> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS LOCALES par niveau et discipline/ > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Décrochage) > B* Une 3ème expérimentale de RE-MOTIVATION partenariale, interdisciplinaire (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Une 3ème expérimentale de RE-MOTIVATION partenariale, interdisciplinaire et impliquant toute l’équipe : vers la 2nde professionnelle au collège REP Hanotaux de Saint-Quentin

13 février 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

Création d’une 3ème expérimentale de RE-MOTIVATION:vers la 2nde professionnelle

Collège [REP] Gabriel Hanotaux
80 RUE HENRIETTE CABOT , 02100 SAINT-QUENTIN
Site du collège
ce.0020055z@ac-amiens.fr
Auteur : Katia GUEGUEN
Mél : katia.gueguen@ac-amiens.fr

Accompagner 12 élèves vers la réussite en rétablissant une relation de confiance et en renouant avec l’estime de soi. Par des pratiques innovantes, encadrés par une équipe éducative complète et des partenaires engagés, des élèves en grande difficulté scolaire et en risque de décrochage retrouvent le goût d’apprendre et d’avancer. Ils peuvent à nouveau envisager un avenir professionnel avec plus de confiance, envie et sérénité.

Plus-value de l’action
En attente de bilan

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
12 élèves de 3ème

A l’origine
Nous accueillons des adolescents vivant des difficultés sociales et psychologiques en risque de décrochage et de rupture scolaire. Il est donc important de reconnaître ces élèves comme des sujets-adolescents en construction identitaire et pas seulement comme des « apprentis du savoir ». Cette complexité implique que les professionnels, en particulier les enseignants, mettent au travail leur posture intérieure pour pouvoir à la fois contenir l’agir pulsionnel des élèves-adolescents et tenir le cadre favorable à la transmission des savoirs et à l’expérience de l’apprentissage. Cela demande également un apprentissage réciproque entre les populations des quartiers où vivent ces élèves et les professionnels de l’institution scolaire.

Il nous semble qu’il est impossible, de manière isolée, à la fois de tenir le cadre, transmettre les savoirs, être une surface d’identification et assumer un rôle de tiers. Un travail de coopération entre le dedans et le dehors du collège s’avère nécessaire, pour garantir la continuité éducative et aider les élèves à réussir leur scolarité et les adolescents à s’inventer. D’où l’utilité de faire tiers à plusieurs et d’instaurer des espaces d’entre-deux.

Objectifs poursuivis
- Objectifs pour les élèves : ce projet permettra de remettre en « selle » des élèves qui ont renoncé depuis longtemps à apprendre en les aidant à :
• Modifier la place et l’image d’élèves perturbateurs et décrocheurs dans laquelle ils sont,
• Renouer avec l’estime de soi,
• Restaurer une relation de confiance avec les adultes,
• Retrouver le goût d’apprendre, renouer progressivement avec la réussite et à manifester de l’ambition pour eux-mêmes,
• Devenir les acteurs de leur orientation, à construire leur projet personnel afin d’obtenir en fin de 3ème une orientation « choisie » et non plus « par défaut »,
• Donner le meilleur d’eux-mêmes jusqu’à décrocher le Diplôme National du Brevet.

- Objectifs pour les enseignants : ce projet leur permettra de changer certaines pratiques professionnelles en s’engageant vers
• un décloisonnement des disciplines et un vrai travail d’équipe,
• une pédagogie de projet,
• la personnalisation des parcours,
• un enseignement par les compétences,
• des pratiques pédagogiques innovantes.

- Objectifs pour l’établissement : ce projet participera à
• Renforcer la liaison collège/familles,
• Améliorer le climat scolaire,
• S’ouvrir vers l’extérieur grâce à un partenariat développé.

Description
1. Améliorer la prise en charge des élèves en grande difficulté et en risque de décrochage,
2. Assurer la maîtrise du socle commun de connaissances de compétences et de culture,
3. Obtenir une affectation en 2nd professionnelle dans la formation CHOISIE par l’élève,
4. S’engager progressivement dans des pratiques pédagogiques innovantes.
5. Intégrer davantage les parents dans la formation de leur enfant.

