> EDUCATION PRIORITAIRE > EDUC. PRIOR. TYPE DE DOCUMENT > EDUC. PRIOR. (Déclarations gouvern.) > Nathalie Elimas à Sud Radio : ma mission est "d’éviter que ça décroche encore (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Nathalie Elimas à Sud Radio : ma mission est "d’éviter que ça décroche encore trop" et "de garantir la réussite pour tous nos élèves"

14 septembre Version imprimable de cet article Version imprimable

Nathalie Élimas : "il y a environ 6% de décrocheurs sur le territoire national"
vendredi 11 septembre 2020 à 8:26

Nathalie Élimas, secrétaire d’État chargée de l’Éducation prioritaire, était l’invitée du “petit déjeuner politique” de Patrick Roger le 11 septembre 2020 sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 7h40.

En cette rentrée 2020 très particulière, une des priorités de Nathalie Élimas, secrétaire d’État chargée de l’Éducation prioritaire, est bien évidemment de faire en sorte que tout se passe bien et de minimiser le décrochage scolaire, en particulier dans les quartiers d’éducation prioritaires, plus touchés par le phénomène que le reste du territoire.

[...] "Il y a environ 6% de décrocheurs sur le territoire national"
Quant au décrochage scolaire, Nathalie Élimas donne une estimation assez précise : "il y a environ 6% de décrocheurs sur le territoire national". Certains estiment que les quartiers d’éducation prioritaire sont plus touchés que les autres zones d’éducation en France, mais Nathalie Élimas ne veut pas "les stigmatiser", tout en concédant qu’il y a "probablement plus de décrocheurs dans ces quartiers-là". "Il faut avoir beaucoup d’ambition pour ces jeunes, affirme-t-elle, et c’est précisément l’objet de ma mission".

"La mission est d’éviter que ça décroche encore trop, la mission est de déployer le maximum de dispositifs pour lutter contre les égalités de destin et faire en sorte que nous tenions notre promesse républicaine, qui est de garantir la réussite pour tous nos élèves, précise la secrétaire d’État, avec des moyens mis sur la table pour aider tous ces jeunes à réussir".

Extrait de sudradio.fr du 11.09.20

Répondre à cet article