> SYSTEME EDUCATIF. Généralités et Niveaux > EDUC. Niveau MATERNELLE et PETITE ENFANCE > Crèches et autres modes de garde > Terra Nova : Les crèches doivent être des "lieux d’éducation" destinées en (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Terra Nova : Les crèches doivent être des "lieux d’éducation" destinées en priorité aux enfants de familles défavorisées

14 janvier 2014 Version imprimable de cet article Version imprimable

Les crèches ne sont pas seulement "un moyen de garde", elles doivent être des lieux d’éducation. Il faut développer ces places de crèches à "haute qualité éducative" destinées en priorité aux enfants des familles défavorisées ; il en manque actuellement 30 000. Parmi les 20% d’enfants les plus défavorisés du pays, seuls 8% bénéficient d’une place en crèche.
C’est ce qu’affirme la fondation Terra Nova. Ce think tank proche du PS dévoile ce 13 janvier un rapport de 65 pages qui formule dix propositions pour faire de la petite enfance "un levier dans la lutte contre les inégalités". "On fait des politiques pour guérir les maux de la société mais assez peu des politiques d’action préventive", dénonce François Chérèque, président de Terra Nova pour deux jours encore. Il estime que les préconisations de ce rapport sont d’actualité. En effet, le plan de lutte contre la pauvreté, présenté il y a un an par Jean-Marc Ayrault, a fixé pour la fin du quinquennat un objectif de 10 % d’enfants issus de milieux défavorisés dans les crèches. [...]

Propositions

Recommandations aux communes et aux intercommunalités :
1. Créer les nouvelles places de crèches en priorité dans les quartiers les moins aisés.
2. Donner la priorité aux familles défavorisées dans l’accès aux places de crèches, afin que les enfants de familles sous le seuil de pauvreté cessent d’être sous-représentés dans les crèches françaises.
3. S’inspirer des exemples de crèches de haute qualité éducative ayant fait leurs preuves.
4. Pour les communes les plus petites et les moins riches, développer la compétence Petite enfance des intercommunalités afin de pouvoir créer les places manquantes.

Recommandations aux conseils généraux :
5. Soutenir financièrement l’ouverture de crèches dans les zones du département les moins favorisées.
6. Conditionner les cofinancements départementaux à des critères d’accueil en crèche des enfants défavorisés.
7. Mettre les différents instruments départementaux de la petite enfance au service du développement éducatif : qualité éducative des crèches, formation et soutien aux assistants maternels, services de PMI et de soutien à la parentalité.

Recommandations à l’État et à la CNAF :
8. Assigner explicitement à la politique familiale un objectif d’égalité des chances
9. Développer la recherche et l’expérimentation sur la petite enfance en incluant une évaluation scientifique externe dans les projets innovants financés par l’État ou la CNAF.
10. Modifier les règles de financement des crèches par la CNAF en modulant le niveau de la prestation de service unique selon la proportion d’enfants pauvres accueillis.

Extrait de touteduc.fr du 13.01.14 Les crèches doivent être des lieux d’éducation

Synthèse du rapport de Terra Nova "La lutte contre les inégalités commence dans les crèches"

Le texte intégral

 

La lutte contre les inégalités commence dans les crèches" proclame la dernière étude publiée par Terra Nova, un think tank proche du parti socialiste. Le groupe de travail présidé par Olivier Noblecourt préconise l’ouverture de crèches éducatives pour les enfants des familles pauvres. Des lieux où les enfants seraient stimulés grâce aux "bonnes pratiques" comme Parler bambin.

Extrait de cafepedagogique.net du 14.01.13 : http://www.cafepedagogique.net/lexp...

 

Dans la presse :
Le Nouvel Obs. Crèches : ceux qui en ont le plus besoin en bénéficient le moins
Libération. La lutte contre les inégalités commence dans les crèches

Répondre à cet article