> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > DISCIPLINES (doc. généraux) > Disciplines : Sport, EPS (doc. généraux) > Pass’Sport pour les jeunes de familles en difficultés financières : une (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Pass’Sport pour les jeunes de familles en difficultés financières : une expérimentation sur quelques territoires en juin avant son lancement à la rentrée 2021 (ToutEduc)

13 avril Version imprimable de cet article Version imprimable

Pass’Sport pour les jeunes : une expérimentation sur quelques territoires en juin avant son lancement à la rentrée 2021

Deux millions d’enfants et jeunes potentiellement concernés par un Pass’Sport qui doit faciliter leur adhésion à des clubs sportifs, 50 à 80 euros de crédit par enfant, une expérimentation sur quelques territoires en juin avant un lancement partout à la rentrée 2021 : telles sont les précisions qui ont été données, hier lundi 12 avril 2021, par Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, et Roxana Maracineanu, ministre déléguée chargée des Sports, à l’occasion d’un déplacement dédié au sport qui s’est déroulé à Toulouse. Des rencontres et échanges avec différents acteurs du monde sportif, comme le Stade Toulousain et le Toulouse Football Club, où les ministres se sont d’ailleurs déplacés, a été l’occasion, a précisé Jean-Michel Blanquer, de "réfléchir avec le monde du sport pour que le sport soit une solution notamment pour nos jeunes", mais aussi à la façon "de le renforcer" une fois que la crise sanitaire "sera derrière".

Concernant le dispositif Pass’Sport, qui avait été annoncé par le Gouvernement en novembre dernier et prend la forme d’un crédit à destination des jeunes qu’ils pourront utiliser pour régler une licence dans un club, les ministres n’ont donné que quelques précisions complémentaires : les 2 millions d’enfants qui seront concernés par le dispositif seront des enfants issus des familles en difficulté financière et cette aide "s’ajoutera aux aides développées par les collectivités locales", afin de permettre de prendre une adhésion dans un club à vocation amateur. Objectif, précise Roxana Maracineanu, "aider tous les enfants à retrouver le chemin d’un club de sport" mais aussi y amener "ceux qui n’y ont pas eu accès jusqu’à maintenant". Et la ministre a indiqué qu’elle comptait beaucoup sur l’Éducation nationale "pour faire la promotion de ce dispositif pour arriver à mettre en lien les écoles avec les clubs sportifs".

Jean-Michel Blanquer estime d’ailleurs que l’union des deux ministères (Éducation nationale et Sports), a permis de créer "beaucoup de synergies entre ces différents mondes, notamment pour qu’il y ait plus de sport pour les enfants et les adolescents". Pour les deux ministres, les clubs sportifs peuvent également être très utiles" en cette période de vacances scolaires qui s’ouvre pour toute la France pour accueillir "les enfants qui en ont le plus besoin, les enfants des personnels prioritaires" mais également pour les "publics qui sont en difficulté" et ont "des pratiques auto-organisées" "pas forcément" dans le cadre des horaires imposés par le confinement. Les clubs sportifs pourraient, selon Roxana Maracineanu, proposer "un encadrement et une animation" également à destination de ces jeunes.

Extrait de touteduc.fr du 13.04.21

Répondre à cet article