Le projet s’articule autour de quelques idées fortes :
• expliciter les démarches d’apprentissage pour que les élèves comprennent le sens des enseignements,
• rattacher le plus possible les apprentissages à des situations concrètes pour que les élèves s’approprient les enseignements,
• privilégier le travail en groupe,
• encourager la prise de parole et la prestation orale,
• les apprentissages donneront lieu à une restitution concrète à travers des productions qui seront exposées et toujours valorisées,
• s’appuyer sur un partenariat fort pour sortir les élèves du collège et les préparer à leur entrée en 2nd professionnelle,
• valoriser les travaux des élèves auprès des parents, des partenaires et de l’équipe éducative (rencontres, expositions, représentations)

Modalité de mise en œuvre
A/ Conception des emplois du temps
• poids des matières/journée : 4 à 5 matières maximum,
• emplois du temps évolutifs en cours d’année, fonctionnement en périodes en fonction des thématiques abordées.
Certaines disciplines pourront être annualisées.
• 1ère heure du matin (4jours/semaine)
1. « Quoi de neuf » : cadrés par des règles connues de tous et respectées, les élèves prennent la parole : évocation d’un problème, d’une inquiétude ou d’un conflit. Objectif : désamorcer les conflits avant d’entrer dans les apprentissages. Ce projet sera encadré par le groupe « médiation par les pairs » de la ville de Saint-Quentin (cf. annexes fiche action).
2. Rappel des objectifs de la journée : objectifs de travail systématiquement explicités avec les élèves pour qu’ils comprennent le sens et la finalité des apprentissages abordés.
• Deux demi-journées consacrées à de la pédagogie de projet :
1. Le mardi après-midi consacré à l’ouverture culturelle et aux projets liés à la santé et à la citoyenneté
2. Le vendredi après-midi consacré à l’orientation et à l’option découverte professionnelle
• Atelier consacré à l’estime de soi intégré à l’emploi du temps
Pour stimuler les élèves et leur donner l’envie de mettre en œuvre leurs aspirations. Les interventions seront conjointement encadrées par un psychologue scolaire et l’infirmière du collège. Elles seront programmées à intervalles réguliers (cf. annexes fiche action). Expérimentation de la sophrologie. Les enseignants tout en maintenant un degré d’exigence élevé enseigneront avec bienveillance.

B/ Favoriser le travail collectif de l’équipe éducative
• Par le co-enseignement : 6 heures/semaine de co-enseignement. La co-présence enseignante en classe favorise, autant par la co-action que par l’observation, une meilleure compréhension des difficultés rencontrées par les élèves. Elle permet aux enseignants de mieux partager l’analyse des effets des démarches d’enseignement et d’affiner progressivement la manière de répondre aux besoins des élèves. Le co-enseignement permet également aux élèves d’appréhender le lien entre les disciplines. L’équipe pédagogique a choisi comme fil conducteur pour l’année scolaire l’œuvre d’Erik Orsenna "Dernières nouvelles des oiseaux" ; éd. Le livre de poche. Ce texte offre le double avantage d’illustrer à merveille le projet de classe expérimentale et de permettre une multitude de déclinaisons en fonction des matières. L’expérience du co-enseignement n’en sera que facilité.
Exemples de regroupements : Mathématiques/Physique-chimie Français/Histoire-géographie SVT/Anglais Physique-chimie/technologie
◦ Par l’enchaînement des matières Pour aider les élèves à donner du sens aux apprentissages
Exemple :
◦ ◦ Le professeur de mathématiques aborde une notion de 9h à 10h,
◦ ◦ Le professeur de physique illustre son cours en mettant en pratique la notion abordée en mathématiques de 10h à 11h,
◦ ◦ Le professeur de technologie propose aux élèves une mise en application du cours de physique de 11h à 12h.

