> AGENDA > Site OZP. Archives d’articles non indexés (2004-2008) > année 2005 > décembre > 18/12/05 - Dans la ZEP de Soyaux (Charente )

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

18/12/05 - Dans la ZEP de Soyaux (Charente )

18 décembre 2005 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extrait de « La Charente Libre » du 14.12.05 : Camille donne du fil à dérouler aux élèves de l’école Jean-Monnet à Soyaux

Ce soir à La Nef, la chanteuse a inspiré les travaux d’une trentaine d’élèves de l’école. Une rencontre avec l’artiste demain et un disque sont au programme de cette initiative originale

« Grâce à Camille, on va peut-être devenir des stars ». Les 28 élèves des classes de cours préparatoire et de cours élémentaire première année de l’école primaire Jean Monnet de Soyaux, fondent de gros espoirs sur les travaux qu’ils sont en train de réaliser sur leurs tables d’écolier.

Il faut dire que le projet d’école dans lequel leurs enseignantes les ont embarqués est plutôt original. Depuis la rentrée ces élèves travaillent autour du « Fil », le dernier disque de la chanteuse Camille. Un album dont la musicalité et les paroles les ont conquis.
Elles leur ont même inspiré des textes puisqu’ils ont réécrit les paroles de la chanson « Jeanine » à la manière de l’artiste pour pouvoir donner un spectacle à la fin de l’année dans le cadre du festival de musique ZEP’dit de Soyaux

Une rencontre entre Camille et les enfants à la Nef

Mais le grand moment c’est demain matin. En effet pendant son jour de relâche, l’artiste va les recevoir. Les élèves vont donc avoir la chance de rencontrer la chanteuse, à la Nef, qui y a donné un concert la veille. « Nous voulons lui montrer nos paroles, peut-être les chanter si c’est possible et lui dire qu’on aime bien ce qu’elle fait », se réjouissent les élèves. « En fait, c’est le hasard si on a pu caler cette rencontre, expliquent Sandrine Jouannais et Estelle Robert, les deux enseignantes. Nous avions prévu une visite des locaux de la Nef où les enfants doivent enregistrer un disque des différentes versions de la chanson choisie pour le festival ZEP’dit. Quand on a su qu’elle venait à la Nef, on lui a écrit une lettre et elle a tout de suite été emballée par notre projet. »
Un projet qui est loin d’être une activité de loisir pour les heureux élus. Au programme : lecture, écriture, composition de musiques corporelles pour accompagner les textes, réalisation de sculpture autour du fil, enregistrement d’un disque de la chanson à la Nef et enfin spectacle en live en juin des chansons lors du festival ZEP’dit qui se tient tous les ans à Soyaux.

Alexandre Le Boulc’h

Répondre à cet article