> INEGALITES SCOLAIRES (et Lutte contre les) > Ouverture sociale > Les cordées de la réussite > Cordées de la réussite (Actions locales et académiques) > Les cordées de la réussite (avec les collèges concernés) en Alsace et à (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Les cordées de la réussite (avec les collèges concernés) en Alsace et à Montpellier. A Lyon (INSA) et aux Arts et métiers à Paris (programme Optim)

28 janvier 2011 Version imprimable de cet article Version imprimable

Le recteur Armande Le Pellec Muller était ainsi, hier, au collège Truffaut de Strasbourg, pour lequel la « tête de cordée » est l’École nationale supérieure d’architecture (Ensas). Le public visé, composé d’élèves de 4 e et de 3 e, a assisté à une conférence, intitulée « Architecte, pourquoi pas moi ? », et présenté des réalisations du réseau de réussite scolaire.

Les autres cordées associées à ces journées concernent
* l’Institut de préparation à l’administration générale (Ipag) et le lycée Jean Monnet (Strasbourg),
*l’École de management de Strasbourg et le lycée Kastler (Guebwiller),
*l’UHA et les lycées Zurcher (Wittelsheim) et Schweitzer (Mulhouse),
l’École nationale du génie de l’eau et de l’environnement (ENGEES) et le lycée des métiers Le Corbusier (Illkirch),
*l’Institut d’études politiques et le lycée Georges Imbert (Sarre-Union), les classes prépas du lycée Kléber et des 1 res et terminales du même lycée.

Extrait de lalsace.fr du 27.01.11 :Cordées de la réussite : promouvoir l’égalité des chances

 

Le collège Truffaut de Strasbourg est en RRS

 

Consulter la carte ONISEP des cordées de la réussite par académie

 

À l’occasion des journées des Cordées de la réussite, une dizaine d’élèves de 3e du collège Arthur-Rimbaud [à Montpellier] ont été accueillis à Sup de co, vendredi matin. [...]
L’objectif des Cordées de la réussite est de démythifier l’accès aux grandes écoles pour des collégiens en zone d’éducation prioritaire (zep). De les suivre de la 3e jusqu’au bac pour une égalité des chances pour tous.

Extrait de midilibre.com du 26.01.11 : Des collégiens de Rimbaud découvrent Sup de co

Note du QdZ : Le collège Arthur Rimbaud dans le quartier de la Paillade à Montpellier n’est ni en RAR ni en RRS mais fait partie des établissements en quartier "Espoir banlieues".

 

Depuis l’initiative de l’Essec, qui lançait en 2002 son opération « Une grande école, pourquoi pas moi ? » -qui consiste à organiser pendant leurs trois années de lycée un tutorat pour des élèves de ZEP afin de favoriser leur réussite dans l’enseignement supérieur-, les grandes écoles ont décliné divers dispositifs. « L’Insa de Lyon a lancé un programme permettant à des bacheliers technologiques de monter des projets sur les énergies renouve­lables en partenariat avec des lycéens argentins et brésiliens.

Les Arts et Métiers ParisTech ont, eux, créé en 2005 le dispositif Optim. « Il permet d’identifier des jeunes qui vivent des situations sociales compliquées grâce à des tests de logique et de vision de l’espace.

Extrait de lefigaro.fr du 26.01.11 : Les grandes écoles en quête de diversité

 

Consulter la carte ONISEP des cordées de la réussite par académie

Répondre à cet article