C/ Ancrer systématiquement et quotidiennement les apprentissages dans les compétences du socle de connaissances, de compétences et de culture. Pour atteindre les objectifs fixés, le socle commun devient le cadre de référence quotidien. Chaque élève se voit proposer une progression personnalisée (Plan individuel de formation) qui évolue tout au long de l’année. Les plans individuels de formation feront l’objet de bilans réguliers dans le cadre de temps de concertation. Ils serviront à valoriser la progression des élèves et à les encourager à poursuivre leurs efforts.
Afin d’assurer la maîtrise du socle les professeurs s’engagent à enseigner plus explicitement les compétences.
Pour valoriser et encourager les élèves le projet met l’accent sur les compétences 6 et 7 :
• Compétence 6 : compétences sociales et civiques :
1. connaître les principes et fondements de la vie civique et sociale,
2. avoir un comportement responsable.
• Compétence 7 : autonomie et initiative :
1. être acteur de son parcours de formation et d’orientation
2. être capable de mobiliser ses ressources intellectuelles et physiques dans diverses situations,
3. faire preuve d’initiative
Et au besoin recours à la création de compétences personnalisées qui concourent à la valorisation des élèves : intégration de compétences hors champ scolaire dans le cadre des différentes activités réalisées avec l’ensemble des partenaires.

D/ Orientation et option découverte professionnelle (domaine 1 de la compétence 7)
• construction du projet personnel des élèves (avec droit à l’erreur reconnu et appliqué)
• travail sur l’orientation au CIO et au collège avec la Conseillère d’orientation psychologue, utilisation du WEBCLASSEUR.
Le vendredi après-midi sera réservé à l’option découverte professionnelle
◦ découverte du monde de l’entreprise (cf. annexes fiches actions)
◦ découverte des 4 lycées professionnels (cf. annexes fiches actions)
Organisation de 5 périodes (5 X 3 jours) dédiées à l’orientation et à la découverte du monde de l’entreprise selon les principes généraux de l’alternance au collège. Semaine précédant les vacances en fonction du projet de chaque élève (fin juin 2015, Toussaint 2015, Noël 2015, Février 2016, Pâques 2016)
◦ 5 X 3 jours (lundi, mardi, mercredi) pour découvrir le monde de l’entreprise ou effectuer un banc d’essai dans un lycée professionnel
◦ 5 X 2 jours (jeudi et vendredi) pour la réalisation du rapport de stage et la préparation et présentation d’un exposé oral.
Objectif : permettre à l’élève de retrouver une motivation et d’amorcer le choix d’un parcours de formation. On s’appuie sur le développement de ses potentialités, l’expression de ses intérêts, en prenant appui sur un accompagnement personnalisé.

E/ Accueil des élèves sur certains créneaux dans les ateliers de la Segpa
Objectif : valorisation des élèves à travers la réalisation de travaux manuels.
En lien avec l’étude du texte Dernières nouvelles des oiseaux réalisation de « machines en bois » et création de costumes. Recours aux ressources internes : les PLP (professeurs de lycée professionnel). Lorsque les élèves de 4ème et 3ème Segpa seront en stage d’observation, deux professeurs PLP pourront accueillir les élèves de 3ème expérimentale sur les champs professionnels suivants : vente-habillement et finition-menuiserie.
• Création de machines utopiques dans l’esprit de Vinci, Jules Verne et Tinguely. Les élèves n’étant pas autorisés à utiliser les machines dangereuses, le PLP préparera les pièces et les assembleront.
Prolongement possible : travail en liaison avec la formation chaudronnerie du LP Saint-Quentin pour la création des machines.
• Création de costumes dans le cadre de la réalisation du ciné-concert monté en collaboration avec le conservatoire de musique. Sous la conduite du PLP les élèves réaliseront les costumes du spectacle. Ces activités manuelles répondent à un besoin exprimé. Elles sont de nature à mettre les élèves en situation de réussite et de valorisation.
Présentation des projets :
◦ Projet « ciné-concert » réalisé en partenariat avec le conservatoire de musique (cf. annexes fiche action)
◦ Projet FRANCAIS-SCIENCES-TECHNOLOGIE : étude transversale de l’œuvre d’Erik Orsenna : Dernières nouvelles des oiseaux (cf. annexes fiche action).

