> 4 - Actes et Productions de l’OZP > TOUT SAVOIR SUR LES ZEP. Une série de fiches OZP (2004-2012) > Le recrutement des personnels

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le recrutement des personnels

juin 2006, par Lucienne Siuda Version imprimable de cet article Version imprimable

Des fiches pour tout savoir sur l’éducation prioritaire

Le recrutement des personnels

Mise à jour : janvier 2012

Le recrutement des personnels s’opère selon les mêmes modalités sur l’ensemble du territoire, quel que soit le profil des écoles ou des établissements. Cependant une brèche s’ouvre pour la rentrée 2012

 

Depuis la création de l’éducation prioritaire, les ministres, les recteurs ont souhaité que l’affectation des personnels s’effectue sur la base du volontariat. Dès les années quatre-vingt, le Cresas préconise l’assouplissement des règles régissant la nomination des enseignants (principes de dérogations), et aussi favorise le regroupement d’enseignants prêts à s’engager ensemble dans un travail d’équipe :
« Pêle-mêle, le CRESAS préconisait de mettre rapidement en place les équipes d’animation prévues dans les textes, l’institutionnalisation d’un temps imparti à la concertation entre les enseignants et leurs partenaires sociaux, l’assouplissement des règles régissant la nomination des enseignants (principes de dérogations), de favoriser le regroupement d’enseignants prêts à s’engager ensemble sur un travail d’équipe, d’utiliser les ZEP comme lieu de formation initiale et continuée, l’assouplissement des contraintes hiérarchiques accompagné d’un partage des responsabilités, la mise en place de moyens appropriés pour encourager les projets éducatifs de lutte contre l’échec scolaire émis par des écoles non classées en ZEP. Autant constater que les zones prioritaires instituées par le ministère de l’Éducation nationale soulevèrent une montagne de questions plutôt qu’elles ne proposèrent de solutions immédiatement applicables. Mais ces recommandations, pour la plupart fondées, étaient en opposition avec de multiples contraintes syndicales, budgétaires ou hiérarchiques". [(Extrait du Mémoire de Bruno Cogez)]

Ce n’est qu’à la fin des années 1990 que dispositif PEP IV (postes à exigences particulières de type IV) répond partiellement à cette demande.

Il apparaît que les personnels les moins expérimentés se trouvent, le plus souvent sans l’avoir souhaité, affectés dans des zones classées en ZEP. Avec du recul, pour la majorité d’entre eux, cette expérience est jugée de façon positive. La plupart des principaux de collège, des inspecteurs et des directeurs d’école apprécient favorablement l’apport des débutants. Pour eux, ces derniers ont une disponibilité qui permet de faire évoluer le métier et d’adopter de nouvelles pratiques.
En ce qui concerne le recrutement des chefs d’établissements, il existe des postes à profil, cependant c’est le barème qui prime.
Les coordonnateurs des réseaux d’éducation prioritaire sont désignés par l’inspecteur d’académie.
Le recrutement des agents TOSS, des infirmiers et assistants sociaux se fait de la même manière que dans les établissements qui ne sont pas classés en éducation prioritaire, c’est-à-dire selon un barème privilégiant l’ancienneté.

En 2006, dans le cadre de la refondation de l’éducation prioritaire, la notion de postes à profil pour des enseignants supplémentaires affectés dans les collèges Ambition réussite a été introduite. L’organisation du service de ces professeurs est déterminée par les profils des postes résultant des projets de réseau.
- La notion de professeur "expérimenté" n’implique pas nécessairement un nombre précis d’années de service. Il s’agit d’avoir acquis une véritable expérience de terrain qui témoigne d’un investissement en faveur de la réussite des élèves. Certains jeunes enseignants déjà expérimentés ne sont donc pas exclus de ces postes.
- Chacun de ces enseignants reçoit du chef d’établissement, sur proposition du comité exécutif, une lettre de mission. Elle couvre la période de réalisation du projet de réseau. La mission fait l’objet d’une évaluation par les corps d’inspection sur laquelle le comité exécutif et le chef d’établissement s’appuient pour prononcer, à la fin de la période, un éventuel renouvellement. Toutefois, une évaluation est conduite à la fin de la première année et elle peut faire l’objet d’un avenant annuel afin de tenir compte des besoins de régulation du projet. À tout moment, si la mission n’est pas remplie selon les termes de la lettre afférente, il peut y être mis fin par les autorités académiques.

Par ailleurs, toujours en 2006, le rapport Anne Armand et Béatrice Gille aborde la question de la gestion des ressources humaines dans les territoires de l’éducation prioritaire et propose une "adaptation de l’organisation des services des enseignants" (p. 127)

A la rentrée 2010, l’affectation des nouveaux enseignants sur des postes à profil est devenu effective dans les établissements concernés par le programme Clair->http://www.ozp.fr/spip.php?rubrique577].

Pour la rentrée 2012, un recrutement national sur profil est prévu pour les établissements ÉCLAIR du second degré

 

Documents
Bargas, Didier. La gestion des ressources humaines en ZEP.
Les rencontres de l’OZP, n°51, décembre 2004.
 

Retour au sommaire des fiches

Répondre à cet article