> AGENDA > 51- Archives > Revue de presse : archiv. 2008-2001 (non classées en rubriques (...) > Revue de presse. Archives 2008 à 2004 > année 2005 > février > 12/02 - L’UDF précise sa position sur les ZEP

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

12/02 - L’UDF précise sa position sur les ZEP

12 février 2005 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extrait du « Monde » du 12.02.05 : Comment améliorer le projet de loi Fillon, par Yvan Lachaud

Le projet de loi d’orientation pour l’avenir de l’école ne mérite ni excès d’indignité ni excès d’honneur : on n’y trouve que peu de choses pour réformer l’école et améliorer notre système éducatif. Pour les avoir reçus, je sais que les syndicats d’enseignants et les associations de parents d’élèves y sont unanimement hostiles.

Or ce projet de loi doit être l’occasion de redéfinir la mission des enseignants, qui ne se limite plus à l’instruction des élèves dans le cadre de la classe. De plus, l’évolution des comportements des élèves, l’écart entre les générations rendent nécessaire d’envisager la possibilité d’une seconde carrière pour les enseignants.

(...)

Notre système scolaire fonctionne bien. La priorité n’est pas de détruire mais de faire marcher ce qui existe avec deux objectifs : lutter contre l’échec scolaire et conforter les enseignants dans leurs compétences, leurs méthodes et leur légitimité. Comment peut-on croire que quelqu’un pourrait, du sommet, changer l’école sans l’accord et la confiance des partenaires de l’école ?
Améliorer le projet de loi Fillon implique des mesures simples et efficaces.

(...)

- Pour assurer l’accompagnement des élèves en difficulté et la personnalisation des apprentissages, il faut expérimenter et évaluer des dispositifs différents, par exemple des études accompagnées. Pour donner les moyens de réussir aux élèves issus de quartiers socialement défavorisés, il faut recentrer le dispositif des ZEP sur les établissements les plus en difficulté, lier le statut de ZEP à un contrat d’objectifs et permettre des mesures dérogatoires dans les établissements difficiles. Les actions peuvent s’inspirer du travail réalisé par les Groupes d’aide à l’insertion (GAIN) dans les lycées professionnels.

(...)

Yvan Lachaud, député du Gard, est porte-parole du groupe UDF sur les questions d’éducation

Répondre à cet article