F/ Une demi-journée réservée aux pratiques culturelles d’une part et à l’éducation à la santé et à la citoyenneté d’autre part. Un programme d’actions réalisé en étroite collaboration avec les structures culturelles de Saint-Quentin et autres partenaires de proximité. Le travail particulièrement important dans le domaine de la culture s’explique par les fortes inégalités observées sur le territoire saint-quentinois.
Dès que cela sera possible on associe l’objet d’étude à un atelier de pratique artistique.
Objectifs de cette demi-journée : ancrage particulier de l’ensemble des actions aux compétences 5, 6 et 7 du socle commun.
Préparation à l’épreuve orale d’histoire des arts du Diplôme National du Brevet. VOLET CULTURE
• Compétence 5 : La culture humaniste : domaine : établir des liens entre les œuvres (littéraires, artistiques) pour mieux les comprendre, domaine : faire preuve de sensibilité, d’esprit critique, de curiosité.
• Compétence 6 : compétences sociales et civiques : domaine : avoir un comportement responsable.
• Compétence 7 : autonomie et initiative : domaine : être capable de mobiliser ses ressources intellectuelles et physiques dans diverses situations, domaine : faire preuve d’initiative et plus particulièrement :
◦ s’engager dans un projet individuel,
◦ s’intégrer et coopérer dans un projet collectif,
◦ manifester curiosité, créativité, motivation à travers des activités conduites ou reconnues par l’établissement,
◦ assumer des rôles, prendre des initiatives et des décisions.
Les élèves quittent le collège pour découvrir les structures culturelles, le patrimoine de Saint-Quentin, pour appréhender à travers des ateliers des techniques des mouvements artistiques.
Au terme de ce travail les élèves auront fréquenté :
1. le musée Antoine Lécuyer,
2. l’école de dessin Quentin de La Tour,
3. la galerie Saint-Jacques,
4. la basilique,
5. la bibliothèque Maupassant,
6. les archives municipales.
Pour chacune de ses structures un parcours personnalisé a été construit en étroite collaboration avec nos partenaires :
◦ Découverte de l’art déco et participation à un atelier de mosaïque (cf. annexes fiche action).
◦ Découverte de la sculpture (choix de quelques oeuvres) au musée Antoine Lécuyer et participation à un atelier de modelage à l’école Quentin de La Tour (cf. annexes fiche action).
◦ Découverte des pastels de Maurice Quentin de La Tour exposés au musée Antoine Lécuyer et participation à un atelier de fabrication de pastels (cf. annexes fiche action). • Découverte de l’orgue de la basilique de Saint-Quentin sous la direction de l’organiste et participation à deux ateliers : production de sons avec des corps sonores et fabrication d’instruments (cf. annexes fiche action).
◦ A l’occasion de la semaine de la langue française et de la francophonie, découverte de la bibliothèque Maupassant et participation à un atelier de fabrication de livres-objets (cf. annexes fiche action).
◦ Découverte des archives municipales et participation à un atelier de généalogie (cf. annexes fiche action). (L’activité proposée étant un travail de recherche généalogique, il faudra s’assurer au préalable que tous les élèves de la classe aient bien « des parents » et éviter ainsi que certains ne se sentent exclus).

VOLET CITOYENNETE : Compétences ciblées à travers le programme d’activités proposé aux élèves : Connaître les principes et fondements de la vie civique et sociale. Principaux droits de l’homme et du citoyen. Valeurs, symboles, institutions de la République. Règles fondamentales de la démocratie et de la justice. Avoir un comportement responsable. Respecter les règles de la vie collective. Comprendre l’importance du respect mutuel et accepter toutes les différences. Respecter des comportements favorables à sa santé et sa sécurité. Respecter quelques notions juridiques de base. Principaux droits de l’homme et du citoyen. Valeurs, symboles, institutions de la République.

