> PILOTAGE, ACCOMPAGNEMENT, ÉVALUATION, ORIENTATION > PILOTAGE national, académ., local > Pilotage local > Pilot. local. Comité de pilot. (ex-exécutif) / Conseil école-collège > B* CSDE : Depuis 10 ans, la "Commission de Suivi des Difficultés de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* CSDE : Depuis 10 ans, la "Commission de Suivi des Difficultés de l’Elève", est la pierre angulaire du projet collège REP+ Les Provinces de Cherbourg-Octeville. Vidéo CARDIE (Journées innovation 2016)

15 février 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

CSDE : Commission de Suivi des Difficultés de l’Elève en REP+ au collège Les Provinces de Cherbourg-Octeville 2016D

Collège Les Provinces
2 RUE DE CHAMPAGNE , 50130 CHERBOURG-OCTEVILLE
Site du collège
Auteur : Jean-Denis PEYRET
Mél : ce.0501205n@ac-caen.fr

LA COMMISSION DE SUIVI , pierre angulaire du projet d’établissement dans un REP+ Une réflexion a été amorcée , il y a une dizaine d’années, dans le collège RAR de Cherbourg qui est maintenant REP+, sur la prise en charge de la difficulté des élèves. Une équipe dynamique et stable a interrogé le mille feuille des aides proposées aux élèves . Elle a choisi d’organiser le traitement de la difficulté au cœur de la classe. La CSDE est le fruit de ces réflexions. Pierre angulaire du pilotage de l’établissement, elle englobe toutes les instances du suivi des élèves. 10 ans aprés, la direction a changé, l’équipe s’est en partie renouvelée mais la CSDE est restée, en évolution constante. De nombreux outils ont été créés collectivement. Les partenariats se sont enrichis...

Plus-value de l’action
Une organisation collective et apprenante pour prévenir le décrochage scolaire

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
Cela concerne 60/70 élèves par an de la 6ème à la 3ème.

A l’origine
• Le traitement de la difficulté s’organise dans la classe mais l’enseignant ne peut pas rester seul.
• Nombreux questionnements sur le nombre et la nature des exclusions de classe, • Interrogation sur l’efficacité du PPRE
• Volonté de passer de « l’élève en difficulté » aux « difficultés de l’élève », tout en décloisonnant l’éducatif et lé pédagogique.
• Mise en place d’ateliers de pratiques langagières brassant tous les 6émes.
• Questionnement autour du parcours des élèves, quelles évaluations diagnostiques utiliser ?
• La difficulté des élèves ne peut pas se scinder entre la difficulté scolaire et la difficulté sociale :le traitement doit être global grâce à des regards croisés.

Objectifs poursuivis
• Faire de la CSDE la Pierre angulaire du projet d’établissement
• Construire du parcours des élèves dans un souci de prise en charge globale par la commission, quasi systémique.
• Penser les aides proposées au collège en terme de niveau de classe dans un souci de continuité et de cohérence du parcours de l’élève
• Ouvrir la salle de classe avec une acceptation du regard de l’autre et un partage des compétences de chacune des professionnalités
• Engager une réflexion collective, soutenue par la formation, sur le rapport au savoir, notamment sur l’explicitation dans les enseignements et dans la compréhension du parcours de l’élève.

Modalité de mise en œuvre
Fonctionnement d’une CSDE
La CSDE remplace la cellule de veille. Les situations d’élèves sont proposées, majoritairement par des professeurs, et étudiées selon un diagnostic précis. Les élèves concernés sont pour la plupart des élèves de 6ème, 5ème, 4ème et les troisièmes fragiles au moment de l’orientation.
Si le calendrier de la CSDE est souple, il y a tout de même des dominantes en fonction des périodes : le 1er trimestre est très largement consacré aux 6ème, le 2nd trimestre au cycle central et le 3ème trimestre aux élèves de 3ème avec notamment les enjeux liés à la liaison collège/lycée.
De quel type d’élève s’agit-il ? Ne pas attendre que la situation se dégrade du point de vue comportemental mais repérer aussi des élèves transparents, des élèves conformes, des filles et des garçons, en prenant en compte les résultats scolaires autant que les questions de comportement et de vie scolaire,
Comment se construit un diagnostic ? A partir d’outils explicites : Une enquête préalable. Un diagnostic de l’élève : nécessite une culture pédagogique : Evaluation 6ème ,« Compréhension des écrits dans toutes les disciplines. », PPRE passerelle, Entretien de positionnement,. Liaisons CM2 / 6ème
Déroulement La commission a lieu une fois par semaine et étudie trois ou quatre situations d’élèves.
Les situations sont répertoriées par le CPE et la liste des élèves est communiquée la veille aux différents participants. Le Professeur Principal présente le diagnostic. Il est importance d’avoir pendant la commission des documents comme une copie d’élève. La situation est discutée et des pistes sont proposées à l’intérieur et à l’extérieur de la classe. Chacun présente son point de vue selon un principe de regards croisés dans le souci du parcours de l’élève. Les professeurs surnuméraires sont présents et ont une connaissance précise et transversale du parcours de l’élève. La CSDE formule des propositions en pensant la prise en charge dans la classe, hors la classe et hors l’école.

