> EDUCATION PRIORITAIRE > EDUC. PRIOR. Les 8 types de documents > EDUC PRIOR. (Etudes) > EDUC. PRIOR. (Dossiers et Guides) > Les Cahiers pédagogiques ne doivent pas disparaitre du paysage éducatif (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Les Cahiers pédagogiques ne doivent pas disparaitre du paysage éducatif français ! Un appel de 50 personnalités

2 septembre Version imprimable de cet article Version imprimable

Les Cahiers pédagogiques ne doivent pas disparaitre du paysage éducatif français !

Plus de cinquante personnalités du monde de l’éducation et au-delà soutiennent les Cahiers pédagogiques et l’association qui les publie, le CRAP (Cercle de recherche et d’action pédagogiques), dans la situation économique très difficile qu’ils traversent et qui menace l’existence-même de la revue.

Le premier numéro des Cahiers pédagogiques date de décembre 1945. Depuis, quasiment chaque mois, la revue publie des articles d’horizons divers, des dossiers approfondis sur les grands thèmes de l’éducation, qui constituent un précieux outil de formation et d’interface entre le monde de la recherche et les acteurs de terrain de l’éducation. Reposant essentiellement sur le bénévolat, elle a permis de diffuser de nombreuses pratiques et expériences pédagogiques, innovantes ou non, mais toujours sans dogmatisme, avec cependant le souci constant de contribuer au développement d’une école plus juste et plus efficace. En considérant les collectifs d’enseignants non comme des exécutants mais comme des concepteurs, pour reprendre le titre d’un dossier récent.
Depuis des années, elle a adopté le virage numérique, et la revue papier est complétée par des publications sur le site, qui permettent tout autant de suivre l’actualité éducative que de constituer une mémoire de la pédagogie (avec par exemple un dossier récent sur la pédagogie différenciée). Le site propose de nombreuses ressources, permet des témoignages sur le vif, comme cela a été le cas pendant la crise sanitaire récente. Des thématiques aussi essentielles que l’éducation à la transition écologique ou l’enseignement à distance sont traitées et devraient l’être encore davantage dans les prochains mois.

Mais la revue, portée par une association de bénévoles engagés, portée par une association, le Cercle de recherche et d’action pédagogiques (CRAP), est aujourd’hui en grand péril. Elle peut, comme nombre d’organes de presse en ce moment, disparaitre. Elle est confrontée à une baisse des abonnements qui s’inscrit dans la durée mais qui s’est accélérée dans la période récente. La concurrence du « gratuit », la diffusion sauvage de numéros entiers, la diminution récente des subventions ministérielles sont parmi les facteurs qui expliquent ce phénomène, qui contraste avec la forte consultation du site. La crise sanitaire et économique n’a rien arrangé.

Pour ceux qui sont attachés à la présence et l’action de cette revue dans le paysage pédagogique, qui pensent que la combinaison des réflexions sur les pratiques et des apports des chercheurs est utile, il est important d’aider la revue à passer ce mauvais cap, en s’abonnant ou en faisant abonner son établissement scolaire, en diffusant cet appel largement.

Les Cahiers pédagogiques doivent pouvoir poursuivre leur œuvre utile, ils manqueraient trop au paysage éducatif français.

Signataires :
Anne Armand, inspectrice générale de l’Éducation nationale honoraire
Anne Barrère, professeure à l’Université de Paris
Elisabeth Bautier, chercheure en sciences de l’éducation
Jeanne Benameur, écrivaine
Jacques Bernardin, président du GFEN
Jean-Luc Berthier, Fondateur-animateur de Apprendre et Former avec les sciences cognitives
Stéphane Bonnery, chercheur en sciences de l’éducation
Alain Bouvier, ancien recteur
Viviane Bouysse, inspectrice générale de l’Éducation nationale honoraire
Gérald Bronner, professeur en sociologie, membre de l’Académie de médecine
Catherine Chabrun, militante pédagogique et des droits de l’enfant
Bernard Charlot, professeur invité de l’Université fédérale de Sergile, Brésil
ireille Cifali, historienne et psychanalyste, Université de Genève
Sophie Courault, éditrice (ESF Sciences Humaines)
Jean-Marie De Ketele, expert international (Belgique)
Éric Debarbieux, Professeur en sciences de l’éducation, ancien Délégué ministériel chargé de la prévention et de la lutte contre la violence en milieu scolaire
Jean-Paul Delahaye, Inspecteur général honoraire, ancien Directeur général de l’enseignement scolaire
Michel Develay, professeur honoraire et chercheur
François Dubet, sociologue
Marie Duru-Bellat, sociologue
Annie Ernaux, écrivaine
Benoit Falaize, chercheur au centre d’Histoire de Sciences Po
Eric Favey, inspecteur général de l’Éducation nationale honoraire, vice-président de la Ligue de l’enseignement
Roger-François Gauthier, expert international en pédagogie comparée
Marie-Aleth Grard, présidente d’ATD-Quart Monde
Judith Grumbach, réalisatrice de documentaires
Charles Hadji, professeur honoraire en sciences de l’éducation (Grenoble)
Jean Houssaye, professeur émérite en sciences de l’éducation (Rouen)
David Jasmin, président de la Fondation La Main à la pâte
Jean Jouzel, climatologue, membre du GIEC
Jul, dessinateur
Étienne Klein, directeur de recherche au CEA
Jean-Pierre Klein, psychiatre, Directeur de l’institut national d’expression, de création, d’art et transformation INECAT
Jean-Philippe Lachaux, directeur de recherche au CNRS en sciences cognitives
Thomas Legrand, chroniqueur à France Inter
Claude Lelièvre, historien de l’éducation
Pierre Léna, astrophysicien, membre de l’Académie des sciences
Claude Lessard, professeur émérite en sciences de l’éducation, Université de Montréal, ex-président du Conseil supérieur de l’éducation du Québec.
Philippe Meirieu, chercheur en pédagogie et président national des CEMEA
Nathalie Ménard, présidente de l’AFEV
Pierre Merle, sociologue de l’éducation (Rennes)
Denis Meuret, professeur émérite Université de Bourgogne
Nathalie Mons, Professeure du Cnam, titulaire de la chaire Évaluation des politiques publiques d’éducation
Edgar Morin, sociologue et philosophe
Denis Paget, professeur et militant syndical
Elena Pasquinelli, philosophe et membre du Conseil scientifique de l’Éducation nationale
Michel et Monique Pinçon-Charlot, sociologues
Edwy Plenel, journaliste à Mediapart et essayiste
Antoine Prost, historien de l’éducation
Joëlle Proust, philosophe, membre du conseil scientifique de l’Education nationale
Patrick Rayou, sociologue de l’éducation
Jean-Yves Rochex , chercheur en sciences de l’éducation
Lorena Sanders, responsable éducation à Universcience
Serge Tisseron, psychologue et essayiste
Louise Tourret, productrice à France Culture
André Tricot, chercheur en sciences cognitives (Toulouse)
Najat Vallaud Belkacem, Directrice générale ONE France, ancienne ministre de l’Éducation nationale
Agnès Van Zanten, sociologue de l’éducation

Pour s’abonner, c’est ici !

Pour adhérer, c’est par là !

Et vous pouvez aussi lire les témoignages de ceux qui font et ceux qui lisent les Cahiers pédagogiques.

Extrait de mediapart.fr/soutien-aux-cahierspedagoggique du 02.09.20

Répondre à cet article