ATELIERS de pratique citoyenne
• Découverte de l’hôtel de ville et rencontre avec un groupe de conseillers municipaux (cf. annexes fiche action).
• Sensibilisation aux questions environnementales.
• Découverte d’un milieu naturel protégé.
• Participation à un chantier nature.
Trois ateliers organisés en partenariat avec la Maison de l’environnement (cf. annexes fiches actions).
• Sensibilisation aux différentes formes de la discrimination avec un atelier organisé en partenariat avec le Centre d’Information Jeunesse de Laon (cf. annexes fiche action).
• Interventions sexualité, infractions à caractère sexuel
◦ les différentes formes d’addiction
◦ Réseaux sociaux encadrées par le brigadier Leroux en collaboration avec la police nationale (cf. annexes fiche action).
◦ Prévention routière et préparation à l’ASSR niveau 2 avec des ateliers organisés en partenariat avec les correspondants départementaux de la Prévention routière de l’Aisne, la Maïf et le « village de la prévention » organisé de la ville de Saint-Quentin (cf. annexes fiche action).
◦ Journée d’intégration : jeudi 3 septembre 2015 organisée en partenariat avec les centres sociaux Artois-Champagne et Vermandois. Une journée (rentrée scolaire) pour souder le groupe (cf. annexes fiche action).
◦ Création d’un coin « 100 % ado » au CDI Constitution d’un fonds destiné aux adolescents regroupant l’ensemble des problématiques qui touchent cette tranche d’âge. La collection « Hydrogène » aux éditions De La Martinière Jeunesse répond parfaitement à l’objectif du projet (cf. annexes fiche action).
Au terme de ce travail les élèves auront fréquenté :
◦ l’hôtel de ville et la salle du conseil municipal,
◦ la Maison de l’Environnement et la réserve naturelle du parc d’Ile,
◦ le centre social Artois-Champagne,
◦ le centre social du Vermandois,
◦ le village de la prévention,
et auront rencontré :
◦ l’animatrice du Centre d’Information Jeunesse
◦ un brigadier de la police nationale
◦ l’équipe de l’Association Prévention Routière de l’Aisne, de la Maïf.
D’autres ateliers pourront être programmés en cours d’année. Les thèmes abordés résulteront des souhaits/besoins exprimés/situations rencontrées par les élèves.
En 2014-2015, à la demande des élèves les thèmes suivants ont été abordés : les différentes formes d’engagement (CIJ), lutter contre les addictions (brigadier Leroux), sexualité protégée, contraception, MST et Etre bien dans son corps à l’adolescence (Mme Martins, infirmière du collège)

G/ Pour favoriser l’accès au numérique.
Le projet prévoit une large utilisation du numérique par l’équipe éducative comme par les élèves. Cette pratique contribuera à mieux assurer la différenciation des enseignements, à favoriser l’interactivité, le plaisir d’apprendre et à faciliter les recherches documentaires. Pour favoriser de sentiment d’appartenance à un groupe, une salle sera attribuée à la classe (personnalisée et gérée par eux, à la disposition évolutive en fonction des activités proposées).
Pour ce faire, cette salle sera équipée (cf. annexes fiche action) :
• d’un TBI
• d’un vidéoprojecteur
• de tablettes pour les élèves (complémentaires aux outils pédagogiques « classiques » tels que les manuels scolaires)
• d’un portable pour les enseignants
Le recours au numérique sera constant par l’utilisation également de l’ENT. Equipe éducative, élèves et parents utilisent cet outil depuis plusieurs années.
Il reste cependant à en développer l’usage et à en mieux exploiter les potentialités.
• Recours à la baladodiffusion par le biais de l’utilisation de lecteurs-enregistreurs MP3 en langues vivantes et en français. Ce support permettra aux élèves d’écouter ou d’enregistrer eux-mêmes des fichiers sonores.
• Recours aux salles de communication (par exemple, le projet prévoit quelques essais de classe inversée : mathématiques, français, histoire-géo).