Trois ressources ou points d’appui
La présence de personnel du 1er degré et du 2nd degré permet d’affiner les compétences et donne du sens au travail en réseau. Une dynamique permanente d’auto-évaluation décloisonnée. La présence systématique des Professeurs principaux.

Difficultés rencontrées
La communication vers l’ensemble de l’équipe éducative n’est pas toujours aisée. La reconstitution du parcours des élèves peut être difficile. Le turn-over, même minime des personnels entraîne parfois des malentendus autour de cette instance. La notion de secret professionnel et de secret partagé : Il est important d’en définir le cadre et les limites de chacun.

Moyens mobilisés
Moyens mobilisés : Direction du collège, Enseignants du collège, CPE collège, Personnels médico sociaux collège, Intervenants du Programme de réussite Éducative de la ville de Cherbourg ,Enseignants CM2

Partenariat et contenu du partenariat
Partenariat conventionné avec le Programme de Réussite Éducative de la Ville de Cherbourg .Présence d’un intervenant du PRE dans le cadre de la CSDE :
• Croiser les regards pour construire un diagnostic et un programme d’actions réfléchis collectivement
• Construire un parcours de l’élève pensé dans sa globalité et dans un lien hors et dans le collège
• La CSDE se substitue aux équipes pluridisciplinaires de soutien de la réussite éducative. Cela apporte un gain de temps notable dans les éventuelles prises en charges extérieures à l’établissement.

Liens éventuels avec la Recherche
Anne Armand « La contribution de l’éducation prioritaire à l’égalité des chances des élèves », Octobre 06 Rapport n°2006-076
BONNERY Stéphane, Comprendre l’échec scolaire, La Dispute,2007
BOIMARE Serge, L’enfant et la peur d’apprendre,
DUNOD ENRIQUEZ Eugène : L’organisation en analyse, PUF,
Travaux de l’équipe ESCOL Programme « TRAIT D’UNION » etc...

Documents
- Des acteurs interviewés
- Fiche CARDIEmédia

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
Une auto-évaluation annuelle de la CSDE est effectuée par les participants. A plusieurs reprises, des IA-IPR, des IG ont assisté à la CSDE et nous ont apporté un regard critique et distancié.

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves : Contribue à réduire le décrochage. Il y a un meilleur ciblage des compétences à travailler. Les résultats au brevet du collège sont en amélioration
- Sur les pratiques des enseignants : La CSDE est devenue un espace de coformation. Elle permet à chaque professionnel de connaître et reconnaître le champ d’intervention de chacun. Les enseignants ont un regard plus affiné sur leurs élèves. Ce suivi personnalisé a une incidence sur la modification des gestes professionnels
- Sur le leadership et les relations professionnelles : Elle permet de décloisonner les métiers et réduit la division éducative du travail.
- Sur l’école / l’établissement : La CSDE permet d’avoir une vue très précise de la nature des difficultés rencontrées par les élèves. C’est l’outil de mise en œuvre de la politique de l’établissement et notamment l’objectif de traiter la difficulté scolaire au sein de la classe.
- Plus généralement, sur l’environnement : Elle contribue au climat apaisé de l’établissement. Elle permet de valoriser le travail de l’équipe dans son environnement et valorise l’image de l’institution scolaire

Extrait du site Expérithèque : CSDE : Commission de Suivi des Difficultés de l’Elève en REP+ au collège Les Provinces de Cherbourg-Octeville 2016D

 

Au collège des Provinces à Cherbourg-Octeville (50), pour prendre en charge la difficulté scolaire a été mise en place une Commission de Suivi des Difficultés des Elèves à l’echelle du collège. Pierre angulaire du pilotage de l’établissement, elle englobe toutes les instances du suivi des élèves et les équipes pédagogiques. La CSDE permet d’engager une réflexion collective, soutenue par la formation, sur le rapport au savoir, notamment sur l’explicitation dans les enseignements et dans la compréhension du parcours de l’élève.

[Vidéo de la CARDIE de l’académie de Caen du 12.01.16 : Commission de Suivi des Difficultés de l’Elève en REP+ (Durée : 04:55)

Répondre à cet article