert-wild prouve son utilité.

Depuis le mois de septembre, Chara, Mahealani, Laurence, El-Badawi, Haïthouni, Ornella, Olenka, Anthony, Thomas et Shékina suivent la classe préparatoire de l’Académie de l’Union. Ils viennent de Guadeloupe, de Nouvelle-Calédonie, de La Réunion, de Martinique, de Guyanne, de Polynésie. Des départements et territoires d’Outre-Mer français où il n’y a pas d’écoles de théâtre. Aussi pour leur donner les mêmes chances que la jeunesse de Métropole, Jean Lambert-wild, le directeur du Théâtre de l’Union et de son école, L’Académie de l’Union, a imaginé cette formation préparatoire.

Ces dix jeunes ont passé toute la saison à Limoges, dans les locaux de l’Académie avec leurs aînés de la séquence 9. Ce projet vise à compenser un déficit d’équité territoriale, autrement dit à rétablir l’égalité des chances. Et il fonctionne. 4 élèves ont été reçus au Conservatoire National d’Art Dramatique de Paris, 2 à l’ESAD Paris et 1 à l’ENSATT Lyon, en attendant les autres résultats de 4 autres écoles (dont celle de Limoges).

Extrait de sceneweb.fr du 25.05.19

 

Voir aussi : Egalité des chances et culture : 40 % des élèves issus des programmes admis dans les grandes Ecoles de la Culture - 10 élèves ultramarins font leur rentrée à l’Académie de l’Union

Répondre à cet article