H/ Aide au travail personnel et accès à une activité sportive par le biais de la Mission de réussite éducative de la ville de Saint-Quentin. Pour les 12 élèves intégrant le projet présentation d’un Dossier de Réussite Educative (DRE) à la 2ème session 2015 : novembre-décembre (cf. annexes fiche action).
Après concertation les besoins cernés sont les suivants :
• Organisation et prise en charge d’un soutien scolaire pour accompagner les élèves dans la préparation du brevet et plus particulièrement pour les deux matières donnant lieu à de très grandes difficultés (mathématiques et histoire-géographie),
• Mise en place d’un module d’estime de soi (remédiation de l’image de cancre ou de pitre),
• Mise en place d’une activité sportive développant les compétences suivantes : maîtrise des règles et des principes de sécurité, concentration, dépassement de la peur. La pratique de l’équitation sur plusieurs mois serait intéressante.

I/ Un projet construit en coopération avec les parents.
Quelques temps forts :
• Un entretien personnalisé est conduit par l’équipe de direction avec les parents des futurs élèves (mai 2015) : présentation et adhésion des familles au projet, signature d’un contrat d’engagement,
• Présentation de l’équipe éducative aux parents (courant juin 2015),
• Travail de suivi avec les parents en collaboration avec les deux centres sociaux du quartier (suivi vie scolaire : travail personnel, absences, retards, punitions, sanctions), • Rentrée 2015 : prise en main de notre ENT aux parents.
Cette rencontre se fera soit au collège soit dans les locaux des centres sociaux,
• Novembre 2015 : présentation des procédures d’orientation aux familles : la voie professionnelle, les formations, les Lycées professionnels,
• Participation des parents aux 3 conseils de classe,
• Invitation à 2 rendez-vous pédagogiques avec les parents pendant l’année scolaire : point sur le projet, progression de leur enfant, présentation de travaux et d’actions à venir, réponses apportées à leurs questions…
• Invitation des parents à l’occasion du spectacle réalisé au conservatoire de musique et aux différents moments de restitution.

J/ Favoriser le travail collectif de l’équipe éducative, l’accompagner et la soutenir tout au long du projet
• Organiser des points d’étape réguliers,
• Favoriser le travail collectif de l’équipe éducative : synthèses et temps de concertation, temps de travail sur projet, co-enseignement, suivi des compétences, suivi des Parcours Individuels de Formation proposés aux élèves...
• Accompagnement de l’équipe de direction : valorisation du travail et de l’engagement des enseignants, soutien auprès des enseignants rencontrant des difficultés, aide au montage des dossiers (Fondation de France, CARDIE), recherche de partenariats,
• Réponse aux besoins exprimés en matière :
◦ de formations (cf. annexes fiche action) :
◦ ◦ pédagogie par le co-enseignement
◦ ◦ pédagogie par les pairs : exemple pairs works…
◦ ◦ animation d’un atelier sur l’estime de soi
◦ ◦ amélioration de la prise en charge de la difficulté : pédagogie en îlots, prise en charge par les pairs
◦ comment organiser et mener un débat en classe ?
◦ de suivi pendant l’année par les corps d’inspection

