> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS LOCALES par niveau et discipline/ > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Décrochage) > B* Pour les élèves en voie de déscolarisation, une classe relais interne au (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Pour les élèves en voie de déscolarisation, une classe relais interne au collège REP+ Jules Romains de Nice

7 octobre 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

Classe relais interne
Expérimentation art.34

Collège [REP+] Jules Romains
206 BOULEVARD DU MERCANTOUR , 06200 NICE
Site
Auteur : Philippe VALLEE
Mél : ce.0061129v@ac-nice.fr

Ce projet a pour but d’éviter aux élèves en voie de déscolarisation de quitter le collège pour aller dans un autre établissement en classe relais, on met donc en place une prise en charge de ces élèves dans le collège et on essaie de développer les liens de ces élèves avec le groupe-classe auquel ils appartiennent

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
Tous niveaux. 6 à 8 par session de 7 semaines. 40 élèves environ concernés sur l’ensemble du collège.

A l’origine
Nous avons une quarantaine d’élèves environ du collège REP+ Jules Romains (soit 10 % de l’effectif) avec lesquels nous sommes maintenant en grande difficulté parce que les solutions classiques ne fonctionnent pas. Ces élèves ne sont pas capables de tenir de 6 à 8 h par jour en classe. Ils s’ennuient, perturbent, gênent, se comportent mal et n’apprennent pas. Il faut trouver des solutions nouvelles pour les intéresser, leur montrer qu’ils peuvent apprendre et réussir.
Les deux classes relais autour du collège, ne peuvent résoudre ces problèmes spécifiques : soit parce qu’elles ne sont pas adaptées à nos élèves, soit parce qu’elles ne peuvent les accepter en nombre.
L’idée de faire au sein du collège une telle classe, vient du fait que nous sommes tellement en échec avec ces élèves, que devons innover pour leur apporter des solutions (ceux-ci sont parfois des EIP (Elèves Intellectuellement Précoces) qu’il n’est pas possible de garder au collège en les laissant se dégrader…). D’autre part, le fait que les élèves restent au sein du collège, devrait améliorer leur « retour en classe »

Objectifs poursuivis
• Amélioration du comportement et de l’attitude des élèves concernés face au statut d’élève et des apprentissages.
• Remotivation et amélioration de l’estime d’eux-mêmes des élèves concernés.
• Baisse de la tension dans les classes générée par la sortie de ces élèves.
• Baisse du niveau d’incivilités (indicateurs).
• Prévention du décrochage pour ces élèves.

Description
Il s’agit d’organiser la scolarité d’élèves qui relèveraient d’une classe relais à l’intérieur du collège et de faire en sorte que l’élève garde des liens avec le groupe classe dont il est issu.

Modalité de mise en œuvre
Les élèves sont repérés dans la période qui précède la session par les CPE, les PP et le référent décrochage. Un contrat est signé avec les parents et l’élève.
Les élèves entre deux périodes de vacances sont sortis de leur classe (donc 7 semaines), mais gardent un lien avec elle en restant dans les cours où cela se passe bien. En fait, les élèves « choisissent » les cours dans lesquels ils se sentent capables de rester et les professeurs acceptent ou non ces propositions. Il s’agit là de ne pas couper les liens entre l’élève perturbateur et sa classe.
La septième semaine est une semaine de bilan et de retour progressif sur l’EDT normal de l’élève en classe. Le reste du temps de cet emploi du temps individualisé est partagé entre des temps communs (projet collectif à mener au bout) et des temps de réalisation d’un projet individuel qui se construit au fur et à mesure de la session.
Certains enseignants ou autres intervenants (assistante pédagogique (ASP), EAP, AS, copsy, infirmière, CPE) apportent du contenu disciplinaire en complément ou permettent à l’élève de réfléchir à son parcours et de retourner en classe en sachant ce qui c’est passé pendant son absence ce qui nécessite des échanges réguliers entre les professeurs de la classe et les personnes en charge de l’élève pendant la session.
Ce travail important de coordination est réalisé une assistante pédagogique. Des pratiques nouvelles sont expérimentées :
• travailler en faisant autre chose : tricoter, dessiner, pédaler, etc..
• relaxation et Yoga
• travail par compétences
• travail par projet individuel et collectif
• activités sportives différentes nécessitant l’entraide et le partage.

Trois ressources ou points d’appui
• Une assistante pédagogique très investie dans le projet.
• Une étude attentive des études sur les élèves multi-taches.
• Une étude des pédagogie différentes.

Difficultés rencontrées
• Difficulté à maintenir le lien avec le groupe classe.
• Difficultés liées au retour en classe.
• Certains professeurs non partie prenante du projet, peu impliqués quand ils ont ces élèves en classe.

Moyens mobilisés
• HSA ou HSE pour quelques professeurs et IMP de coordination.
• Moyens humains de l’établissement (notamment ASP, EAP).
• Pas de moyens financiers prévus pour l’instant.
• Une salle dédiée de l’établissement.

Partenariat et contenu du partenariat
Pour l’instant pas de recherche de partenaires (éventuellement des intervenants sur quelques projets particuliers). Mais sur la durée le parrainage de la Fondation de France pourra être sollicité.

Liens éventuels avec la Recherche
Non pas pour l’instant. Mais toutes les études sur les élèves multi tâches, les EIP, les expériences pédagogiques différentes (en Allemagne, au Canada) sont suivies attentivement

Evaluation
Présence régulière dans le collège des élèves concernés par cette action : re-scolarisation de ces élèves en voie de décrochage.

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
• Evaluation interne sur les indicateurs.
• Evaluation externe par le PASIE.
• Nombre d’élèves concernés sur nombre d’élèves de l’établissement.
• Nombre d’incivilités, d’exclusion de cours, d’absences pour ces élèves avant, pendant et après le passage en CR.
• Analyse de l’efficacité des dispositifs mis en place : ex : faire autre chose en travaillant (tricoter, dessiner, pédaler,…)

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves : Les élèves concernés par le dispositif se re-scolarisent, acceptent mieux les contraintes (horaires, travail...).
- Sur les pratiques des enseignants : Plus grande individualisation du travail demandé à chaque élèves pour les enseignants qui ont ces élèves dans les classes "classiques".
- Sur le leadership et les relations professionnelles : Echanges plus fructueux entre professeurs, en particulier échange de pratiques entre les professeurs des classes et ceux qui prennent en charge les élèves visés par le projet
- Sur l’école / l’établissement : Pacification de l’établissement, diminution des tensions.
- Plus généralement, sur l’environnement : -

Extrait du site Expérithèque : Classe relais interne

Répondre à cet article