> ENSEIGN. SUPERIEUR > Enseign. supérieur (Général.) et condition étudiante > Mobilisation d’étudiants pour accompagner des collégiens à distance dans le (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Mobilisation d’étudiants pour accompagner des collégiens à distance dans le cadre du dispositif "E-devoirs faits" (Communiqué du MEN)

12 mai Version imprimable de cet article Version imprimable

Mobilisation d’étudiants pour accompagner des collégiens à distance dans le cadre du dispositif "E-devoirs faits"

Depuis 2017, il est proposé aux collégiens, dans leur établissement, un temps d’étude accompagnée et gratuite pour faire leurs devoirs. Cette mesure permet d’offrir à tous ceux qui le souhaitent un cadre et un accompagnement personnalisé pour réaliser leur travail personnel. Aujourd’hui, un collégien sur trois en bénéficie à raison de deux heures par semaine en moyenne.
Partager

Depuis le début de la crise sanitaire, cette aide aux devoirs a pu être dématérialisée et sa modalité à distance (e-Devoirs faits) s’est développée dans plusieurs académies, notamment pour répondre à la problématique que posait le ramassage scolaire et aux contraintes dues à la limitation brassage des élèves.

Pour permettre à plus d’élèves de pouvoir bénéficier d’un accompagnement aux devoirs et apporter un soutien à des étudiants parfois durement touchés par les conséquences sociales de la crise sanitaire, Nathalie Élimas, secrétaire d’État en charge de l’Éducation prioritaire, annonce, à titre expérimental, l’élargissement des conditions d’encadrement du dispositif.

À compter du 10 mai 2021, 25 000 étudiants, déjà engagés bénévolement pour accompagner les élèves à faire leurs devoirs, pourront poursuivre leur engagement au travers du dispositif "e-Devoirs faits". Cette première phase concerne les étudiants tuteurs des "Cordées de la réussite" ou engagés bénévolement dans des associations agréées par l’Éducation nationale en matière d’aide aux devoirs. Déjà formés et connus des établissements, ces étudiants garantiront la qualité pédagogique du dispositif "Devoirs faits".

Ils se mettront en lien avec les établissements dans lesquels ils sont déjà engagés pour proposer leur participation à e-Devoirs faits. La rémunération perçue sera de 15,99 euros bruts par heure travaillée. Le recrutement, la formation, et l’organisation opérationnelle de leur intervention seront pilotées au niveau local en lien avec les référents académiques "Devoirs faits".

Cette initiative s’inscrit de manière articulée et en complément de l’accompagnement mis en œuvre par les acteurs de l’établissement (professeurs, AED, volontaires en service civique) et des partenaires associatifs du dispositif "Devoirs faits". Elle pourrait être élargie à d’autres étudiants en fonction du bilan qui sera réalisé en fin d’année scolaire.

Extrait de education.gouv.fr du 11.05.21

 

"Devoirs faits", un débouché pour les étudiants ou la fin des "cordées de la réussite" ?

[...] Cette initiative "pourrait être élargie à d’autres étudiants en fonction du bilan qui sera réalisé en fin d’année scolaire" précise le ministère. Celui-ci n’a pas répondu aux interrogations de ToutEduc : les dispositifs "Cordées de la réussite" ou ceux mis en place par des associations comme l’AFEV sont-ils appelés à se fondre dans "devoirs faits" ou vont-ils disparaître, leurs bénévoles se voyant proposer une rétribution pour un engagement de même nature ?

Extrait de touteduc.fr du 11.05.21

Répondre à cet article