Aspects innovants du projet
• Le projet tend à éviter la coupure de l’école avec son environnement naturel, humain et social. Il prend pleinement en compte la finalité de l’école à savoir une école ouverte sur la vie, ouverte à l’altérité (dans la classe, au collège comme à l’extérieur).
• Les apprentissages à travers les actions proposées offrent une dimension de socialisation permettant aux élèves de s’approprier concrètement leur parcours de formation.
L’équipe éducative favorise :
1. Le tâtonnement expérimental. Les élèves seront un peu dans la peau de chercheurs ou d’explorateurs (à l’image du groupe d’adolescents décrit dans le texte qui servira de fil conducteur : Dernières nouvelles des oiseaux,
2. Le droit à l’erreur,
3. La libre expression, la capacité de discussion, de respect et d’écoute,
4. La communication : quotidiennement les élèves seront amenés à restituer par écrit un moment fort de la journée (carnet de voyage).
Productions destinées à être montrées et à être partagées : expositions, alimentation du site du collège, de l’ENT, journée portes ouvertes, exposés destinés aux classes du collège (présentation de l’option DP3 par exemple), temps forts avec les familles et les partenaires…
• Le projet favorise l’acquisition de savoirs émancipateurs qui, tout en responsabilisant les élèves, leur permettent d’être autonomes (organisation, gestion des sorties, implication et coopération aux actions). Il met l’accent sur l’importance de la vie collective (le « quoi de neuf » du matin de 8 à 9h, pratique culturelle le mardi après-midi, option DP3 le vendredi après-midi…). Le projet prépare les élèves à aborder leur entrée en 2nd professionnelle, décomplexés et en allant de l’avant.
• Conception des emplois du temps de manière à favoriser un enseignement pluridisciplinaire et à renforcer le soutien aux élèves qui en ont le plus besoin :
• Pédagogie : axes retenus pour la première année :
1. Pédagogie en îlot
2. Co-enseignement
3. Apprendre en ayant un but :
◦ Remotivation des élèves en leur fixant des objectifs réalistes précis, soulignant leurs points forts,
◦ Amélioration des compétences par les tâches complexes,
◦ Meilleure prise en compte des efforts fournis et des progrès réalisés y compris dans les activités périscolaires.
4. En favorisant les situations d’échanges entre pairs :
◦ Améliorer le niveau d’expression orale et écrite des élèves dans toutes les disciplines en développant les situations où ils peuvent s’exprimer et en levant les inhibitions,
◦ Travailler sur la difficulté scolaire par le fonctionnement en îlots : entraide entre élèves.
◦ Développer l’autonomie,
◦ Valoriser les compétences qui sortent purement du cadre scolaire,
◦ en langues vivantes : faire travailler régulièrement les élèves en binôme pour les aider à progresser, les motiver et les rendre autonomes. Recours aux travaux en pair-work (très motivants).

Trois ressources ou points d’appui
En attente de bilan

Difficultés rencontrées
En attente de bilan

Moyens mobilisés
Voir les modalités

Partenariat et contenu du partenariat
Partenaire Implication dans le projet
Existant ou souhaité .
Fondation de France Projet sélectionné (en cours)
En cours Collège Louise Michel (REP+)
Académie de Caen Projet collaboratif d’écriture
En cours Centres sociaux Artois-Champagne et du Vermandois
Actions et suivi du projet Existant Ville de Saint-Quentin : service patrimoine et architecture Cf. annexes fiches actions
Existant Ville de Saint-Quentin : service médiation Cf. annexes fiche actions
En cours Structures culturelles : Conservatoire du musique, musée Antoine Lécuyer, école de dessin Quentin de La Tour, Bibliothèque Maupassant, galerie Saint-Jacques, archives municipales, Maison de l’Environnement, Cf. annexes fiches actions
Existant Centre Information Jeunesse (Laon) Cf. annexes fiche action
Existant Police Nationale : brigadier Leroux Cf. annexes fiche action
Existant Délégation départementale de la Sécurité Routière de l’Aisne, Maïf
Existant CIO Cf. annexes fiches actions Existant 4 Lycées professionnels de Saint-Quentin Cf. annexes fiches actions
Existant Entreprises Cf. annexes fiches actions Existant

Liens éventuels avec la Recherche
Aucun

Evaluation
• réalisation d’un ciné-concert,
• voyage aux machines de l’île à Nantes, lecture d’un roman commun aux 2 collèges (Alençon et Saint-Quentin) : Dernières nouvelles des oiseaux d’Erik Orsenna, réalisation d’un carnet de voyage,
• projet collaboratif d’écriture : correspondance avec des élèves du collège Louise Michel (REP+ Académie de Caen) avec lesquels le projet sera mené : mode d’expression SMS et visio-conférence,
• rapports de stage,
• productions diverses dans le cadre des ateliers : expositions auxquelles seront conviés les familles,
• réalisation de différents travaux numériques : fichiers sons, images et vidéos … qui alimenteront le site du collège,

Documents
Aucun

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
En attente de bilan

Effets constatés
En attente de bilan

Extrait du site Expérithèque : Création d’une 3ème expérimentale de RE-MOTIVATION:vers la 2nde professionnelle

Répondre à cet article