> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > PEDAGOGIES (LES) > Pédag. Interdegrés, Socle, Compétences > Pédag. Interdegrés, Socle, Compétences (Dossiers et Guides, Actes) > Faut-il supprimer les notes ? (Kadekol, épisode 10 du 10.03.21).

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Faut-il supprimer les notes ? (Kadekol, épisode 10 du 10.03.21).

16 mars Version imprimable de cet article Version imprimable

Faut-il supprimer les notes ?
En quête d’école : épisode 10 (10/03/2021)
On se rappelle tous du prof qui ne mettait jamais 20 sur 20 par principe, ou de la prof qui notait entre 8 et 14. On se rappelle de nos très mauvaises notes, celles qu’il fallait cacher aux parents, on se rappelle aussi des très bonnes notes, ou des notes spéciales comme celles du bac, moi je me rappelle même de ma note de TPE. Les notes, rien que les notes, toujours les notes, voilà ce qui nous obsède en France. Mais d’où vient cette passion et pourquoi les notes sont-elles autant critiquées depuis plusieurs années ?

[...] évaluer sans notes c’est possible ?
Posez cette question à des petits danois, finlandais ou suédois et ils ne sauront pas vraiment vous répondre. Ces trois pays ont interdit les notes au primaire depuis plusieurs décennies, et les ont remplacées par des suivis individuels ou des évaluations par compétences. Et cette faible importance donnée à la note se poursuit dans le secondaire, au Danemark les élèves sont notés bien moins souvent qu’en France et sur une échelle qui va de 1 à 6.

En France aussi depuis plusieurs décennies un vent de renouveau souffle sur l’évaluation en particulier au primaire. Autoévaluation, évaluation par les pairs, évaluations par ceintures de compétences, autant de pratiques qui permettent de rendre les élèves plus responsables de leurs apprentissages et de donner du sens à ce qu’ils font. Depuis une dizaine d’années l’évaluation sans notes majoritaire en primaire se diffuse aussi dans le secondaire en 6ème et 5ème, mais souvent les notes sont de retour en 4ème pour préparer le brevet. Dans la base de données Innovathèque on retrouve pourtant une quarantaine d’expérimentations autour de l’évaluation en lycée et notamment avec l’évaluation par contrat de confiance.

Rendre l’évaluation transparente et démocratique c’est refuser d’en faire un piège, une punition, c’est donner aux élèves toutes les clés, tous les critères explicites sur lesquels ils seront évalués, c’est évaluer ce qui est prévu, par autre chose, c’est peut-être aussi redonner une place moins importante à l’évaluation, ou du moins lui donner la place qu’elle mérite c’est à dire un moyen et pas une fin.

http://ife.ens-lyon.fr/kadekol/en-quete-decole/faut-il-supprimer-les-notes/

Répondre à cet article