> ACTEURS /POSITIONS > POSITIONS > Positions syndicales > Le problème des non-remplacements d’enseignants touche aussi les ZEP. A (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le problème des non-remplacements d’enseignants touche aussi les ZEP. A Lille, échange d’arguments entre la FCPE et l’inspection académique. A Venissieux, la maire prend une classe en mains pour protester. Un collectif de parents à Sin-le-Noble (Nord)

14 février 2011 Version imprimable de cet article Version imprimable

Malgré un taux de remplacement supérieur à 90 % dans l’académie, les chefs d’établissement doivent jongler pour pallier les absences, faute d’un vivier de remplaçants suffisant

[...]
L’école (Jules-Michelet à Roubaix] est pourtant classée en réseau d’éducation prioritaire. « Mais pour les remplacements, la priorité est donnée aux petites écoles, poursuit-elle. Avec nos 12 classes, nous sommes censés nous organiser en interne. »

Extrait de lacroix.fr du : A Lille, le casse-tête des remplacements d’enseignants

 

La maire de Vénissieux, Michèle Picard (PC), se prend pour une prof. Afin de dénoncer la multiplication des « absences et des non-remplacements d’enseignants » dans les écoles ét collèges de sa commune, elle a annoncé qu’elle assurerait mardi matin la classe dans la maternelle du groupe scolaire Jean-Moulin, où une enseignante en congé maternité n’a pas été remplacée.

Extrait de 20minutes.fr du 14.02.11 : Le maire de Vénissieux va faire classe pour protester contre le non-remplacement d’enseignants

 

Le collectif proteste contre les non-remplacements d’instituteurs dans les écoles, phénomène fréquent et préoccupant dans plusieurs établissements pourtant classés en zone d’éducation prioritaire.

Extrait de maville.com du 15.02.11 : Sin-le-Noble : Mobilisation forte aujourd’hui pour l’opération écoles mortes

Répondre à cet article