> PILOTAGE, ACCOMPAGNEMENT, ÉVALUATION, ORIENTATION > Confinement, Enseignement à distance, Devoirs à la maison > Mise en ligne des rapports de l’Ifé : Les effets du confinement sur les (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Mise en ligne des rapports de l’Ifé : Les effets du confinement sur les enseignants du primaire et du secondaire et des enseignants spécialisés en Ulis

5 novembre 2020 Version imprimable de cet article Version imprimable

Les effets du confinement sur l’activité des professionnels de l’enseignement
La récente période de confinement strict a amené l’ensemble des acteurs de l’enseignement à une reconfiguration rapide et a priori très significative de leur activité professionnelle. Dans le cadre de ses travaux de recherche, de formation et d’accompagnement des acteurs portant sur la réalité des activités d’enseignement et d’appui à l’enseignement, ainsi que sur les conditions de travail des acteurs éducatifs, l’IFÉ a réalisé plusieurs enquêtes complémentaires sur le confinement et ses effets sur la professionnalité des acteurs dans la période récente.

Les résultats de l’enquête quantitative

Une enquête par questionnaire a été réalisée en mai-juin 2020 auprès de près de 4300 professionnels de l’enseignement primaire, secondaire et de l’enseignement supérieur.

Les rapports d’enquête détaillés, ainsi que des synthèses exposant les principaux résultats, sont proposés en lien avec les différentes sous-populations concernées par l’enquête. Des articles et publications scientifiques viendront compléter ces premières analyses exploratoires dans le courant de l’année 2020-2021.

Les effets du confinement sur l’activité des enseignants du primaire et du
secondaire (77 p.

Les effets du confinement sur les activitédes enseigants spécialisés en ULIS (52 p.)

Extrait de ife.ens-lyon.fr} du 04.11.20

 

Voir en bas à gauche les mots-clés de l’article
et ci-dessous les 10 derniers articles de la sous-rubrique Confinement, Enseignement à distance, Devoirs à la maison cliquable aussi en haut de la page

Répondre à cet article