> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES (en EP) > DISCIPLINES (doc. généraux) > Des labomaths dans trois collèges REP+ et REP de l’académie d’Aix-Marseille

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Des labomaths dans trois collèges REP+ et REP de l’académie d’Aix-Marseille

2 août

Inauguration du Labomaths au collège Joseph Roumanille d’Avignon

Mardi 17 mai 2022, le recteur Beignier a inauguré le Labomaths du collège [REP+] Joseph Roumanille d’Avignon.

La création de laboratoire de mathématiques faisait partie des mesures à adopter pour faire évoluer l’enseignement de cette discipline.
M. Mazuyer, référent de ce domaine pour les collèges a rappelé que c’est en 2020, suite aux mises en œuvre dans les lycées et les campus des métiers, qu’il a semblé pertinent d’étendre ce type de dispositif.
L’objectif est d’optimiser l’accompagnement de l’élève en s’appuyant notamment sur le travail en réseau qui permet un réel suivi tout au long de son parcours scolaire. Le choix du collège Roumanille présentait un réel intérêt car il est classé en éducation prioritaire.

C’est un travail transversal et collectif avec l’implication de tous, et en particulier des professeurs et de la mission Education prioritaire, qui a permis la création ce nouveau dispositif d’enseignement, de formation, de recherche et d’échanges.

La salle a été nouvellement décorée et elle va donner, sans aucun doute, l’envie aux élèves de s’intéresser aux mathématiques.

Pour découvrir la plaque, le recteur Beignier était entouré de :

• Mme Claudie François-Gallin, Inspectrice d’académie - Directrice académique des services de l’Education nationale de Vaucluse,
• M. Talbot, principal du collège,
• M. Vincent Valéry, Directeur de l’Ecole académique de la formation continue,
• Mme Odile Aubert, référente de l’éducation prioritaire,
• Madame Armando, chercheuse dans le cadre du projet AMPIRIC
• des enseignants du collège,
• des inspecteurs référents,
• du professeur coordonnateur du laboratoire.

Il ne reste plus qu’à trouver un nom pour ce nouvel espace dédié à la réussite de tous les élèves.

Extrait de ac-aix-marseille.fr de mai 2022

 

Le labomaths du collège Izzo a accueilli le 4ème séminaire AMPIRIC intitulé « Apprendre par la modélisation »

4ème séminaire AMPIRIC intitulé « Apprendre par la modélisation »
Contributrice : Bénédicte Espariat, chargée de mission pour le déploiement du plan mathématiques

Les enseignants de mathématiques et de sciences physiques des laboratoires de mathématiques du collège [REP] l’Estaque et du collège [REP+] Jean-Claude IZZO de Marseille ont travaillé cette année en collaboration avec les enseignants chercheurs de l’INSPE Rachid Zarouf et Gérard Nin. Les deux labos, coordonnées par les enseignantes de mathématiques Mme Soraya CHAHOUA et Mme Sylvie COSQUER se sont plus particulièrement intéressés à la modélisation.

C’était donc tout naturellement qu’ils ont accueilli le 4ème séminaire d’AMPIRIC dédié à la modélisation mathématique lors de la journée du mercredi 27 avril 2022.

Mme Brand-Pomares, directrice de l’INSPE, était présente ainsi que Mme Beaucousin, la principale du collège Izzo, et Mme Favier, cheffe de projet AMPIRIC pour introduire ce séminaire qui a débuté par une présentation de Jean M. Hérold et M. Zarouf sur la « Modélisation mathématique et numérique ».
Ces enseignants-chercheurs ont abordé dans leur exposé la nécessité et la manière d’accompagner les élèves à la réalisation de modèles mathématiques dans des situations incluant le numérique.

Les expérimentations des enseignants des labomaths avec leurs élèves avaient pour objectif de d’aider à déterminer si ces compétences de modélisation permettaient un meilleur apprentissage.

Les enseignants du labo ont témoigné de leurs expérimentations : M. Fazal en sciences physiques a présenté l’intérêt des patterns et de l’algorithmique par exemple pour dénombrer les particules élémentaires.
M. Barbé, enseignant de mathématiques, est intervenu ensuite puis Mme Cosquer a évoqué l’importance du lien entre le cadre algébrique et le cadre géométrique dans la construction du calcul littéral dans ses classes.
Enfin Mme Chachoua a présenté avec les patterns de jetons le tâtonnement de l’élève et la modélisation de la situation.

Dans une troisième et dernière partie, Patrick Lemaire a présenté une conférence intitulée « Les fondements cognitifs de la pensée mathématique » dans laquelle il a présenté les résultats des travaux actuels sur la cognition mathématique en se centrant plus particulièrement sur l’enfant jusqu’à 10 ans.

Extrait de pedagogie.ac-aix-marseille.fr du 26.05.22

Répondre à cet article